Latest Content

Wilderun – Veil of Imagination

Il est des pochettes qui vous saisissent immédiatement et vous subjuguent. Celle de Veil of Imagination m’a ainsi immédiatement interpellé puis fasciné, me donnant dès lors une irrépressible envie de me plonger dans l’écoute de cet album, sans avoir a priori la moindre idée de ce qui m’attendait. Bien m’en a pris car le contenu s’est avéré largement à la hauteur du contenant. Je n’avais pourtant que survolé le précédent (et deuxième) album des américains de Wilderun, Sleep at the Edge of Earth, sorti en 2015, et n’en gardais (et pour cause), aucun souvenir particulier. Ce disque, parfois décrit [...]

VLMV – Stranded, Not Lost

Autrefois nommé Alma, le groupe britannique connait un second souffle en stylisant son patronyme en VLMV (mais je présume qu’on gardera la prononciation initiale). Fondé notamment par un membre de Codes In The Clouds (Ciaran Moharan), le duo londonien (complété par le songwriter Pete Lambrou) livre un nouvel album où le post-rock se veut axé sur les atmosphères, tantôt ambient, tantôt plus shoegaze, toujours avec cette touche classique moderne avec son piano, souvent sensiblement proche d’un Radiohead voire d’un Sigur Ros quand le chant tout en fragilité s’ajoute au paysage.

Takaakira « Taka » Goto – Classical Punk And Echoes Under The Beauty

Guitariste et principal compositeur de Mono, l’un des tous meilleurs groupes japonais actuels de post-rock, Takaakira Goto (surnommé « Taka« ) a eu depuis longtemps des envies de produire de la musique en solo. Pour preuve cet album Classical Punk And Echoes Under The Beauty dont l’écriture et l’enregistrement ont eu lieu en… 2003 ! Conservé depuis toutes ces années, c’est donc en 2015 que Taka s’est décidé à partager ce projet, pas si éloigné que ça de son groupe mais tout de même bien différent…

Diablo Swing Orchestra – Sing-Along Songs For the Damned and Delirious

Riot Opera, ça décrit tellement bien l’expérience musicale délurée et délirante que représente Diablo Swing Orchestra (DSO pour les intimes). Expérience qui fut grandement encensée sur les pages d’eklektik, dès leur premier album, par notre ami Oyc qui s’en délecta en l’accompagnant de quelques poivrons. Il ne fut pas le seul à congratuler ces Suédois, votre serviteur aussi se félicitant de la découverte mais relevant cependant que le début explosif de ce Butcher’s Ballroom occultait une légère chute de tension vers la fin.
Avec Sing-Along Songs For The Damned and Delirious, DSO a construit un ensemble plus homogène qualitativement [...]

Venetian Snares – Horsey Noises

Toujours déterminé à échapper à tous ceux qui voudraient le suivre, Aaron Funke continue de tracer sa propre route et aboutit aujourd’hui dans le petit monde de la pop. Par pop je veux dire « refrain chanté » et « mélodies mémorables ». Si Mike Patton a eu son Peeping Tom alors Horsey noises peut être vu comme la passade accessible, et un poil parodique, de Venetian Snares.
Le canadien n’a donc pas perdu de son amour de l’absurde et il en profite sur cet EP pour emprunter à cet univers musical son costume pour le tailler à sa mesure. Le refrain [...]

Pensées Nocturnes – Vacuum

A l’écoute du premier album de Pensées Nocturnes, et après avoir à peine terminé ma chronique du dernier Archgoat, mon imagination, pourtant peu fertile, m’amène irrémédiablement à visualiser l’accueil que réserverait aux premiers un public tout acquis à la cause des seconds.
On aurait sans doute droit à une distribution gratuite de tatouages sur la gueule à coup de randjos.
Parce qu’il faut avouer que, malgré leur relation directe avec la nuit sombre et pénétrante, les pensées mises en musique par ce Vacuum sont quelque peu aux antipodes de la mouvance black metal raw à tendance je-macule-le-saint-suaire-de-diverses-substances-corporelles.
Si vous [...]

Venetian Snares – Filth

Moins inspiré qu’à l’habitude mais plus à l’image de ses concerts, le Venetian Snares nouveau a mangé du speedcore et perdu en subtilité ce qu’il a gagné en violence. A l’évidence, les fans de My downfall (original soundtrack) et de Rossz Scillag viennent de recevoir un violent doigt d’honneur qu’ils avaient peut-être déjà ressenti sur Detrimentalist, plus jungle, plus dansant, à l’exception du titre de conclusion, « Miss balaton », atmosphérique et orné d’un peu de violon.
La discographie de Venetian Snares s’étoffe donc d’une nouvelle direction inattendue. Hommage non déguisé à la scène techno hardcore et rave belge, anglaise [...]

Max Richter – 24 Postcards in Full Colour

En 2008, Max Richter a été très occupé entre la BO du film « Valse avec Bachir » de Ari Folman, et ce nouvel album, « 24 Postcards in Full Colour ». Le titre du disque a beau promettre de la couleur, le fait est que la musique ambiante et instrumentale du compositeur allemand évoque toujours la grisaille du quotidien, la mélancolie des jours pluvieux, le temps ralenti des gouttes qui ruissellent sur les carreaux.
D’habitude, les tirades « neo-classique » ou « post-classique » de Max Richter se développent sur des laps de temps relativement longs. Ici, l’exercice est différent. Le compositeur s’est lancé un défi [...]

Venetian Snares – Detrimentalist

Venetian Snares ne produit pas des albums normaux, il produit des « albums de l’année ».
Un disque de l’année c’est un peu comme un homme de l’année. Par exemple, Barrack Obama, candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis, est indiscutablement un des « hommes de l’année ». Il est un des hommes qui aura le plus marqué l’actualité, par ce que l’on aura dit sur lui et l’impact qu’il aura eu par son action. Que l’on soit d’accord ou non avec lui n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est qu’il ait marqué l’esprit de chacun. C’est donc un des hommes de [...]

Venetian Snares – My Downfall (Original Soundtrack)

Mes connaissances en matière de musique classique ont toujours été limitées par la pureté et la rigueur de ce genre. Elevé au rang de musique suprême, tout ce que l’on place sous le signe de la musique classique n’a jamais su me toucher justement à cause de ce manque de faux pas et d’erreurs heureuses que l’on retrouve dans le jazz ou dans le rock. Peut être est-ce une sorte de manque d’humanité que je pourrais déplorer dans cette musique, ce qui est plutôt étrange pour un amateur de metal, un genre qui emprunte justement au classique cette même [...]