Latest Content

Blood Youth – Inside My Head

Premier EP pour Blood Youth, jeune formation britannique établie à Lincoln et montée suite à la fin de Climates, Inside My Head propose cinq compos d’un hardcore punk nerveux mais mélodique, un peu de fraicheur pour les oreilles en ces temps de canicule ?

Rebuker – New Leaf

Deux ans après, la fin de The Chariot vous est restée en travers de la gorge ? Vous vous languissez d’une éventuelle reformation en matraquant votre touche F5 sur la page facebook du groupe ? Allez, respirez un bon coup, séchez vos larmes et écoutez donc le dernier Rebuker !

Refused – Freedom

Après le retour discographique de Faith No More, voilà donc que ce sont les suédois de Refused qui viennent nous faire le coup du come-back auquel on ne croyait plus, 17 ans après la sortie du mythique et exceptionnel The Shape of Punk to Come. Si le retour de Faith No More n’aura pas convaincu à 100%, tout en étant tout de même satisfaisant, allait-il en être de même pour Refused?

Membrane – Reflect Your Pain

En quinze années d’existence, Membrane a su imposer son nom au sein de la scène noise/post/hardcore tricolore, or le trio originaire de Vesoul a connu ces dernières années quelques tracas de line-up qui se sont soldés par des changement à la basse et à la batterie. Des modifications perceptibles au niveau du son de leur dernier album en date Reflect Your Pain.

Emery – You Were Never Alone

Onze ans après The Weak’s End, premier album sorti chez Tooth & Nail (MeWithoutYou, Norma Jean, Underoath…), Emery sort son sixième album et délaisse pour la première fois le label chrétien pour Rude Records. Si à ses débuts, le groupe de Seattle surfait sur une vague très tendance entre emo et hardcore plus dur, la mer s’est depuis calmée, au point de faire financer ce nouvel album par une campagne de crowdfunding.

The Armed – Untitled

Il y a enfin une justice pour The Armed ! Depuis le temps que j’écoute quasi inlassablement leurs albums, splits et EPs qu’ils lâchent directement en téléchargement libre, je me demandais quand enfin les webzines allaient enfin se pencher sur le groupe de Detroit. C’est enfin chose faite avec ce nouvel album sans-titre à l’étrange cover faisant penser à une version hipster de Ziggy Stardust. Une raison à cela ? La présence derrière les fûts de l’un des batteurs les plus bankables du moment: Nick Yacyshyn, officiant aussi chez Baptists et dans le « supergroupe » Sumac.

Mutoid Man – Bleeder

Après l’apéritif de 17 minutes (Helium Head) balancé l’an passé, Mutoid Man revient cette année pour enfoncer le clou d’une collaboration qui a tout de la réussite éclatante, avec un vrai album (ou presque, 30 minutes à peine au compteur) à la pochette toujours aussi cartoonesque et colorée. L’urgence est toujours au rendez-vous du menu concocté par Stephen Brodsky (la voix et la guitare des excellents Cave In) et son compère Ben Koller (le batteur de Converge), complétés du moins connu bassiste Nick Cageao.

Harm Done – Hammer Tape’15

En attendant leur premier album à paraitre incessamment sous peu, Harm Done revient avec une tape quatre titres telle une petite mise en bouche avant de quoi se sustenter plus franchement plus tard. Quatre nouvelles mandales pour une durée quasi équivalente au très bon EP sorti l’an dernier.

Radio mix hardcore

Quelques titres que j’apprécie de groupes avec le punk hardcore comme base musicale, d’albums de la première décennie du 21ème siècle.
Verse – Story of a Free Man – Chapter Two: The Cold Return (Aggression – 2008)
Have Heart – Something More Than Ink (The Things We Carry – 2006)
Boysetsfire – Dying on Principle (Tomorrow Come Today – 2003)
Comeback Kid – Wake the Dead (Wake the Dead – 2005)
While She Sleeps – The North Stands For Nothing (The North Stands For Nothing – 2010)
Kickback – If I Die Tonight (No Surrender – 2009)
Haste– Revenge [...]

Nightslug – Loathe

Après Dismal Fucker (2013) et sa ragoûtante pochette, le trio allemand Nightslug passe la seconde avec Loathe, nouvel album sortant conjointement chez Broken Limbs, Dry Cough ainsi que chez les montpelliérains Lost Pilgrims. Si leur premier album donnait dans la singerie de Grief aussi jouissive que basse du front, Loathe démontre que définitivement, le gras c’est la vie !