Latest Content

Bring Me the Horizon – Amo

Peut-être l’album qui fera couler le plus d’encre numérique en ce début d’année 2019, ce nouvel album des anglais de Bring Me the Horizon va (fort logiquement) diviser. Le groupe s’y éloigne en effet encore plus drastiquement de ses racines metalcore pour proposer quelque chose de radicalement différent. Vraiment radicalement différent…

Papa Roach – Who Do You Trust ?

Je dois admettre que sans avoir jamais été passionné par le groupe, éternel second couteau de la scène rap-métal ou néo-métal, je n’ai en même temps pas grand chose à reprocher à Papa Roach qui a finalement toujours su proposer des albums, à défaut d’être marquants, plutôt corrects dans le style. Je me suis cependant arrêté au cru 2004, d’ailleurs chroniqué dans ces pages, sans vraiment avoir suivi la suite. Un leak très en avance de ce nouvel album durant une période creuse en sorties (en gros la fin de l’année 2018) m’a amené à y jeter une oreille [...]

Fever 333 – Strength in Numb333rs

C’en est donc terminé des très bons Letlive., dont j’avais vraiment apprécié le dernier album sorti en date et chroniqué dans ces pages, Jason Butler le survitaminé et multi-tatoué chanteur ayant décidé en juillet 2017 de partir pour monter un nouveau projet, en l’occurence The Fever, devenu après The Fever 333 puis finalement Fever 333. Le Monsieur sait s’entourer puisqu’il est accompagné pour l’occasion de l’ancien guitariste de The Chariot, Stephen Harrison, et du batteur des excellents Night Verses Aric Improta.

KoRn – The Serenity of Suffering

Au-delà de la laideur incroyable (au point que l’on continue d’espérer qu’il s’agisse d’un fake) de la pochette de ce nouvel album de KoRn qui devrait légitimement leur coûter quelques ventes, il faut bien reconnaître que le groupe y déploie un savoir-faire évident qui rappelle les grandes heures du groupe.

Gojira – Magma

Hé dites-donc, ça fait combien de temps que vous n’avez pas acheté (ou même écouté) un album sorti chez Roadrunner dites-moi? C’est peu dire que le label a perdu depuis longtemps de sa superbe (heureusement pour leur chiffre d’affaires que Slipknot est toujours signé chez eux), mais Magma devrait vous donner une belle occasion de faire un geste pour soutenir un label en péril tout en faisant l’acquisition d’un excellent album au passage.

Chroniques en vrac – Septembre 2015

L’actualité est riche (en sorties, mais aussi en qualité)… Trop riche pour qu’on puisse trouver le temps d’écrire des chroniques en bonne et due forme sur tous les albums qui le mériteraient plus ou moins. Dans le viseur de ce vrac de septembre, 4 albums qu’on pourra qualifier de globalement réussis, mais qui ont peu de chances de marquer leur époque.
On commence par le nouvel album de Bring Me the Horizon, That’s the Spirit. Et le premier nom qui vient à l’esprit en écoutant cet album c’est… Linkin Park. Pas que ce soit une surprise, il suffisait d’écouter les [...]

Old Wounds – The Suffering Spirit

Deux ans après le très bon From Where We Came is Where We’ll Rest (chroniqué par mes soins à l’époque), Old Wounds ne s’est pas endormi sur ses lauriers, signant notamment chez Good Fight Music et sortant un EP l’an dernier (Death Projection) ainsi qu’un split il y a quelques mois avec les revenants The Banner. Une productivité au beau fixe consacrée par la sortie d’un second full-length intitulé The Suffering Spirit, un album marquant une certaine évolution par rapport à son prédécesseur.

10 years – From Birth to Burial

Le néo métal existe-t-il encore en 2015? On serait tenté de penser qu’il se cache bien en tout cas, tant il semble relégué aux arrières-plan et tant on entend parler finalement de très peu de groupes du genre, qui sont d’ailleurs plutôt des survivants, entre KoRn, Papa Roach, Limp Bizkit une fois tous les 5 ans… Evidemment Deftones est à part, ayant largement réussi depuis longtemps à s’extirper du carcan néo-métal pour devenir simplement un des meilleurs groupes de rock du monde. Mais où est la relève de ce genre moribond ?

Slipknot – .5: the Gray Chapter

Elles sont étonnantes les réactions que suscite ce nouvel album des masqués de Des Moines… Ou plutôt elles montrent bien que le metalleux moyen reste décidément aveuglé par sa haine historique de Slipknot. Trop néo métal et jumpisant sur ces deux premiers albums, le groupe est devenu depuis deux albums trop mou et mélodique. Bref, jamais au rendez-vous des attentes.

Those Bloody Arms – S/T

Formé en 2010 à Orléans, Those Bloody Arms est un groupe souhaitant faire passer un message alarmiste via le hardcore/metal. « Le sang sur les mains des responsables, des dirigeants, des puissants, des acteurs passifs… Des poings qui se dressent… Des bras qui protègent, qui consolent malgré les blessures… », voilà le topo revanchard très actuel annoncé par la fiche promo.