Latest Content

Konvent – Puritan Masochism

La promo faite autour de Konvent avait un peu appuyé la chose mais en 2020, les groupes 100% féminins sont tout de même assez rares, surtout dans le monde du metal. Basé à Copenhage, Konvent débarque sans crier gare avec ce Puritan Masochism, premier album d’un death doom ultra pesant mais non dénué de dynamiques.

Schizophrenia – Voices

Anciennement nommé Hämmerhead, Schizophrenia est un quartet basé à Anvers dont Voices, leur premier EP (sous ce nom pris en 2016), vient présenter leur death/thrash en une petite vingtaine de minutes. Parfaitement en phase avec leurs dégaines (perfecto et cheveux longs de rigueur), la musique des belges est old school, mélangeant rythmiques thrash et brutalité du death.

Mortal Incarnation – Lunar Radiant Dawn

Non content d’avoir sorti un sacré paquet d’albums en 2019 (28, rappelons-le), Sentient Ruin réattaque 2020 avec quelques nouvelles livraisons intéressantes qui sont en fait des rééditions. Sorti en autoprod en 2019, Lunar Radiant Dawn est la première démo de Mortal Incarnation, quartet japonais qui donne dans le death doom à la puissance dévastatrice…

Napalm Death – Logic Ravaged by Brute Force (EP)

Les patrons merde! A chaque fois que je chronique un disque de Napalm Death j’ai envie de faire court car il n’y a rien d’autre à dire en fait : ces mecs déchirent tout à chaque fois. Ici encore, comment dirait-on le moindre mal de cet EP de deux titres sauf pour dire qu’il est vraiment trop court et nous laisse méchamment sur notre faim ?
Car le nouveau morceau à l’honneur, « Logic Ravaged by Brute Force » en plus d’avoir un titre monstrueusement classe, est aussi un morceau monstrueusement génial et réussi. Dans le registre le moins grind des [...]

Blood Incantation – Hidden History of the Human Race

Etonnante double sortie chez Dark Descent / Century Media pour ce deuxième album de Blood Incantation, Hidden History of the Human Race. Century Media a en effet flairé à juste titre le gros potentiel chez ces américains suite à la sortie de leur premier album, Stardawn, en 2016, album qui avait déjà fait son petit effet sur la scène death.
Le groupe franchit encore un gros palier avec ce deuxième album sur lequel il se montre à la fois plus efficace et plus riche dans les ambiances qu’il développe, notamment les ambiances spatiales originales qu’on retrouve sur le biennommé [...]

Wilderun – Veil of Imagination

Il est des pochettes qui vous saisissent immédiatement et vous subjuguent. Celle de Veil of Imagination m’a ainsi immédiatement interpellé puis fasciné, me donnant dès lors une irrépressible envie de me plonger dans l’écoute de cet album, sans avoir a priori la moindre idée de ce qui m’attendait. Bien m’en a pris car le contenu s’est avéré largement à la hauteur du contenant. Je n’avais pourtant que survolé le précédent (et deuxième) album des américains de Wilderun, Sleep at the Edge of Earth, sorti en 2015, et n’en gardais (et pour cause), aucun souvenir particulier. Ce disque, parfois décrit [...]

Virgil – Divina Infernum

Après l’EP Initium sorti il y a quasiment deux ans, Virgil passe au long format avec ce Divina Infernum. Financé par une campagne de crowdfunding, ce premier album s’inscrit dans la lignée de ce qu’on avait pu entendre des nordistes jusqu’alors, tout en évoluant pas mal au niveau au niveau de son approche stylistique.

Wormed – Metaportal

Fer de lance du brutal death européen depuis déjà vingt ans, Wormed fait son retour avec un EP quatre-titres trois ans après le très bon Krigshu. Les espagnols (et leur concept personnel basé sur un mix d’astronomie, de science-fiction et de biologie entre autres) naviguent toujours entre chaos dissonant et brutalité façon rouleau-compresseur.

Immortal Bird – Thrive on Neglect

Le camarade Beunz avait attiré notre attention à juste titre sur Immortal Bird en 2015, au moment de la sortie de leur premier album Empress/Abscess. Les américains menés par la furieuse Rae Amitay (qui se concentre sur le chant, après avoir démarré dans le groupe au poste de batteuse) ont mis du temps à remettre la machine à composer en route, mais l’attente en valait la peine tant ce Thrive on Neglect confirme les espoirs placés en eux.

Ceremony of Silence – Outis

Ce sera une chronique courte, l’été me donnant un parfait prétexte pour justifier le peu de temps à consacrer à un album, aussi excellent soit-il. Car Outis l’est bel et bien, une seule écoute devrait suffire à vous en convaincre pour peu que vous soyez amateur de death metal extrêmement fouillé et recherché.
Il sera pour autant difficile de ne pas penser à Immolation et encore plus à Ulcerate à l’écoute de ce death tortueux, aux atours chaotiques, mais contrairement aux américains un peu en perte de vitesse, et aux néo-zélandais qui ont tendance à complexifier beaucoup trop leur [...]