Latest Content

Unearth – Extinction(s)

Sans qu’on s’y attende, 2018 a vu le retour de nombreux groupes de metalcore: Bleeding Through, The Agony Scene, Bleed From Within, Light This City ou encore As I Lay Dying, ça en fait un paquet qui se sont remis en selle après de longues années de silence. Et parmi les figures aux origines de la frange mélodique du mouvement initiée notamment par Killswitch Engage, il y a Unearth. Un peu moins populaire chez nous que la bande à Jesse Leach, le groupe du Massachussetts s’est pourtant imposé comme l’un des cadors du style.

Fever 333 – Strength in Numb333rs

C’en est donc terminé des très bons Letlive., dont j’avais vraiment apprécié le dernier album sorti en date et chroniqué dans ces pages, Jason Butler le survitaminé et multi-tatoué chanteur ayant décidé en juillet 2017 de partir pour monter un nouveau projet, en l’occurence The Fever, devenu après The Fever 333 puis finalement Fever 333. Le Monsieur sait s’entourer puisqu’il est accompagné pour l’occasion de l’ancien guitariste de The Chariot, Stephen Harrison, et du batteur des excellents Night Verses Aric Improta.

Kontinuum – No Need to Reason

Encore un rattrapage de 2018 (peut-être le dernier enfin…)!
Pour leur passage chez Season of Mist (après 2 albums remarquables sortis sur Candlelight), les islandais de Kontinuum n’ont pas cherché à révolutionner leur recette, accentuant même encore davantage le côté apaisé de leur musique.
Et Dieu/Satan que c’est beau une fois de plus!

NUVO – Laiks ir asinīs

Originaire de Valmiera, Lettonie, NUVO est un duo formé en 2012 (Andris Klāvs à la basse, Jānis Osis à la batterie) avec l’ambition de jouer un mélange de hardcore et de metal (le groupe annonçant aussi être influencé par la musique classique) de manière très rapide. Une description assez vague qui permet à la surprise d’être totale lors de la première écoute de ce Laiks ir asinīs (titre signifiant « le temps est dans le sang »).

Not Yet Fallen – Homebound

Fondé en 2008 en Italie du côté de Padoue, Not Yet Fallen est un groupe jouant du metalcore à tendance moderne et mélodique. Une optique déjà vue sur leur premier album Closing Lines (2013) et qui se poursuit donc sur Homebound, EP nous ramenant quelque peu vers les prémices du style.

Zapruder – S/T

Quatre ans après l’insaisissable Fall In Line, Zapruder fait son retour. Un retour un peu compliqué étant donné que leur vocaliste s’est exilé au Canada entre-temps, ce qui n’a pourtant pas empêché le groupe de renforcer ses liens. Une fois de plus parti enregistrer au studio d’Amaury Sauvé (Birds In Row, Stuntman…), le groupe poitevin nous livre un album éponyme aussi riche qu’étourdissant, à la cover… à regarder de près !

The Ocean – Phanerozoic I: Palaeozoic

Retour des allemands de The Ocean, avec la première partie d’un concept album centré sur la période phanérozoïque, qui se situe juste après l’époque précambrienne comme tout le monde le sait. Temporellement vous l’avez deviné, on se situe donc juste après l’album Precambrian des allemands, le deuxième volet de ce concept en 2 parties devant sortir fin 2019 ou début 2020.

Kriegsmaschine – Apocalypticists

Comme si le nom du groupe n’était pas déjà assez chiant à écrire, voilà que nos polonais préférés en rajoutent avec un titre d’album bien galère à écrire en une seule fois sans se planter… Ah au fait, j’écris ces lignes le 24 décembre mais c’est certain, au cas où vous ne l’auriez pas deviné, et dans ce cas je préfère prévenir, que la musique de Kriegsmaschine n’est peut-être pas la bande son la plus indiquée en cette période de fête. Il me semble en effet peu recommandé de l’écouter en famille ces jours-ci au risque de faire fondre le sonotone de Mamie Claude et [...]

Portrayal Of Guilt – Let Pain Be Your Guide

Sortant de nombreux formats courts depuis l’an dernier (EP, démos et un split avec les excellents Street Sects), Portrayal Of Guilt passe enfin à l’étape supérieure avec ce Let Pain Be Your Guide, premier album d’une mixture de screamo et d’autres éléments sombres, le tout balancé avec une brutalité inouïe.

Azusa – Heavy Yoke

En voilà du all-star band improbable ! Azusa, c’est la réunion de membres de groupes qu’on n’aurait pas vraiment imaginé se mettre ensemble. Il y a tout d’abord Liam Wilson (basse, ex-The Dillinger Escape Plan) qui est venu du côté d’Oslo rejoindre le guitariste et le batteur d’Extol. Jusqu’ici, le mélange peut paraître très alléchant, jusqu’à l’annonce de la chanteuse: une certaine Eleni Zafriadou qui officiait jusqu’alors en compagnie de son mari dans Sea + Air, groupe d’indie-pop allemand. Pas d’erreur de casting au final car son arrivée au sein d’un groupe plus « extrême » va se faire très naturellement, conférant à [...]