Latest Content

Sweven – The Eternal Resonance

Si le nom de Sweven vous fait dresser l’oreille, vous faites peut-être partie comme moi de ceux qui ont été durablement marqués par l’écoute du monumental second album de Morbus Chron, justement intitulé… Sweven. Si c’est le cas, vous devez le savoir, ce deuxième album fut le dernier de Morbus Chron à l’issue duquel la funeste décision fut prise par le groupe de se séparer.
N’étant manifestement pas arrivé au bout de son approche très personnelle d’une forme très avant-gardiste de son mélange de death metal et de rock progressif, Robert Andersson (Robba), guitariste chanteur, tête pensante et compositeur [...]

Night Crowned – Impius Viam

Jeune groupe monté en 2016 à Gothenburg autour de J. Jaloma (batteur de Dark Funeral, ex-Nightrage), Night Crowned tente de faire revivre le death/black metal mélodique façon Dissection. En effet, ce premier album Impius Viam contient de très nombreux éléments nous ramenant vers Storm Of The Light’s Bane, notamment cette faculté à combiner la puissance ravageuse du black/death à la suédoise et des mélodies provenant d’atmosphères très travaillées, voire de passages acoustiques.

Ruinas – Ikonoklasta

Projet monté par Rober Bustabad, tête pensante de Machetazo (groupe culte de la scène death/grind espagnole), Ruinas est le genre de groupe idéal pour se vider la tête en cette période de confinement. Le gaillard et son acolyte batteur (prénommé Angel) nous proposent en effet un son death/grind typique mais ponctué de séquences touchant au sludge voire au d-beat qui transforment un simple album défouloir bas du front en quelque chose d’un peu plus nuancé qu’il n’en a l’air.

Chronicle – Demonology

Tiens, si on chroniquait Chronicle ? Chronicle est un groupe danois formé en 2012 et qui a sorti son premier album Primordial Fear trois ans plus tard. Demonology prend donc sa suite aujourd’hui et j’avoue avoir été un brin perplexe suite à sa première écoute. M’attendant à du death metal, plutôt brutal voire old school, à la vue de la pochette, voilà que je me suis retrouvé avec du death mélodique… mais plutôt pas mal troussé !

Scáth Na Déithe – The Dirge Of Endless Mourning

Formé il y a cinq ans du côté de Dublin, Scáth Na Déithe est un duo de musiciens issus de la scène metal irlandaise. Cathal Hugues (chant, guitare, basse, claviers) et Tom Woodlock (batterie, en remplacement de Stephen Todd qui était en poste jusqu’alors) livrent un troisième album (après The Horrors of Old, EP de 2015 et Pledge Nothing But Flesh, 2017) The Dirge Of Endless Mourning, nouvelle plongée abyssale dans le folklore local.

Blåådpalt – Sliced To Perfection

Le Blåådpalt, aussi connu sous le nom de blodpalt (« blood-cake »), est une spécialité scandinave faite à base de pommes de terre mais aussi de sang de renne (miam !). Et ce groupe finlandais semble tellement adorer ce plat qu’il en a adopté le nom puis qu’il en a sali sa pochette d’album ainsi que les vêtements de ses membres !

Teeth – The Curse Of Entropy

Parmi les oubliés de 2019, The Curse Of Entropy vaut la peine de regarder dans le rétro pour peu que vous ayez des envies de death metal aussi brutal que dissonant. Composé d’anciens et actuels membres de Karas, Graf Orlock (et live pour Cloudkicker), Lake Of Blood ou encore Our Place Of Worship Is Silence (soient des groupes assez variés mine de rien), Teeth vient de Californie et signe un second album avec de nouvelles perspectives…

Moonreich – Wormgod

Actif depuis 2008, Moonreich a su s’imposer au fil des albums sur la scène black metal française, voire européenne grâce à des albums tels que Fugue (2018) ou encore l’excellent Pillars Of Detest (2015), mix équilibré (et surpuissant) de black, de death et de pas mal d’inattendu.

Dvm Spiro – MMXIX – In Frigidvm Lectvm

Dvm Spiro est un groupe italien formé par des membres de Nihili Locus, groupe de black/death atmosphérique actif depuis une trentaine d’année (et annoncé comme culte). Formé en 2012, Dvm Spiro ne traite pas vraiment du même sujet, il est ici question de tristesse sur fond de tempo ralenti puisque pour son premier album, le quartet turinois s’attaque à un doom/death empreint d’atmosphères funéraires.

Chroniques Express – Encore des oubliés de 2019

Même constat que mon collègue Krakoukass dans son récent article, 2019 s’est écoulé bien trop vite (Bonne année d’ailleurs !) et moi non plus – malgré un rythme de publications assez soutenu – je n’ai pas pu parler de tous les albums qui ont marqué l’année venant de s’achever, c’est qu’il y en a eu un sacré nombre ! Bien moins détaillé que celui de mon collègue, voici un petit assortiment (incomplet) de perles oubliées de 2019…
Vi som älskade varandra så mycket – Det onda. Det goda. Det vackra. Det fula. (Moment Of Collapse/Zegema Beach)
Repéré en 2014 [...]