Latest Content

Fange – Pourrissoir

Quelques mois seulement après Purge, le groupe sludge français parmi le plus vicieux qui soit vient remettre le couvert avec ce Pourrissoir. Visuellement parlant, Fange semble vouloir poursuivre dans son exploration anatomique: Purge nous offrait ainsi de « charmantes » viscères, Pourrissoir un « joli » anus. Et quoi de mieux qu’un anus pour signifier que cet album… pue ?!

Stupid Karate – Punk is a free pricing corpse

Leur musique est speed, leur rythme de sortie d’albums aussi ! Stupid Karate est déjà de retour avec un nouvel EP sous le bras, quelques mois seulement après leur premier. Nul bouleversement chez les lillois, le punk hardcore qui va vite est toujours leur dada, et il est toujours aussi réjouissant sur ce nouveau 4 titres à la cover BD à l’ancienne très réussie.

The Barber – General Thrashing

Un peu moins en vogue qu’il y a quelques années, la scène southern hardcore fait quand même des petits un peu partout sur le globe. The Barber joue donc dans ce registre dans le sillage d’Everytime I Die à la manière d’une bande de rednecks lambda originaire du trou du cul des USA, amateurs de bières premier prix et de chemises de bûcherons sales, sauf que ces gars sont… russes !

Mindforce – Demo 2016

Première démo pour Mindforce, jeune formation originaire de Poughkeepsie (New York) et déjà un fort caractère à apprécier pendant ces quatre titres. Pratiquant un crossover bien teigneux, le groupe sait s’y prendre pour provoquer une envie d’aller guincher dans le pit !

Ocean Grove – The Rhapsody Tapes

Découvert l’an dernier avec l’EP Black Label (Sublime Volume), Ocean Grove revient déjà avec un premier long-format, l’occasion pour les australiens de démontrer que leur mélange de metalcore et de néo metal peut aussi tenir sur la longueur.

Barque – Coffin Cutters

Si vous pensiez qu’avec un tel nom, Barque vous embarquerait sur une croisière pépère sur un petit lac champêtre, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au poignet, car en fait de croisière, les lillois nous entraînent dans une tempête des plus mouvementées ! S’attaquant à une mixture de screamo et de hardcore sombre parfois à tendance chaotique, c’est dans un tourbillon de violence et d’émotions à vif qu’officient les nordistes.

First Blood – Rules

Mené par Carl Schwartz, ancien bassiste de Terror devenu chanteur, First Blood mène son bonhomme de chemin depuis 2002. Composé d’actuels et anciens membres de Merauder, Most Precious Blood et autres Born From Pain, le combo de San Francisco a connu une période creuse depuis 2010 et la sortie de son dernier album en date Silence Is Betrayal. Un silence (traitre) enfin rompu cette année avec ce Rules, semblant animé par des gars aussi remontés qu’à leurs débuts.

GDLH – « Gyrophares de la haine »

« Alerte ! Les Gyrophares de la haine arrivent ! Protégez-vous de leurs lueurs infernales ! Barricadez-vous chez vous et n’ouvrez à personne car ils ne viennent pas avec de bonnes intentions ! » Débarquant de Rouen avec ce patronyme pour le moins original et pouvant prêter à rire, on ne rit plus du tout lorsque l’on lance la première démo éponyme du groupe, semant la désolation – et donc la haine – partout où elle passe…

From The Wolves – Nightmares

*New Friend Request!* « Oh cool, une demande d’ajout d’un groupe inconnu qui joue du metalcore ! From The Wolves… Ok, ça vient du Canada et ça m’a l’air de sonner pas mal leur petit EP 3-titres, je les mettrai peut-être dans mon top 8 à côté des autres groupes de metalcore du moment pour leur faire un peu de pub ! »

Blame Kandinsky – Spotting Elegance In Chaos

La scène mathcore grecque semble être en pleine ébullition. En effet, de nombreux groupes comme Tardive Dyskinesia, Minerva Superduty et le groupe qui nous intéresse aujourd’hui, Blame Kandinsky, parviennent enfin à faire un peu parler d’eux hors de leurs frontières, forts d’une chouette inspiration et d’un son souvent massif au sein d’un style plus vraiment tendance ces dernières années… En effet, alors qu’au début des années 2000, de nombreux groupes suivaient le sillon de The Dillinger Escape Plan, on se retrouve en 2017 avec assez peu de représentants de la cause math. Blame Kandinsky débarque donc cette année et [...]