Latest Content

Virgil – Divina Infernum

Après l’EP Initium sorti il y a quasiment deux ans, Virgil passe au long format avec ce Divina Infernum. Financé par une campagne de crowdfunding, ce premier album s’inscrit dans la lignée de ce qu’on avait pu entendre des nordistes jusqu’alors, tout en évoluant pas mal au niveau au niveau de son approche stylistique.

The Big Jazz Duo – Scion – Soothsayer

Tout n’est que tromperie ! Quand tu vois un groupe nommé The Big Jazz Duo, tu te dis « ah bah ils se sont pas foulés pour trouver leur nom ! », puis tu réalises qu’ils ne sont pas deux et qu’ils ne font pas de jazz, tous tes repères foutent le camp ! Non, pas à ce point quand même mais il faut avouer que trouver derrière ce patronyme un quintet de deathcore n’était pas si évident ! Né en 2013 en Italie, le groupe a depuis sorti quelques EP et un album (Enemy – 2015) et participé à de [...]

Next Time Mr. Fox – Sunken City

Originaire d’Italie (Cesena), Next Time Mr. Fox n’est pas un nouveau venu dans le monde merveilleux du metalcore (formé en 2012) mais connait un nouveau départ suite à de multiples changements de line-up (c’est simple, il n’y a plus que le chanteur comme membre originel). L’occasion parfaite de tenter de s’imposer au sein d’une scène un peu moribonde ces derniers temps grâce à un album percutant ?

Atlas – Primitive

Le hardcore a souvent eu des préfixes, qu’ils soient pour des courants maintenant genres à part entière ou bien les mélanges de genres dont se revendiquent certains groupes pour essayer d’apporter une certaine originalité. Arrivent dans cette catégorie les jeunots d’Atlas et leur « northcore », une appellation provenant de leur provenance (oui), la Finlande. Une étiquette qui souligne des influences locales dans leur hardcore ?

Mycelia – Apex

Formé en 2010 du côté de Zurich, Mycelia est un groupe affirmant vouloir repousser les limites des différents sous-genres du metal. Cela peut sonner un peu présomptueux mais une telle ambition peut aussi donner de bonnes choses. S’attaquant au monde, quelque peu surchargé, du metalcore façon djent, le sextet suisse compte y ajouter de l’originalité en puisant aussi quelques influences du côté du jazz ou de bandes originales de films.

A Scar For The Wicked – The Unholy

Le premier contact avec un album se passe généralement avec sa cover, donnant envie d’écouter son contenu si elle nous plait, mais ayant l’effet totalement inverse si l’on ne la trouve pas a notre goût. C’est le second cas qui s’est produit pour The Unholy, second EP des canadiens d’A Scar For The Wicked dont l’artwork assez clichesquement moche semble provenir d’une imprimante de mauvaise qualité. On part donc sur un mauvais apriori qui sera heureusement un peu oublié par la qualité sonore du groupe d’Ottawa.

PlasticBag FaceMask – How To Kill A Dead Franchise

Rescapé de l’époque Myspace, PlasticBag FaceMask est un duo de chambre d’ados (devenus grands) originaire de Fresno (Californie) composé de Jacob Lee (chant, tout instruments) et de Patrick Hogan (chant, batterie). Tous deux officient dans un style complexe assez difficile à définir: d’une base hardcore/metal assez ouverte, le groupe prend des libertés rythmiques (devenant souvent franchement chaotiques) et barde donc ses morceaux de (très) multiples changements de plans. Une frénésie couplée à une boulimie créative (cet album étant leur seizième sortie en dix ans d’existence) qui leur a valu de figurer sur l’un des compilations de Mathcore Index, dénicheur [...]

Sanction – The Infrigement Of God’s Plan

The Infrigement Of God’s Plan est sorti en 2017 mais il aurait pu sortir en réalité une bonne quinzaine d’années auparavant. En effet, reprenant de bien nombreux éléments des débuts du metalcore, les newyorkais de Sanction auraient pu être signés sur Victory ou Trustkill.

Eternal Void – Catharsis

Sorti dans un premier temps en 2014, Catharsis, premier album d’Eternal Void se voit ressortir agrémenté de pistes supplémentaires quatre ans plus tard suite à la signature du groupe sur un label, Tragic Hero Records en l’occurrence. Les quatre de Dayton, Ohio, officient dans mélange de metal(death)core assez ouvert, possédant quelques incursions djent et de nombreuses mélodies. Et malgré des phases de déjà-entendu, cet album se révèle plutôt agréable.

Live-report: Heaven Shall Burn/August Burns Red/Whitechapel/In Hearts Wake

Concert du 14 mars 2018 au Roxy (Prague).
Quasiment trois ans après l’un de mes premiers live-reports sur Eklektik, le groupe dont il était question à l’époque, In Hearts Wake, revient en terres tchèques, accompagné cette fois de grosses écuries dont les allemands de Heaven Shall Burn qui célèbrent pour l’occasion leur ultime tournée concernant l’album Wanderer. C’est donc cette fois-ci au Roxy, grosse salle pouvant accueillir un bon millier de personnes qu’a lieu le concert, l’occasion pour voir dans un premier temps si les australiens se défendent aussi bien qu’en club.