Latest Content

Yonder – Temple Of Eyes

Dans le blackened crust, il n’est désormais pas facile de sonner original tant le genre s’est démocratisé ces dernières années. Pourtant Yonder, jeune groupe de Stuttgart ayant sorti sa première démo il y a trois ans, va y parvenir avec ce Temple Of Eyes. En effet, plutôt que de sonner comme un xième ersatz de Martyrdöd, le quartet allemand va développer des paysages sonores plus atmosphériques, s’accordant idéalement avec le déversement de rage typique du style.

Soul Glo – The Nigga In Me Is Me

Originaire de Philadelphie, Soul Glo est l’un des groupes de hardcore punk les plus excitants du moment. Ayant eu la chance de les voir en live il y a quelques mois en compagnie de Lord Snow, le groupe aura pourtant eu l’an dernier une anecdote de tournée dont il se serait bien passé. Sur une route du Missouri, leur van s’est fait intercepter par la police (cf. la photo authentique leur servant de cover), le groupe mis au trou tandis que la caution fixée s’élèvera à trois fois le montant habituel pour ce genre de charges (mais payée grâce [...]

Fire At Will – Today Is Mine

Sorti une première fois en 2007, Today Is Mine connait une réédition via Eternalis Records pour célébrer ses dix ans, l’occasion de se replonger dans le premier EP de Fire At Will. Le groupe toulousain n’en était alors qu’à ses balbutiements mais s’affirmait déjà comme prometteur avec son hardcore mélodique aussi incisif qu’inspiré.

Nyt Liv – Ensomhedens Kolde Kald

Formé en 2016 du côté de Copenhague, Nyt Liv a débuté par un EP (Livet Brænder – 2017) dont la particularité est d’avoir été enregistré par un certain Jacob Brehdal (Hatesphere), ami de longue date du groupe. En résultait alors déjà un certain impact dans le son des danois. Rebelote deux ans plus tard pour ce Ensomhedens Kolde Kald, premier long-format qui fait à nouveau fusionner rockin’hardcore et hardcore mélodique plus émotionnel.

JØTNARR – S/T

Si l’on s’en était tenu à la simple lecture de son nom, tout porterait à croire que JØTNARR est un nouveau groupe venu de Norvège voire du Danemark, mais raté, ce trio barbu débuté en 2013 vient d’un peu plus au sud, de Grande-Bretagne plus précisément (Colchester). Mais forcément avec un tel patronyme, l’influence nordique transparaît dans leur musique. Le black metal occupe une place prépondérante mais se voit complété par des éléments venus du crust, du screamo comme du sludge, tout ça pour un résultat final bien loin de la mode « post-black » actuelle.

Blood Command – Cult Drugs

Je n’avais initialement pas prévu de revenir sur cet album sorti en 2017, et dont j’ai déjà pu vous dire une partie du bien que j’en pense, dans la chronique de leur nouvel EP (ridiculement court malheureusement) mais si je prends finalement le temps d’y revenir, c’est d’abord parce que c’est probablement un des albums qui tournent le plus chez moi depuis plusieurs semaines et également parce que je me suis rendu compte à la relecture que je n’avais pas très bien décrit la musique du groupe dans ladite chronique (« poppy punk rock »… ça ne va pas du tout). [...]

Blood Command – Return of the Arsonist (EP)

Faire des tartines pour parler d’un EP de 11 minutes aurait quelque chose de franchement insensé, non ? Oui mais voilà : en dehors de sa qualité intrinsèque évidente pour qui peut apprécier ce punk rock enragé qui flirte sans complexe avec la pop et dont le frontman est en fait une frontwoman qui s’époumone tant qu’elle peut, le grand intérêt de ce Return of the Arsonist aura été de me remettre en visibilité ces norvégiens dont j’avais écouté la dernière sortie (Cult Drugs en 2017) d’une oreille distraite… trop distraite!

Devil Master – Satan Spits On Children Of Light

Un peu moins exposé qu’il y a quelques années de ça, Relapse Records est toujours debout, défendant toujours le metal extrême quel qu’il soit et sortant régulièrement des sorties intéressantes entre les « gros » groupes (Obscura l’an dernier par exemple), les valeurs sûres (Inter Arma) et quelques découvertes telles que ce Devil Master, jeune groupe de Philadelphie qui signe donc ici son premier véritable album.

Never Loved – S/T

Originaire du sud de la Floride, Never Loved est un jeune groupe qui vient d’apparaître dans le roster d’Equal Vision. Le quartet semble âgé d’une vingtaine d’années mais semble posséder les mêmes références que tout adolescent de cette génération, qu’elles soient musicales (avec MTV quand il y passait encore un peu de musique) ou sentimentales (rien que le nom parlera à beaucoup d’anciens puceaux boutonneux).

Minors – Abject Bodies

Un peu plus d’un an après l’excellent Atrophy, les canadiens de Minors font leur retour, toujours chez Holy Roar Records, toujours aussi énervé ! Abject Bodies en est un solide successeur, mélangeant peut-être un peu plus de courants énervés pour une alchimie fatale !