Latest Content

Fange – Punir

Après nous avoir gratifié d’artworks morbides mais laissant faire l’imagination sur Purge (2014) puis sur Pourrissoir (2017), Fange passe au concret avec celui de Punir, qu’on pourrait qualifier de « mort-bide » cette fois. La représentation de ce gars décapité s’étant lui-même éviscéré repousse autant qu’il intrigue. Et si avec ce gros indice graphique, on s’attendait à ce que les limites audibles soient à nouveau repoussées, Fange surprend avec sa nouvelle approche…

Peste – S/T

Rencontre entre membres de la fine fleur du hardcore italien (Tutti I Colori Del Buio, Haram, If I Die Today, Papazeta), Peste est un jeune groupe turinois qui annonce la couleur dès sa pochette: un nœud coulant à l’image de leur punk-hardcore. Brutal, nihiliste et sans concession, voilà le topo des cinq titres radicaux offerts sur ce premier EP.

Pendrak – S/T

Formé sur les cendres d’Autist, Pendrak est un trio parisien qui aime faire du grind mais pas que, puisque l’on retrouve dans ce premier long-format des éléments provenant du fastcore, du crust, du thrash, du death et de la powerviolence. Un tout donc très varié mais une cohérence folle née de ce très bon duo de voix, très versatile mais jamais en décalage, et à un sens de la compo très aiguisé.

VVORSE – Ajatus Vapaudesta

VVORSE vient de Finlande (de Jyväskylä plus précisément) et fait du crust. Ajatus Vapaudesta est leur troisième sortie combinant – nous dit le promo – un dark hardcore agressif sur une atmosphère dystopique, tout un programme !

Atrament – Scum Sect

Atrament fait enfin son retour ! Composé d’actuels et anciens membres de la fine fleur de la brutalité californienne actuelle (Vastum, Necrot, Mortuous, Abstracter, Moral Void, Black September), le quartet vient donner une suite toute aussi véhémente à son excellent premier LP. Mélangeant une fois de plus la radicalité du crust/punk à la putréfaction du black/death, la recette est une fois de plus une orgie de bestialité.

Dödsrit – Spirit Crusher

Si vous n’étiez pas au courant, Totem Skin n’est plus. Le groupe de blackened crust suédois a décidé de cesser ses activités il y a un peu plus d’un an. Christoffer Öster, son guitariste, n’est pas resté très longtemps sans rien faire puisqu’il a fondé un nouveau projet solo nommé Dödsrit, un projet qui a sorti un premier EP en juillet dernier avant d’en donner déjà une suite deux petits mois plus tard, le bonhomme ayant l’air assez hyperactif !

Vegan Fox – Vegetables

Les amateurs de calembours sont aux anges, l’image d’une Megan Fox devant une assiette de crudités ne veut déjà plus me quitter à la lecture du nom de ce jeune groupe originaire de Montpellier. Composé de membres de Quasar, Eight/Years et Weaksaw, le quartet ne fait pourtant pas vraiment rire quand on les écoute, basant son propos sur un crust hardcore bien énervé.

Tragedy – Fury

Est-ce que tu m’entends hé ho ? Tragedy est de retour ! Le groupe de Memphis (ayant migré à Portland) débuté en 2000 sur les cendres de His Hero Is Gone et de Deathreat revient réjouir les crustos de tous poils (de chiens) avec un nouvel EP au nom évocateur: Fury. Une furie qui est donc toujours intacte et un bonheur de retrouver cette alliance de hargne et de mélodies puissantes après six ans d’absence.

The Secret – Lux Tenebris

The Secret rompt enfin le silence depuis Agnus Dei, leur dernier album datant de 2012 ! Une bonne nouvelle légèrement ternie par le nombre de pistes de ce Lux Tenebris: six ans d’absence et seulement trois titres à se mettre sous la dent, c’est bien peu ! Mais les italiens comblent ce petit chiffre par une qualité sonore à toute épreuve, parfaite balance de sludge, black metal, crust et grind, le tout enrobé d’une densité sonore particulièrement étouffante.

Minaret – XX

Après un EP éponyme en 2015, Minaret fait son retour avec un album… ou plutôt un second EP puisqu’il contient cinq titres pour autant d’interludes pour une durée totale d’un quart d’heure à peine. Le groupe moscovite nous plonge dans un hardcore sombre mélangeant crust sale et screamo 90’s, le tout donc entrecoupé de pauses (« Intermezzo ») instaurant un surplus de malaise à l’atmosphère.