Latest Content

Ars Diavoli – Pro Nihilo Esse

Attention les yeux, ça va pleurer des larmes de sang rance dans les chaumières. Mesdames et messieurs, un one man band de black dépressif (c’est presque un pléonasme) de plus débarque. En plus, il vient du Portugal. Une forte propension, de par la latinité du caractère, à donner dans le « too much », en principe. Pire, il s’agit d’un premier album, faut donc mettre les points sur les « i » tout de suite et montrer qu’on en chie plus que son voisin sur le sentier de la vie. Toutes les conditions sont réunies pour passer un moment [...]

Urfaust – Drei Rituale Jenseits des Kosmos

Résurgence.
Beaucoup connaissent Urfaust pour ses atermoiements cycliques, ces disparitions coordonnées dans le temps mais le groupe est aussi connu pour ses abimes mises en scène à la force du désespoir dans des décors dignes de levée de brouillard après une attaque nucléaire.
Le noir certain de l’œuvre des Bataves avait déjà trouvé avec Geist ist Teufel et Verräterischer, Nichtswürdiger Geist des pistes pour arroser les atmosphères de leurs effusions lacrymales.
Avec Drei Rituale Jenseits Des Kosmos le groupe revient à la source lâchant dans le puits de leur inspiration une de ces pièces pas prêtes d’en toucher le [...]

Nyktalgia – Peisithanatos

Aller jusqu’à dire que le premier album de Nyktalgia m’avait envoûté serait prendre quelque liberté avec la vérité mais je dois bien avouer qu’il avait rapidement figuré parmi mes albums de black dépressif préférés. Malgré un artwork un peu « cucul » (parce que lisse et téléphoné), une musique aux forts relents Burzumiens et un chant à la limite du risible (comme toujours dans ce style, répondraient les Cassandre), je nourrissais donc une certaine impatience à l’idée d’écouter enfin cette suite. D’autant que les gus ne sont pas des forcenés du travail à en juger par le temps écoulé [...]

Totalselfhatred – Totalselfhatred

C’est de Finlande que nous vient le mystérieux quintet Totalselfhatred signé sur Ordo Decimus Peccatum, et distribué en France par Osmose. Avec un tel patronyme, et comme souvent chez les finlandais, il ne faut pas s’attendre à un album respirant la joie de vivre et la gaieté… Et en effet, la noirceur qui se dégage de la musique de ce jeune groupe nordique est totale, étouffante, à se taillader les veines.
Il s’agit là de leur premier album (après une démo), mais n’allez pour autant imaginer avoir à faire à de jeunes jouvenceaux dépourvus d’expérience. Bien au contraire [...]

Kilte – Emission Through Self Infliction

Allez hop on se fait ça vite fait, c’est pas un split 4 titres qui va nous mener la vie dure quand même. ‘Fin, c’est pas complètement exclu non plus qu’elle nous plombe pas un chouilla le moral cette sortie GoatowaRex. Le label australien commence en effet à gérer une sacrée flopée de boute-en-train (Mortifera, Drowning the light, Pestilential Shadows, etc) et les 2 loustics qui se partagent la « vedette » du split ne sont pas en reste en matière de musique à aiguiser les lames de rasoirs.
Les jeunes (2003) Belges de Kilte réussissent en seulement 17 [...]

Krohm – The Haunting Presence

Pour ceux qui ne connaissent pas Krohm, il n’est sans doute pas inutile de préciser immédiatement que derrière ce one-man-band se cache un seul homme. Vous voyez que chez Eklektik on ne lésine pas sur les scoops de niveau international. Des investigations encore plus poussées permettent de connaître non seulement le pseudo (Numinas), la nationalité (américaine) mais également la carrière passée (ancien membre d’Evoken) de l’homme seul. Deux démos prometteuses (en 97 et 2000), un superbe premier album en 2003 (A world through dead eyes), une signature récente chez les excellents Debemur Morti et voilà que déboule ce 2ème [...]

Deinos Mastema – Ruines

Moi je veux bien essayer de faire mon possible pour “support the scene” mais encore faudrait-il que “the scene” elle arrête ses conneries. Parce que franchement quand je vois que des choses comme ce Deinos Mastema sont signés sur le même label que les excellents Xeohl, ça me fait un peu mal. Aller on se calme et on explique au monsieur pour qu’il comprenne.
J’ai rarement entendu début d’album plus foireux que celui-ci. Une intro de plus de 3 minutes avec la même mélodie de piano en boucle. Au bout de 30 secondes on s’emmerde, au bout de 2 [...]

Mourning Dawn – Mourning Dawn

Inborn Suffering ne vous avait pas suffisamment lacéré la chair malgré les qualités de son Wordless hope ? Qu’à cela ne tienne, certains de ses membres ont prévu l’éventualité de pareille frustration et ont su garder sous le coude quelques compositions s’aventurant plus avant sur la route du noir désespoir. On garde donc le hurleur et le batteur, on accompagne le tout d’un guitariste et d’un bassiste et le tour est joué. Mais Mourning Dawn (l’album) n’est apparemment le fruit que d’une pensée : celle du guitariste/vocaliste. Et ce dernier ne semble pas penser souvent à des champs de [...]

Fear Of Eternity – Ancient Symbolism

A la maison :
– Allez chérie, tu as eu une rude journée, ce soir je t’emmène manger un couscous. Tu as 5 min pour te préparer, le temps que je finisse de regarder Samantha.
– Oh tu es un amour, c’est vrai que je suis fatiguée et ça me fera le plus grand bien de me détendre dans une ambiance orientale avec mon rodoudou. Pour Samantha, tu me raconteras ?
Dans la voiture :
Vrouuuuum (bruit de voiture qui roule).
– Oh non regarde chérie, troublée par la pénombre dans laquelle la buanderie était plongée, je me suis [...]

Nae’blis – Death of Mankind…a Dream Split With Dominion

Nae’ Blis je connais. J’avais adoré leur premier album Beyond the light (2004) ; ils avaient confirmé un an plus tard (en 2005 donc, si mes calculs sont exacts) avec leur EP Death of mankind, tout le bien que je pensais du mal qu’il pouvait faire. Ce split est donc une excellente occasion de porter à la connaissance des chercheurs de noirceurs mélancoliques et désespérées l’existence de ces jeunes suédois. Occasion simplement car sur les 4 titres proposés il n’y a qu’un seul inédit (Lost and forgotten). Pour le reste, tout se trouve sur l’EP. Enfin, tout se trouve… [...]