Latest Content

Dearth – To Crown All Befoulment

Trois ans après l’EP Of Martyrdom And Polluted Earth, voici un premier album pour les californiens de Dearth. Signé chez le prolifique Sentient Ruin Laboratories, on était alors en droit de s’attendre à quelque chose de lourd et méchant… c’est bien ce que délivre ce To Crown All Befoulment, nouveau conglomérat terrifiant nihilisto-destructo-misanthropique de black metal vicieux et de death metal putride. Bref, on ne change pas une équipe qui gagne pour le label !
Dearth crée un vortex cataclysmique à la densité tout de suite étouffante, mais captivante. Les vocaux (de Connor Allen d’Abstracter) alternent growls caverneux et [...]

Endless Forms Most Gruesome – S/T

En attendant le successeur de When A Shadow Is Forced Into The Light, dernier album en date de Swallow The Sun sorti l’an dernier, son batteur Juuso Raakitainen s’est lancé dans un nouveau projet dans lequel il tient tous les instruments. Seul souci, le gaillard n’a pas trop envie de chanter. Du coup il a trouvé quelqu’un qui a du temps en la personne de Manne Ikonen, apparemment sans activité depuis l’annonce du hiatus de Ghost Brigade. Et alors que leur alliance annonçait un mix de death et doom mélodique à tendance dépressive (comme leurs groupes respectifs), voilà qu’Endless [...]

Cryptonight – The Black Ritual

Cryptonight est un duo de Toronto annonçant jouer du « djoom », soit un mélange de djent et de doom. Comment est-ce possible ? Simplement en prenant une guitare huit (ou dix) cordes et en l’accordant très, mais alors trèèès bas pour jouer des rythmiques bien lentes et imposantes. Bref, plutôt que doom, on se retrouve plutôt avec un deathcore downtempo dont les riffs traînent douloureusement.
Le duo surnommé Jekyll et The Cryptilian (Jeremy Jackson Wells et Cassandra Xavier de leurs vrais noms) nous plonge dans un album à l’optique cauchemardesque inspirée de jeux vidéo (le groupe citant Bloodborne, Resident Evil, [...]

Beesus – 3eesus

Trio formé en 2011 du côté de Rome, Beesus aurait sûrement préféré naître dans les grands espaces du Colorado ou de l’Arizona tant sa musique accompagnerait idéalement un road trip dans le coin. Mais attention qui dit trip dit aussi produits hallucinogènes, des produits qui ont vraisemblablement aidé le groupe à se projeter en plein désert…

Monolithe – Okta Khora

Groupe bien connu de la sphère doom, Monolithe a déjà presque vingt ans au compteur et n’en a pas pour autant perdu sa flamme créatrice, la preuve avec ce Okta Khora qui n’est autre que son huitième album. Le chiffre huit qui est d’ailleurs l’élément central de ce nouvel opus: il y a huit titres, chacun dure 8 minutes 8 secondes ou bien 4 minutes 4 secondes (et même avec des variantes), et sa durée est de 48 minutes ! Outre l’aspect mathématique qui attire déjà l’intérêt, la thématique va encore plus loin puisqu’elle nous narre l’histoire d’une civilisation [...]