Latest Content

Venenum – Trance of Death

Putain 6 ans! C’est le temps qu’il aura fallu aux allemands de Venenum pour enfin accoucher de leur premier véritable album après un formidable EP (de près de 30 minutes quand même) dont nous vous avions déjà parlé dans ces colonnes. C’est finalement chez Sepulchral Voice Records que paraît en effet aujourd’hui même, ce Trance of Death qui vient mettre fin aux attentes des amateurs de death metal mêlant habilement savoir-faire à l’ancienne, ambiance occulte et intentions progressives abouties.

Ophidian Spell – Nux/Hêmera

Fondé en 2010 du côté de Strasbourg, Ophidian Spell est un groupe de death progressif ne souhaitant pas cloisonner sa musique. Nux/Hêmera, leur second album après un éponyme sorti en 2012, en est la preuve concrête, faisant ainsi se côtoyer des influences assez larges puisqu’on y trouve aussi un peu de djent et surtout beaucoup d’éléments symphoniques, de quoi apporter un peu d’originalité à un style pouvant parfois tourner en rond.

Jupiter Hollow – Odyssey

Formé au Canada en 2015, Jupiter Hollow est un duo composé de Kenny Parry (chant, batterie, synthés) et de Grant MacKenzie (guitare, basse, synthés) adepte d’un rock/metal progressif aérien. Le groupe sort enfin Odyssey, son premier EP après l’avoir peu à peu dévoilé (notamment sous forme de clips), un premier EP prometteur et qui devrait réjouir les amateurs de mélodies comme ceux de technique instrumentale.

Dischordia – Thanatopsis

Originaire d’Oklahoma City, Dischordia est un trio de death metal progressif et technique actif depuis 2010 et ayant sorti deux EPs et un album (Project 19 – 2013) avant ce Thanatopsis. Découvrant le groupe avec ce dernier, je ne m’attendais pas à recevoir en pleine face une telle tornade, puissante, complexe, chaotique mais aussi mélodique et très ouverte.

Teramobil – Magnitude Of Thoughts

Formé en 2010 à Montreal, Teramobil est la rencontre de Mathieu Bérubé et Alexandre Dupras, deux membres d’Unhuman (death technique) et de Dominic « Forest » Lapointe, bassiste d’Augury/ex-Beyond Creation. Pour qui apprécie la scène canadienne, la lecture de ces noms est l’assurance d’avoir du metal extrême de qualité supérieure. Dès les premières mesures de « Terahertz », pas de tromperie sur la marchandise, ça va vite et ça tricote bien sur toute la longueur du manche de leurs instruments à cordes… mais aucune vocalise à l’horizon !

Dysylumn – Chaos Primordial

Il y a tout pile un an sortait Conceptarium, second album de Dysylumn m’ayant permis de découvrir le duo et son surprenant black/death metal atmosphérique (un premier EP éponyme étant sorti en 2013). Une bonne surprise à l’époque qui voit aujourd’hui sortir sa suite, un EP intitulé Chaos Primordial prouvant que les lyonnais en ont encore sous le pied.

Devin Townsend Project – Transcendence

Ah putain enfin! Enfin un retour de Devin qui réussit à me filer la banane presque comme à la bonne époque. Je regardais récemment le nombre de sorties signées par le canadien depuis ses débuts, et même si je pense avoir écouté tous les albums qu’il a sortis depuis le début (plus ou moins attentivement, tant certains m’ont déçu voire énervé -hein [i]Deconstruction[/i]?) j’étais quand même particulièrement impressionné de voir que ce Transcendence n’est rien de moins que le 17ème album du canadien, sans compter les albums sortis avec Strapping Young Lad. On dépasse donc allègrement la vingtaine d’albums [...]

Découvre un groupe qui tue : Barishi

Si vous êtes comme moi, il est probable que vous n’ayez jamais entendu parler de Barishi, ce groupe américain formé en 2012 dans le Vermont, et qui sort cette année son 2ème album chez Season of Mist : Blood from the Lion’s Mouth. Or il se trouve que cet album, et plus généralement ce groupe m’ont mis une claque pas possible, claque accentuée par la découverte des deux autres réalisations du groupe précédant ce nouvel album.

Feral Light – A Sound Of Moving Shields

Originaire du Minnesota et contenant des ex Wolvhammer, Empires, Manetheren, et Finger Of Scorn, Feral Light est un nouveau venu sur la scène black metal, attention pas la « pure » (bien que pas si loin) mais celle qui ne rechigne pas à aller un peu en périphérie pour flirter avec le crust et le post-metal. Fraîchement signés sur Sentient Ruin Laboratories, le jeune groupe signe un premier cinq-titres plutôt prometteur.

Fallujah – Dreamless

L’album précédent de Fallujah, The Flesh Prevails, avait à raison beaucoup fait parler d’eux. Depuis ses débuts, le groupe s’essaye à repousser les limites du death metal, avec un son hybride entre death metal progressif et ambient futuriste, et cet album a vraiment représenté un aboutissement dans ce processus.
Dreamless a déjà une qualité immédiate par rapport à son prédécesseur, la production a corrigé les excès synthétiques et sur-compressés du précédent, gardant ce sentiment de bloc monolithique des guitares saturées contrastant avec les claviers lumineux. Le tout est beaucoup plus clair et la batterie sonne plus naturelle. Ils ne [...]