Latest Content

ÖfÖ Am – Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey

ÖfÖ Am est un groupe montpelliérain actif depuis 2007, jouant une musique instrumentale aux confluents du stoner et du heavy rock à l’ancienne. Le trio s’est surtout signalé en 2010 en s’offrant un split avec les excellents Karma To Burn suivi d’un premier album l’année suivante (The Beast Within). Ce Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey met donc fin à quatre ans de silence (suite à leur split avec leurs collègues de Lahius) durant lesquels est intervenu un changement de line-up avec l’arrivée à la basse de Géraud Jonquet (batteur de Verdun, on retrouvera d’ailleurs son guitariste, Mathieu Croux, [...]

Shinedown – Attention Attention

Retour de Shinedown, un des représentants de qualité d’un rock alternatif / hard rock à l’américaine (en activité depuis 2001), calibré pour les stades ou les BO de films d’action. Ce nouvel album ne révolutionne pas la formule, et dès « Devil » on est efficacement mis dans le bain, avec toujours des riffs percutants et la voix superbe de Brent Smith (l’atout qualité numéro 1 du groupe encore et toujours) qui a coupé ses cheveux (ça c’est de l’anecdote).

Tornado Kid – Hateful 10

Et si le renouveau du southern rock passait par la Russie ? Une question qui peut paraître incongrue mais qui peut se poser à l’écoute de ce premier album de Tornado Kid, groupe de Saint-Petersbourg qui a façonné sa musique au son des classiques du genre (ou pas), Motörhead, Wilson ou Everytime I Die (en version plus accessible).

The new roses – Dead man’s voice

En 2016, pressé par la concurrence, un site qui se veut un tant soit peu sérieux doit à la vérité historique de reconnaitre que l’Allemagne a beaucoup de qualités mais pas celle d’avoir fait émerger l’excellence en matière de hard blues rock. Cette discipline est en effet plus à l’aise dans les pays anglo-saxons.

Ghost – Popestar (EP)

Balancé sans préavis ni annonce particuliers, cet EP de 5 titres vient admirablement compléter l’excellent (mais court) Meliora. Au menu d’abord un nouveau titre inédit qui deviendra rapidement un incontournable de leur catalogue tant il est réussi, entêtant. En un mot ce « Square Hammer » n’est rien d’autre qu’un tube, un vrai de vrai, complété qu’il est par un clip parfaitement dans l’esprit des œuvres précédentes du groupe.

Goblin Cock – Necronomidonkeykongimicon

Cela faisait de longues années que ces mystérieuses entités du stoner rock au nom fleuri n’avaient pas donné de nouvelles. Les gars de San Diego, responsables de clips particulièrement badass (matez donc ça et ça) il y a une dizaine d’années, sortent donc de leur silence en livrant enfin leur troisième album (le dernier étant sorti il y a huit ans) qui annonce une fois de plus la couleur: on joue sur le côté dark mais on ne se prend pas au sérieux (Necronomidonkeykongimicon, quel titre !).

Wilson – Right To Rise

Wilson se décrivent eux-mêmes comme un groupe de hard rock, ce qui est vrai mais un peu limitatif. Leur 2ème album Right to Rise contient 41 minutes d’énergie pure sans baisse de régime qui plairont effectivement aux afficionados de hard rock mais si la recette ne s’épuise pas c’est grâce à des influences bien digérées qui permettent de légers changements de ton qui aèrent l’album et lui donnent encore plus de puissance.