Latest Content

Mutoid Man – Bleeder

Après l’apéritif de 17 minutes (Helium Head) balancé l’an passé, Mutoid Man revient cette année pour enfoncer le clou d’une collaboration qui a tout de la réussite éclatante, avec un vrai album (ou presque, 30 minutes à peine au compteur) à la pochette toujours aussi cartoonesque et colorée. L’urgence est toujours au rendez-vous du menu concocté par Stephen Brodsky (la voix et la guitare des excellents Cave In) et son compère Ben Koller (le batteur de Converge), complétés du moins connu bassiste Nick Cageao.

Harm Done – Hammer Tape’15

En attendant leur premier album à paraitre incessamment sous peu, Harm Done revient avec une tape quatre titres telle une petite mise en bouche avant de quoi se sustenter plus franchement plus tard. Quatre nouvelles mandales pour une durée quasi équivalente au très bon EP sorti l’an dernier.

Radio mix hardcore

Quelques titres que j’apprécie de groupes avec le punk hardcore comme base musicale, d’albums de la première décennie du 21ème siècle.
Verse – Story of a Free Man – Chapter Two: The Cold Return (Aggression – 2008)
Have Heart – Something More Than Ink (The Things We Carry – 2006)
Boysetsfire – Dying on Principle (Tomorrow Come Today – 2003)
Comeback Kid – Wake the Dead (Wake the Dead – 2005)
While She Sleeps – The North Stands For Nothing (The North Stands For Nothing – 2010)
Kickback – If I Die Tonight (No Surrender – 2009)
Haste– Revenge [...]

Nightslug – Loathe

Après Dismal Fucker (2013) et sa ragoûtante pochette, le trio allemand Nightslug passe la seconde avec Loathe, nouvel album sortant conjointement chez Broken Limbs, Dry Cough ainsi que chez les montpelliérains Lost Pilgrims. Si leur premier album donnait dans la singerie de Grief aussi jouissive que basse du front, Loathe démontre que définitivement, le gras c’est la vie !

Nasty – Shokka

Fer de lance du beatdown hardcore européen, Nasty a fait en sorte en onze ans d’existence et quatre albums (Love (2013) étant le dernier en date) de montrer une véritable envie de s’affranchir d’un style dont il véhicule pourtant les clichés. Avec Shokka, les « belgeo-teutons » passent même à un niveau supérieur.

No Omega – Occupants

Après l’excellent Shame, sorti chez Throatruiner il y a deux ans, les suédois de No Omega reviennent dans l’actu par le biais d’un nouvel EP: Occupants.

Drug Control – S/T

Formé en 2014 du côté de San Diego, Drug Control est un petit nouveau sur la scène hardcore straight-edge ricaine. Une démo plus tard (sortie l’an dernier), le groupe revient avec cinq nouveaux titres particulièrement incisifs et (donc) expéditifs sortant conjointement chez Straight&Alert et Cointoss Records.

Antagonist A.D. – Haunt Me As I Roam

Je ne sais pas combien de groupe de hardcore il y a en Nouvelle-Zélande mais s’ils sont tous du même acabit qu’Antagonist A.D., il va falloir surveiller les sorties de ce pays de très près ! Non pas qu’Antagonist A.D. en joue une version incroyablement révolutionnaire, mais le groupe originaire d’Auckland a su avec Haunt Me As I Roam, son sixième album mine de rien, en rendre une copie qui tient vraiment la route.

Xibalba – Tierra Y Libertad

Les rois du beatdown californien le plus latino qui soit sont de retour, nous abreuvant depuis leurs débuts de riffs tellement plombés que leurs signes de saturnisme sont préoccupants. Pourtant Tierra Y Libertad nous montre un Xibalba qui continue sa descente vers un death metal plus primaire entamée sur Hasta La Muerte en délaissant donc un peu plus le beatdown bas du front.