Latest Content

Sun Q – Charms

Après un EP sorti en 2015 et de nombreux singles (dont un de Noël), Sun Q passe au long-format avec ce Charms. Et du charme il y en a pas mal dans ce premier album des moscovites, notamment sa chanteuse Elena Tiron, ravissant argument de vente pour le groupe qui la place souvent seule sur ses photos promo. Sa voix est elle aussi plutôt séduisante puisque elle se marie parfaitement avec les compos aux accents garage/psychés distillées par ses trois comparses (voire plus, car cet album contient pas mal d’invités).

Cloud Nothings – Life Without Sound

Dylan Baldi et sa bande sont de retour. Après presque deux ans de silence suite à l’excellent split collaboratif avec Wavves, Cloud Nothings a pris son temps pour composer Life Without Sound, nouvel album au titre annonçant une conséquente baisse de volume ? De dynamisme ? D’énergie rock’n roll à laquelle le groupe de Cleveland nous avait habitué ? Loin de là, mais pourtant quelque chose a changé…

UDDU – Hellcats

Avec sa cover digne d’un film de super-héros (ou plutôt de super-vilains), UDDU semble apprécier l’univers des comics et met en musique tout ça sur fond de punk’n roll à l’énergie communicative ! Originaire de Montpellier et comprenant en ses rangs des membres de Destroy Buster, Dust In Vegas ou encore Harris Matrix, UDDU livre ici onze titres sans prise de tête fleurant bon les concerts explosifs !

The i.l.y’s – Scum With Boundaries

Deuxième album de cette formation qui est en fait le side-project de deux des furieux de Death Grips, dont le leader Zach Hill (complété d’Andy Morin), Scum with Boundaries est une excellente surprise même si l’on n’a (comme moi) jamais écouté le premier album, et même si on a jamais complètement adhéré aux sorties hip-hop bruitistes signées Death Grips.

Cheveu – Bum

Après l’excellent 1000 et son rock garage tonitruant associé à des savantes cordes, on pouvait se demander quelle direction allait emprunter le trio barré de Cheveu. La réponse tient dans ce nouvel album, Bum (huhuhuh) et ses 10 nouveaux titres.

The Warlocks – The Mirror Explodes

C’est avec l’album Phoenix de 2002, que les Warlocks sont à leur apogée. Line up au complet, le groupe comprend trois guitares et deux batteries (en plus de la basse et du clavier). De quoi construire une imposante cathédrale garage-psyché, aux relents de magie noire. Mini succès et, de ce sommet hédoniste, le groupe commence à trop (se) brûler. Mais tel l’oiseau légendaire qui donnait son nom à l’album, les Warlocks ont réussi à renaître. Simplement un peu plus cramés à chaque fois (changements de line-up récurrents, problèmes de labels, de drogues… La routine). Résultat, les albums suivants seront [...]

Von Bondies – Love, Hate and Then There’s You

Qui se souvient encore des Von Bondies ? A part ceux qui se rappellent que leur leader, Jason Stollsteimer s’est fait un jour méchamment casser la gueule par Jack White ? Pas grand monde. Dommage, c’est oublier les deux excellents premiers albums de ce groupe mixte (deux gars, deux filles) de Detroit : Lack Of Communication (2001, entre garage-rock swampy et rhythm’n’punk crasseux) ; Et Pawn Shoppe Heart (2004, plus indé, moins garage) sur lequel on trouve leur fabuleux single « C’mon, C’mon ». Le genre de morceaux à rendre « Smells Like Teen Spirit » et « 7 Nation Army [...]

King Khan & The Shrines – The Supreme Genius of King Khan & the Shrines

“On m’appelle le roi de la jungle, l’homme tigre, je suis King Khan et je suis accompagné de mes Sensationnels Shrines ». C’est avec cette présentation en forme d’hommage à Rufus Thomas, que le Mahârâja du groove lubrique, le sultan du rhythm’n’punk obscène se fait connaître à nos oreilles émerveillées. King Khan, donc.
D’origine Indo Québécoise, celui qui se fait à ses débuts appeler Black Snake, joue de la basse dans le groupe garage punk The Spaceshits. C’est lors d’une tournée Européenne en 1999, qu’il décide de s’installer à Berlin. Là, il se renomme (et se sacre) King Khan [...]

Jay Reatard – Matador Singles ’08

Jay Reatard bénéficie en ce moment d’un petit buzz indé habituellement destiné aux nouveaux « meilleurs groupes du monde ». Pourtant cet originaire de Memphis de 28 ans est loin d’en être à ses débuts et a fait partie de nombreux groupes et side-projects punk. Citons, plus pour la forme que pour le rappel parce que tout ça reste quand même très underground, The Lost Sounds, Bad Times, Finale Solution ou encore The Reatards. D’où son surnom. Parce que Jay Reatard vient de ce genre de famille punk-rock où tout les membres du groupe adoptent le même nom. Comme les Ramones [...]

The Living Blue – Fire, Blood, Water

Avec le rock c’est souvent comme çà. Une flopée de groupes gentils, mignons, de temps à autre bruyants, souvent envahissants et finalement inintéressants. Et ça pullule en ce moment ! Pourtant le rock n’est pas une chose sérieuse, encore moins une affaire de goût. Ca se saurait depuis le temps… Tout juste une musique de branleurs. Faites par des branleurs pour des branleurs. Et tout ce qui sort de ce cadre n’est pas du rock. Alors ceci expliquant cela, je me dis que le business doit aimer les branleurs…
Mais ne nous y trompons pas. Il y a [...]