Latest Content

The Arusha Accord – Juracan

Voilà le genre de retour que l’on attendait plus ! Apparu en 2005 alors que SikTh et autres Dillinger Escape Plan trustaient les tops albums des amateurs de musiques aussi complexes que mélodiques, The Arusha Accord a décidé de cesser ses activités seulement quatre ans plus tard, au grand désarroi de leurs fans. Après un silence total de sept ans, le groupe anglais repointe le bout de son nez mi-2017 avec « Blackened Heart », puis remet ça avec « Vultures » trois mois plus tard avant d’attendre une année complète pour livrer un véritable EP.

Homesafe – One

Originaire de Chicago, Homesafe est le side-project de Ryan Rumchaks, chanteur/guitariste de Knuckle Puck. Actif depuis 2014, le groupe a déjà sorti deux EPs et un album avant celui-ci, sortant sur Pure Noise Records pour l’occasion. D’obédience pop-punk, One renferme également de nombreux autres éléments lui permettant de se distinguer des autres albums du genre: une tonalité rock alternatif héritée des 90’s, couplée à une énergie punk et à des mélodies qui évitent soigneusement d’être putassières.

Svalbard – It’s Hard To Have Hope

Heureusement pour nous, One Day All This Will End ne portait pas un titre prémonitoire, les anglais de Svalbard ont encore des choses à dire, et ces choses s’inscrivent une fois de plus dans des thématiques assez pessimistes, et vraiment très actuelles pour le coup ! Le groupe a simplement regardé autour de lui, l’actualité et bien d’autres sujets à révolte: du féminisme essentiellement (« Feminazi », « How Do We Stop It ») aux conditions précaires des stagiaires (« Unpaid Intern ») en passant par l’avortement (« Pro-life ») ou la protection animale (« For The Sake Of The Breed »). Des thèmes pouvant apparaître consensuels mais qui [...]

Solitone – Lame De Fond

Jeune formation bordelaise, Solitone officie dans un screamo chanté en français uniquement, prenant aussi des inspirations dans le post-hardcore voire le post-rock. De par son titre, Lame De Fond semble montrer qu’un cap est franchi depuis la démo deux-titres Première Vague (2016), on prend les mêmes éléments et ils deviennent déchaînés à l’image de la très jolie cover ?

Dance Gavin Dance – Artificial Selection

Apparu en plein milieu de la frénésie Myspace et de ses new friend requests (c’est-à-dire en 2005), Dance Gavin Dance a connu de nombreux mouvements de line-up mais a tenu bon malgré cela. Le style du groupe n’a néanmoins pas tellement évolué, faisant se côtoyer les mélodies émotionnelles du post-hardcore/emo US grand public avec des séquences mathcore/screamo sacrément virulentes. La recette est donc intacte sur ce Artificial Selection, huitième album studio du groupe de Sacramento.

Kid, Feral – Live And Let’s Die!

Jeune trio suédois repéré en 2016 suite à son excellente démo, Kid, Feral vient confirmer ces promesses avec ce Live And Let’s Die!, un premier LP tout aussi remarquable. Et si le screamo typique suédois (avec de grosses réminiscences de Suis La Lune) semble être le fil conducteur du groupe, ce dernier ose souvent sortir des clous pour s’aventurer vers d’autres contrées.

Live-report: Paerish/Acres/Moose Blood

Concert au Futurum (Prague) le 6 juin 2018.
Un peu plus d’un an après notre sympathique interview, j’étais ravi de retrouver les parisiens de Paerish en terres de Bohême. Cette fois-ci, le groupe accompagne deux groupes un peu plus modestes que Sum 41, il s’agit d’Acres et de Moose Blood (dont je vous ai parlé il y a quelques semaines). C’est au Futurum que se déroule cette soirée, une salle a moitié garnie au moment où j’y entre.
Paerish débute devant un public assez timide, l’accueil est peu expansif mais néanmoins poli. Loin de se démonter, le groupe français [...]

Crooked Teeth – Pastel

Sorti une première fois en 2017, Pastel, second EP de Crooked Teeth se voit réédité cette année par Rude Records, l’occasion de mieux découvrir le rock alternatif des californiens, teinté d’emo et de pop punk. Et si la cover nous balance un beau cliché (représentatif du public visé ?), le trio nous offre une version du style pas si désagréable…

Lost Boys – Fun

Power trio provenant de Nuremberg, Lost Boys livre enfin une suite à son prometteur EP sans-titre de 2016. Avec sa cover digne de WordArt, Fun apparaît dans sa droite lignée, mélangeant des influences screamo/emo de diverses écoles afin d’arriver à créer leur propre sauce.

I Feel Fine – Long Distance Celebration

Jeune formation anglaise formée autour du guitariste/chanteur (ici à la batterie) de Chalk Hands (dont on attend de nouveaux titres avec une certaine impatience !), I Feel Fine marque une vraie différence avec ces derniers en jouant la carte de la nostalgie sur fond de chant a l’unisson. Le résultat est un joli premier EP très rafraîchissant.