Latest Content

Goresoerd – Antikeha

On ne connait pas très bien la scène balte par chez nous, estonienne plus particulièrement. Mis à part Loits et Tommy Cash dans un tout autre style, peu de groupes ont réussi à faire parler d’eux en dehors de leurs frontières. Goresoerd vient de Tallinn, la capitale, et a déjà sorti quatre albums depuis sa création en 2004. La signature du groupe sur Inverse Records et une distribution internationale pourrait bien l’aider à se faire connaitre, alors musicalement ça donne quoi ?

Body Count – Bloodlust

Ah Body Count… Si tu as plus de 30 ans comme moi (euphémisme…) tu te rappelles peut-être de Blah Blah Metal et de ce clip de « Born Dead » (Born Dead!!) qui passait régulièrement. C’était sympa, et Ice-T n’avait déjà pas son pareil pour jouer le black révolté, même si j’avoue n’avoir jamais été complètement fan de ce groupe, y compris dans ma période la plus néo métal / fusion / rapcore.

Venenum – Trance of Death

Putain 6 ans! C’est le temps qu’il aura fallu aux allemands de Venenum pour enfin accoucher de leur premier véritable album après un formidable EP (de près de 30 minutes quand même) dont nous vous avions déjà parlé dans ces colonnes. C’est finalement chez Sepulchral Voice Records que paraît en effet aujourd’hui même, ce Trance of Death qui vient mettre fin aux attentes des amateurs de death metal mêlant habilement savoir-faire à l’ancienne, ambiance occulte et intentions progressives abouties.

Ocean Grove – The Rhapsody Tapes

Découvert l’an dernier avec l’EP Black Label (Sublime Volume), Ocean Grove revient déjà avec un premier long-format, l’occasion pour les australiens de démontrer que leur mélange de metalcore et de néo metal peut aussi tenir sur la longueur.

Kriegsmaschine – Enemy of Man

Oui parce qu’avant Exercises in Futility le fabuleux, il y avait Enemy of Man… le fabuleux. Et que ce dernier mérite tout autant que le premier, de porter les louanges qui lui vont si bien, et de se voir enfin incarné par quelques mots dans ces colonnes, tant il prouve tous les jours sa longévité et son inusabilité.

First Blood – Rules

Mené par Carl Schwartz, ancien bassiste de Terror devenu chanteur, First Blood mène son bonhomme de chemin depuis 2002. Composé d’actuels et anciens membres de Merauder, Most Precious Blood et autres Born From Pain, le combo de San Francisco a connu une période creuse depuis 2010 et la sortie de son dernier album en date Silence Is Betrayal. Un silence (traitre) enfin rompu cette année avec ce Rules, semblant animé par des gars aussi remontés qu’à leurs débuts.

Diablerie – The Catalyst Vol.1 : Control

16 ans! Il aura fallu 16 ans aux finlandais de Diablerie pour accoucher de leur 2ème album. Certes plusieurs EP/Démo sont sortis dans l’intervalle, mais tout de même, voilà des gens qui prennent vraiment leur temps.

Balance Interruption – Door 218

En voilà un qui est passé sous nos radars en 2016… Et qui aurait pourtant mérité de figurer en bonne place dans les meilleures sorties black de l’année. Car les ukrainiens de Balance Interruption nous ont concocté pour leur 3ème album, rien de moins qu’une petite bombe d’avant-garde qui devrait notamment parler aux amateurs d’Abigor ou Dodheimsgard.

Pain of Salvation – In the Passing Light of Day

Pain of Salvation est un groupe qui m’accompagne depuis de nombreuses années, c’est initialement le groupe qui m’a ouvert l’esprit au prog. L’écoute de Remedy Lane à sa sortie a été le déclic, comme tout choc il a fallu m’y faire, en particulier me faire au chant expressif à la limite du kitsch, mais une fois accroché on l’est définitivement, j’ai ensuite rapidement été conquis par les 3 albums qui le précèdent puis par les concerts auxquels j’ai pu assister pendant les années 2002-2008 (dont 2 concerts remarquables à la Locomotive à Paris en 2005).
Je fais partie de la majorité [...]