Latest Content

Witchcraft – Black Metal

Attention titre très trompeur ! Non Witchcraft n’a pas troqué ici son heavy/doom à tendance psychédélique contre des corpsepaints et des clous. Ce Black Metal est un album acoustique signé uniquement par le leader du groupe Magnus Perlander et sa guitare (et un tout petit peu de piano pendant « Sad Dog »). Annoncé comme un mélange du « minimalisme de Bill Callahan et de la tendresse d’Elliott Smith« , ce court album (sept titres pour un peu plus d’une demi-heure) nous entraîne, pour faire référence à son titre, vers des contrées plutôt sombres…
… mais aucunement metal (vous l’aviez déjà compris). Black [...]

Corrupted – Garten Der Unbewusstheit

Un nom allemand pour ce nouvel album, Corrupted nous avait jusqu’alors habitué à des titres en espagnol, mais le groupe vient du Japon, et propose depuis plus de 10 ans un sludge/doom funèbre d’une lenteur maladive.
Toujours lugubre, ralenti, minimaliste, ce 5ème album dépareille pourtant sensiblement dans le sens où il établit une sorte de lien entre post-rock et funeral doom, en laissant plus de place à des notes en son clair égrainées toutes les 10 secondes sur un battement régulier qu’aux masses grondantes de saturations d’infra-basses qui autrefois formait la consistance majoritaire de leur musique.
3 morceaux, pour une heure de musique. [...]

Stabat Mater – Stabat Mater

Œuvre liturgique au destin contrarié, le Stabat Mater a cette vertu narrative astreignante de rendre beau le déchirement, un exercice et une épreuve suppliciée pour le renouvellement de la foi. Cette dimension dramatique fardée du pathos pesant et religieux du Chemin de Croix vu par Marie a été un révélateur et un sujet pour lequel plus d’un artiste, quelle que soit l’époque depuis le moyen-âge, a travaillé. Berceau des mythes européens, réseau à l’architecture puissante depuis des siècles, c’est l’Italie à travers Pergolèse au XVIIIème siècle qui donnera au texte une dimension qui inspirera bien d’illustres compositeurs après sa [...]

Paroxysmal Descent – Paradigm of Decay

Paru en 2009 chez Total Holocaust, Paradigm of Decay est le premier album d’un inconnu aux idées noires, à la célébration blafarde du macabre, un de ces aguerris de la formule dépressive, cette équation qui simplifie les facteurs lacrymaux dans les opérations complexes des sentiments misanthropes.
 
Paroxysmal Descent est un combo australien sorti du vagin flétri de Brisbane pratiquant le métal travaillé à l’agate, poli au sel d’eau de mer et aux tremolos pick nihilistes. Derrière ce solo projet « anhédonique » , Mordance applique à travers les 6 titres qui ponctuent cet album une méthode de sape exemplaire tant [...]

Sol/Blóðtrú – Old Europa Death Chants

Réunion de deux émissaires danois montés sur le front historique du reliquat des patrimoines, Old Europa Death Chants, est d’abord le résultat d’une rencontre qui amène Trúa, que l’on connaissait plus volontiers comme un architecte de l’atmosphère de sa chapelle blackisante : Blóðtrú, à fusionner à l’univers d’Emil Sol Brahe, un des saints patrons déchus de la scène doom locale avec son projet bourré aux opiacées : Sol. Le résultat ?
Un disque aux allures de procession douloureuse et intangible, le regard rivé sur un passé mythique révolu. Emprunt de la majestuosité que peut révéler une passion comme la nostalgie, le binôme [...]

Skendöd – Vanskapt

Si ce n’est déjà le cas (je ne lis pas toutes les revues scientifiques, oh !), il serait intéressant qu’une étude soit faite sur l’impact que peut avoir sur le ressenti éprouvé à l’égard d’une œuvre le mystère s’attachant à cette dernière.
Enfin, pour être plus précis, l’importance de l’impact car il me semble évident que le mystère qui peut entourer un projet suscite inévitablement un intérêt que l’on ne nourrit pas forcément si l’on sait tout des protagonistes ou du contexte l’ayant enfanté.
Vous vous doutez bien que je ne vais pas m’emmerder à pondre un paragraphe introductif [...]

Ahab – The Divinity of Oceans

Ouf. Ça n’était donc pas le projet d’un seul album. Re-ouf, le léger changement de line-up (exit le premier bassiste/backing vocaliste) n’a visiblement pas atteint l’harmonie régnant au sein du groupe si l’on considère que cette dernière est nécessaire à la qualité de composition.
Exit également la pochette très peinture maritime française du XIXè siècle par Kinunko Craft et bonjour à notre Géricault national et son célébrissime « Radeau de la méduse ».
Et vous savez pourquoi ces changements n’en sont pas vraiment ? Parce que le compositeur est toujours bien en place et que la thématique esthétique n’a [...]

Pensées Nocturnes – Vacuum

A l’écoute du premier album de Pensées Nocturnes, et après avoir à peine terminé ma chronique du dernier Archgoat, mon imagination, pourtant peu fertile, m’amène irrémédiablement à visualiser l’accueil que réserverait aux premiers un public tout acquis à la cause des seconds.
On aurait sans doute droit à une distribution gratuite de tatouages sur la gueule à coup de randjos.
Parce qu’il faut avouer que, malgré leur relation directe avec la nuit sombre et pénétrante, les pensées mises en musique par ce Vacuum sont quelque peu aux antipodes de la mouvance black metal raw à tendance je-macule-le-saint-suaire-de-diverses-substances-corporelles.
Si vous [...]

Esoteric – The Maniacal Vale

Je ne m’étais jamais intéressé à Esoteric jusqu’à la sortie de The Maniacal Vale que tout le monde m’a recommandé avec véhémence. J’avais pourtant déjà écouté Subconscious Dissolution into the Continuum sans y trouver un grand intérêt. Je lui ai même donné depuis une nouvelle chance mais sans succès. Rien ne me préparait à être emporté par The Maniacal Vale et être autant fasciné que je le suis, comme toutes les personnes qui l’ont entendu, par ce disque d’une obscurité plus profonde que les trous noirs.
Monstrueusement épique, ce monolithe musical mérite toute votre attention si vous aimez les [...]

Coldworld – Melancholie²

La sortie du premier EP de Coldworld (en 2006) avait suscité un vif engouement dans le milieu du black dépressif au point que la galette était rapidement devenue sold out malgré une réédition. Bon évidemment on n’a pas affaire à des tirages pléthoriques mais le petit buzz provoqué par These stars are dead now était bien réel. Et, en plus, largement mérité. J’avais moi-même placé pas mal d’espoir dans ce one man band allemand, c’est vous dire.
On ne pouvait déjà pas dire que Coldworld était le groupe le plus black du monde. Alors imaginez maintenant… (je laisse 3 [...]