Latest Content

The End Of The Ocean – -aire

Pour ses dix ans d’existence, The End Of The Ocean donne enfin un véritable successeur à Pacific-Atlantic (2011), premier album qui n’avait été suivi que par deux EP (In Excelsis en 2012 puis The Revelator Sound Sessions en 2017, ce dernier étant un live). Bref, le groupe de Colombus, Ohio, n’est pas des plus réguliers en matière de sorties mais a semble-t-il tenu à marquer le coup pour son anniversaire: -aire est un excellent album de post-rock instrumental, contenant tout ce qui se doit dans le genre.

NUVO – Laiks ir asinīs

Originaire de Valmiera, Lettonie, NUVO est un duo formé en 2012 (Andris Klāvs à la basse, Jānis Osis à la batterie) avec l’ambition de jouer un mélange de hardcore et de metal (le groupe annonçant aussi être influencé par la musique classique) de manière très rapide. Une description assez vague qui permet à la surprise d’être totale lors de la première écoute de ce Laiks ir asinīs (titre signifiant « le temps est dans le sang »).

Polyphia – New Levels New Devils

Un an après l’étonnant EP The Most Hated, Polyphia fait son retour sur grand format. New Levels New Devils poursuit dans le même sillage, le groupe délivrant un metal progressif instrumental, technique et ébouriffant tout en étant intégré dans une production très moderne. Une optique s’affranchissant des frontières entre rock, metal, jazz, electro et hip hop, pour un rendu totalement unique.

El Ten Eleven – Banker’s Hill

Fondé à Los Angeles en 2002, El Ten Eleven est un duo composé de Kristian Dunn (guitare, basse) et de Tim Fogarty (batterie) délivrant une musique aux confluents du post-rock, du math rock mais aussi de l’electro et de l’expérimental. Entièrement instrumentale, la musique du duo vaut pour son dispositif: l’utilisation par Dunn de guitares/basses double-manche afin de pouvoir s’occuper des deux instruments en même temps en live, tandis que son acolyte maîtrise autant la batterie électronique que la « classique ». Banker’s Hill est la dixième sortie du groupe s’étant forgé son propre style…

The Dead Centuries – Race Against Time

The Dead Centuries est un trio canadien (d’Ottawa) officiant dans un metal progressif instrumental peu éloigné du djent (le groupe avait autrefois du chant). Avec sa jolie cover au goût rétro, Race Against Time nous propose dix compos à la technique instrumentale assez impressionnante, l’énergie et la vitesse étant souvent de mise au travers de très nombreuses mélodies permettant de ne pas tomber dans la démonstration trop pompeuse.
Car dès les premières notes de « Freddy Lounds », on écarquille les yeux d’admiration et d’appréhension: ok les mecs ont une technique irréprochable, l’énergie alliée aux bonnes mélodies sont là mais est-ce [...]

Dying Giants – Tales Of Giants

Premier EP pour Dying Giants, jeune formation toulousaine formée en 2015, ce Tales Of Giants propose quatre titres d’un sludge doom instrumental (avec quelques louches de stoner) totalement autoproduit. Un côté D.I.Y. qui se vérifie dans leur son « maison », pas aussi énorme qu’il aurait mérité d’être mais assez authentique pour agripper l’auditeur. Avec sa cover digne d’un film de série B, cet EP possède de quoi en signer une bande-son hypnotique.

Grog – Men Of Low Moral Fiber

Formé en 2015, Grog est un duo italien basse/batterie/claviers appréciant ajouter de l’expérimental à son noise rock instrumental. Après un premier EP (Your Satisfaction, is our best reward) sorti l’an dernier, les deux gars de Reggio Calabria reviennent avec un second dans sa lignée.

Save Us From The Archon – Melancholia

Déjà trois ans que j’ai chroniqué Thereafter, excellent album de Save Us From The Archon, suprenants mathcoreux mélodiques instrumentaux, et en trois ans le groupe ne s’est pas reposé sur ses lauriers, loin de là. En effet, pas moins de quatre albums ont vu le jour (ok dont une réédition et une captation de leur live chez Audiotree, excellente radio dont vous pouvez trouver des vidéos sur youtube) depuis, les quatre gaillards étant décidés à faire les choses aussi vite que leur musique !