Latest Content

Monolithe – Okta Khora

Groupe bien connu de la sphère doom, Monolithe a déjà presque vingt ans au compteur et n’en a pas pour autant perdu sa flamme créatrice, la preuve avec ce Okta Khora qui n’est autre que son huitième album. Le chiffre huit qui est d’ailleurs l’élément central de ce nouvel opus: il y a huit titres, chacun dure 8 minutes 8 secondes ou bien 4 minutes 4 secondes (et même avec des variantes), et sa durée est de 48 minutes ! Outre l’aspect mathématique qui attire déjà l’intérêt, la thématique va encore plus loin puisqu’elle nous narre l’histoire d’une civilisation [...]

Fórn – Rites Of Despair

Découverts en 2014 avec le très prometteur The Departure Of Consciousness, les bostoniens de Fórn daignent enfin en donner une suite ! Passant de Vendetta Records à Gilead Media, le quintet en a surtout profité pour faire le plein de funeral doom, rallongeant la plupart de ses titres en ralentissant le tempo bien comme il faut.

Assumption – Absconditus

Aaah les vacances d’été, pour celles et ceux qui ont la chance d’en avoir et de pouvoir voyager, la Sicile semble être une destination toute trouvée pour profiter de la mer et du soleil. Sauf qu’Assumption vient nous démontrer que le temps peut aussi être très ténébreux par là-bas ! Ce duo fondé en 2011 par des membres de Haemophagus (aussi actifs dans bien d’autres projets) entend en effet assombrir l’atmosphère en délivrant un doom/death original.

Hell – S/T

Cela fait quelques années que ce groupe originaire de Salem fait parler de lui (des EPs, puis des splits, notamment avec Thou ou Mizmor, des membres de ces derniers étant d’ailleurs musiciens de session). Sa provenance tout comme son nom annoncent la couleur, Hell est infernal, Hell fait peur. Pour son premier full-length, le diablotin aux manettes (car oui, c’est le one-man band d’un mystérieux gaillard répondant aux initiales M.S.W.) ne déroge pas à la règle, coulant un béton armé putréfié dans nos conduits auditifs…

Funerary – Starless Aeon

Sorti une première fois l’année dernière, Starless Aeon, premier album de Funerary, se voit réédité par le très bon label (je le dis à chaque fois désolé mais c’est un fait, rien n’est à jeter chez eux !) Sentient Ruin Laboratories. N’ayant jamais entendu parler de ce groupe originaire de l’Arizona, je m’attendais tout de même à du lourd et sale au vu du label, une fois de plus il n’y a pas de tromperie sur la marchandise !