Latest Content

The Great Sabatini – Goodbye Audio

Quatre ans après Dog Years, le quartet québécois The Great Sabatini fait son retour, en autoproduction cette fois. Le groupe montréalais montre ici une nouvelle fois au travers ce nouvel album son amour immodéré pour les années 90, principalement du côté noise de la force.

Daughters – You Won’t Get What You Want

S’il y a un album qui porte mal son nom cette année, c’est bien celui-là. Pas que j’attendais quoi que ce soit de ce groupe, les américains ne m’ayant jamais intéressé, exerçant un noise/mathcore chaotique débordant parfois vers le grind mais restant toujours foutrement chaotique et, au final plutôt pénible. Une écoute distraite de quelques titres des précédents albums avait suffi en principe à me tenir éloigné pour toujours des sorties de ce groupe même si l’éponyme de 2010 était déjà nettement plus intéressant. Ce cru 2018 est un peu différent (quoique dans la continuité du précédent en réalité) [...]

U-Foes – Whiteout

Fondé en 2009 par d’ex et actuels membres de The Lionheart Brothers, Jagga Jazzist ou encore Silence The Foe, U-Foes est donc un (faux) jeune groupe de gars déjà bien établis dans la scène hardcore/rock’n roll norvégienne. Cependant U-Foes entend bien se distinguer des autres groupes de ses membres en proposant une formule très alléchante: « Comme si Melvins, Torche et Slayer, bourrés à l’absinthe, avaient un bâtard et l’abandonnaient en forêt pour qu’il y meure ». Le ton est donné, et ce n’est pas vraiment ce à quoi on pouvait s’attendre !

Leeched – You Took The Sun When You Left

Premier album pour Leeched, Faisant suite à son premier et impressionnant EP Nothing Will Grow From The Rotten Ground, You Took The Sun When You Left est un bon mur de violence qui devrait réjouir les amateurs de pavés dans la tronche. Décrit comme les « Nails anglais », le trio de Manchester déverse donc un mix de hardcore et de grindcore, le tout boosté par un son gonflé aux stéroïdes et mené par la voix ultra rocailleuse de son vocaliste. Mais Leeched ne se contente pas de faire le « Nails bis », le trio apprécie en effet les sorties de piste, [...]

Benoit – Master

Pas d’inspiration pour un nom de groupe ? Prenez un prénom ! Après Boris, Jean Jean et autres Toto, voici Benoit, qui ne se tourne pas et qui ne doit pas son nom à votre humble serviteur mais au célèbre catcheur Chris Benoit, star de la discipline ayant pété les plombs en assassinant sa famille et en se suicidant juste après. Contenant d’actuels et anciens membres de Black Sheep Wall, Colombian Necktie, Law, Drool et Wuss, Benoit joue un hardcore torturé teinté de sludge, de crust et de noise, le genre de mixture qui aurait pu sortir de chez [...]

Baptists – Beacon Of Faith

Retour dans la forêt pour Baptists quatre ans après le très bon Bloodmines, les bûcherons canadiens nous aurons fait attendre mais c’est avec des haches très affûtées qu’ils nous accueillent sur ce Beacon Of Faith ! Au menu rien n’a changé, de la bûche, de la bûche, toujours de la bûche, on prend les mêmes et on recommence: Southern Lord comme label top qualité, Kurt Ballou aux manettes pour une prod bien mastoc et une inspiration dans la lignée des albums précédents…

Sycomore – Nectar

Déjà deux ans que Phantom Wax est sorti, mais hors de question pour Sycomore (composé d’anciens Anorak et Taman Shud rappelons-le) de se reposer sur ses lauriers ! Les amiénois ont embrayé l’an dernier avec un split en compagnie de Lifescarred avant de révéler ce Nectar quelques mois plus tard. L’occasion pour le trio de poursuivre dans leur mélange des genres entre sludge, hardcore et noise.

Moeist – Convincing Yourself

Savez-vous qu’il existe une scène hardcore plutôt active aux Philippines ? Personnellement je l’ignorais avant de tomber par hasard sur la page Bandcamp d’Acid Distribution, jeune label local mettant dernièrement à l’affiche Moeist. Après quelques recherches infructueuses quant à l’identité exacte de ce groupe (qui pourrait aussi très bien être un projet solo), on va plutôt s’intéresser au contenu musical de ce premier EP Convincing Yourself.

Khöbalt – The Sky Is Dead

Originaire de Belfort, Khöbalt est un groupe de post-rock dont la volonté principale est de retranscrire l’atmosphère de The Thing (le film de John Carpenter). Pour son premier album à la cover aux teintes glaciales (correspondant parfaitement à l’univers du film), le groupe franc-comtois délivre donc un rock essentiellement instrumental, touchant parfois à la noise ou au trip-hop, tout ça forcément dans une ambiance cinématographique.