Latest Content

Big Scenic Nowhere – Vision Beyond Horizon

Si vous êtes amateur de stoner, Big Scenic Nowhere est le supergroupe que vous n’attendiez plus ! Monté autour de Bob Balch (Fu Manchu) et de Gary Arce (Yawning Man), tous deux guitaristes de leur état, ce projet leur permet d’inviter quelques potes issus de la scène dont certains très renommés comme ici Nick Olivieri (Mondo Generator,, ex-Kyuss ex-Queens Of The Stone Age notamment), Tony Reed (Mos Generator) ou encore John Garcia (Kyuss, Hermano) par le passé. L’addition de ces nombreuses personnalités aboutit donc, comme on s’y attendait, à un premier long-format aux humeurs très changeantes…

Ryte – S/T

On peut trouver ça amusant ou désespérant mais j’aime bien décoder le style d’un groupe rien qu’à la vue d’une pochette d’album. S’il existe parfois des groupes qui sortent des sentiers battus en proposant des covers originales, la plupart respecte au détail près des codes graphiques qui font que l’on se trompe rarement quant au contenu dudit album. Et en parlant de trompe, celle du mammouth visible sur la cover du premier album de Ryte n’est pas visible, planquée sous un nuage de fumée (sur lequel pousse des champignons magiques) entourant une pyramide…

Redscale – Feed Them To The Lions

Formé à Berlin en 2015, Redscale fait les choses à son rythme: un EP la même année suivi d’un premier long-format l’année suivante avant le second cette année, forcément un peu plus travaillé vu les trois ans de délai. Feed Them To The Lions est en effet un album qui a demandé du temps de composition mais aussi d’écriture car les thématiques, assez pessimistes, touchent à divers sujets: politiques, écologiques notamment. Un regard sur la société actuelle mis en musique dans un stoner rock sentant bon le sable chaud.

High Fighter – Champain

Originaire d’Hambourg, High Fighter est un combo officiant dans un sludge/stoner oscillant entre mélodies et parties plus nerveuses. A sa tête on trouve Mona, chanteuse volubile, passant de cris arrachés black metal à un chant mélodique puissant et aérien. Des variations vocales allant de pair avec la musique délivrée par ses comparses, elle aussi plutôt variée.

ÖfÖ Am – Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey

ÖfÖ Am est un groupe montpelliérain actif depuis 2007, jouant une musique instrumentale aux confluents du stoner et du heavy rock à l’ancienne. Le trio s’est surtout signalé en 2010 en s’offrant un split avec les excellents Karma To Burn suivi d’un premier album l’année suivante (The Beast Within). Ce Tales From Outerspace: An Octaman’s Oddyssey met donc fin à quatre ans de silence (suite à leur split avec leurs collègues de Lahius) durant lesquels est intervenu un changement de line-up avec l’arrivée à la basse de Géraud Jonquet (batteur de Verdun, on retrouvera d’ailleurs son guitariste, Mathieu Croux, [...]

Shinedown – Attention Attention

Retour de Shinedown, un des représentants de qualité d’un rock alternatif / hard rock à l’américaine (en activité depuis 2001), calibré pour les stades ou les BO de films d’action. Ce nouvel album ne révolutionne pas la formule, et dès « Devil » on est efficacement mis dans le bain, avec toujours des riffs percutants et la voix superbe de Brent Smith (l’atout qualité numéro 1 du groupe encore et toujours) qui a coupé ses cheveux (ça c’est de l’anecdote).

Tornado Kid – Hateful 10

Et si le renouveau du southern rock passait par la Russie ? Une question qui peut paraître incongrue mais qui peut se poser à l’écoute de ce premier album de Tornado Kid, groupe de Saint-Petersbourg qui a façonné sa musique au son des classiques du genre (ou pas), Motörhead, Wilson ou Everytime I Die (en version plus accessible).

The new roses – Dead man’s voice

En 2016, pressé par la concurrence, un site qui se veut un tant soit peu sérieux doit à la vérité historique de reconnaitre que l’Allemagne a beaucoup de qualités mais pas celle d’avoir fait émerger l’excellence en matière de hard blues rock. Cette discipline est en effet plus à l’aise dans les pays anglo-saxons.

Ghost – Popestar (EP)

Balancé sans préavis ni annonce particuliers, cet EP de 5 titres vient admirablement compléter l’excellent (mais court) Meliora. Au menu d’abord un nouveau titre inédit qui deviendra rapidement un incontournable de leur catalogue tant il est réussi, entêtant. En un mot ce « Square Hammer » n’est rien d’autre qu’un tube, un vrai de vrai, complété qu’il est par un clip parfaitement dans l’esprit des œuvres précédentes du groupe.

Goblin Cock – Necronomidonkeykongimicon

Cela faisait de longues années que ces mystérieuses entités du stoner rock au nom fleuri n’avaient pas donné de nouvelles. Les gars de San Diego, responsables de clips particulièrement badass (matez donc ça et ça) il y a une dizaine d’années, sortent donc de leur silence en livrant enfin leur troisième album (le dernier étant sorti il y a huit ans) qui annonce une fois de plus la couleur: on joue sur le côté dark mais on ne se prend pas au sérieux (Necronomidonkeykongimicon, quel titre !).