Latest Content

Necrodancer – Void

Necrodancer, c’est la réunion de membres (ou ex-membres) de groupes s’étant fait un nom dans le petit monde du hardcore (au sens large du terme) franco-belge, ces derniers ont en effet fait leurs armes chez Verdun, Daggers, Death Mercedes et L’Homme Puma. Du beau monde qui a décidé de troquer leur style originel pour un gros rock de squats, urbain et crade, mâtiné de punk et de (black) metal.

Danny Trejo – Another Trejo’s Night

Non, Danny Trejo n’a pas (encore) délaissé ses films d’actions-direct-to-vod et ses fajitas Old-El-Paso pour sortir un disque. Ce Danny Trejo-là est un groupe italien, de Venise plus précisément, actif depuis 2011 et contenant en son sein six membres issus de la scène punk-hardcore locale.

Hot Water Music – Light It Up

Groupe référence pour bien des kids issus de la grande famille du punk, de l’emo ou encore du (post-) hardcore façon US, Hot Water Music est établi depuis maintenant 25 ans et livre depuis tout ce temps un mélange intact de ces courants. Pour son huitième album Light It Up (arrivant après plus de cinq ans de silence), le combo de Gainesville (Floride) n’a pas bouleversé sa musique d’un iota. De quoi s’inquiéter ou bien se réjouir ?

Live-Report: Comeback Kid/Knocked Loose/Higher Power

Concert du 3 décembre 2017 au Futurum (Prague)
Ultime date européenne pour cette jolie tournée (qui est passée quelques jours auparavant par Paris) malheureusement amputée d’Every Time I Die, les canadiens de Comeback Kid et leur punk hardcore survitaminé étaient accompagnés par le gros son des sympathiques Knocked Loose (que j’avais pu interviewer il y a quasiment un an jour pour jour) et par les anglais de Higher Power. Deux autres groupes se sont greffés à l’affiche: les finlandais de Pakkosyöttö et les tchèques de Kovadlina qui auront donc la mission de préparer le public du Futurum à la [...]

Tired Minds – Loom

L’imminente disparition de The Dillinger Escape Plan est un événement bien triste pour les amateurs de hardcore algébrique. Passée la fin de l’année, il faudra attendre une éventuelle reformation dans quelques années, et entre-temps, il n’y aura plus qu’à se tourner vers d’autres groupes du style. Et parmi les héritiers les plus crédibles, voici les australiens de Tired Minds.

Less Art – Strangled Light

Less Art est la nouvelle sensation post-hardcore autoproclamée pour/par un type de personnes spécifique: les « post-jeunes ». Les cinq mecs composant le line-up du groupe ne sont en effet pas vraiment des néophytes puisqu’ils jouent (ou ont joué) dans des formations hautement respectées telles que Thrice (Riley Breckenridge, officiant aussi derrière les fûts de Puig Destroyer), Puig Destroyer (Ed Breckenridge, le frère de l’autre donc, à la guitare), Kowloon Walled City (Jon Howell et Ian Miller, guitariste et bassiste, on retrouve aussi le chanteur Scott Evans à la production) et Curl Up And Die (Mike Minnick dont le timbre de [...]

Straight Opposition – The Fury From The Coast

Straight Opposition compte parmi les groupes de hardcore italiens les plus actifs depuis sa création (en 2004), écumant salles et squats (en Italie comme en Europe) avec une passion toujours aussi affirmée. Fidèle aux fondements du true hardcore (avec des influences du côté de Sick Of It All, Biohazard comme de Minor Threat), le combo de la « East Coast » y adjoint une touche moderne (plutôt metal), qui les place dans le sillage d’un Terror ou d’un Hatebreed.

Wildspeaker – Spreading Adder

Quand les punks trouvent leurs inspirations dans le metal extrême… Le blackened crust, ou fusion de black metal et de crust comme son nom l’indique, connait un engouement d’un peu partout, ce qui peut faire redouter un futur « trop-plein » de groupes du genre. Enfin en attendant (ou pas) ce moment, délectons-nous de ce Spreading Adder, second album des texans Wildspeaker, galette exemplaire en terme d’efficacité…

Employed To Serve – The Warmth Of A Dying Sun

Malgré le fait qu’il soit sur la route des tournées quasiment non-stop, Employed To Serve a trouvé le temps de réaliser la suite de Greyer Than You Remember, son excellent premier album sorti il y a déjà deux ans. Les cinq anglais n’apparaissent pas fatigués pour autant, livrant un second long-format aussi explosif et chaotique que son prédécesseur, mais contrasté de nombreux passages plombés d’un fort beau gabarit. Un « léger » renouvellement n’altérant en rien la puissance dégagée par le groupe, au contraire !