Latest Content

In Hearts Wake – Skydancer

Troisième album pour In Hearts Wake, groupe australien formé en 2006 du côté de Byron Bay. N’ayant jamais entendu parler d’eux auparavant (alors qu’il semble cartonner là-bas !), j’ai vite compris pourquoi en apercevant leur label: Rise Records. En lisant cette simple information, on aura vite fait d’amalgamer le groupe à un ersatz d’Attack Attack et consorts, genre de groupes ayant fait le succès de ce label. Or ce ne sera pas vraiment le cas, et en dépit d’une approche sans réelle surprise du metalcore à chant clair (eh oui…), In Hearts Wake parvient pourtant à atterrir en haut [...]

Macerie – S/T

Ils débarquent de nulle part et ont emmené avec eux l’apocalypse. Voilà le genre de constat que l’on peut faire à l’écoute du premier EP de Macerie, jeune groupe en provenance de la belle ville de Florence en réalité. Ces quatre gaillards nous offrent avec ce premier EP un déluge de violence sonique en quatre titres fleurant bon l’hostilité au genre humain.

Death Engine – Mud

On a gardé en mémoire Amen, premier EP de Death Engine, première carte de visite prometteuse touchant autant à ce mélange de hardcore(s) si cher à l’écurie Throatruiner qu’à des ambiances noise à la limite de l’indus. Un premier essai court mais intense qui voit sa suite sortir cette année.

Black Sheep Wall – I’m Going To Kill Myself

Black Sheep Wall est de retour, les papas du terrible I Am God Songs (2008) redéboulent dans le game armés d’un nouvel album à la cover aussi loufoque que son titre. I’m Going To Kill Myself marque surtout un nouveau départ dans la carrière mouvementée du groupe: Trae Malone, surpuissant chanteur officiant aussi dans Noriega (RIP ?), est parti en laissant la place derrière le micro au bassiste Brandon Gillichbauer. Si le gaillard s’en tire plutôt bien vocalement (dans un registre totalement différent certes), difficile d’en dire autant en ce qui concerne l’inspiration de ses camarades…

Taken – Carry Us Until There Is Nothing Left

Dix ans après son split, Taken voit sa discographie (Finding Solace In Dissension, And They Slept et Between Two Unseens) rééditée en double album (ou double LP), de quoi faire rattraper son retard à tous ceux qui ne connaissent pas cet incontournable de la scène emo/screamo californienne du début des années 2000.

Nesseria – Fractures

Déjà trois ans qu’on attendait une suite au split avec les récemment décédés Clinging To The Trees Of A Forest Fire (devenus Vermin Womb depuis, dont j’ai chanté les louanges il y a quelques mois de ça), les orléanais de Nesseria ont pris leur temps et l’évolution par rapport au premier album qu’on décelait sur le split se voit confirmée, ce qui surprend pas mal à la première écoute.

Colombian Necktie – Twilight Upon Us

Après avoir produit pas mal de splits (dont un avec les excellents Seizures) et d’EPs, Colombian Necktie sort enfin son premier album. Le groupe de Los Angeles joue du sludgecore à sa guise, direct mais rampant, sale mais groovy.