Latest Content

First Brawl – Turning Point

Fondé en 2014 entre Bologne et Modène, First Brawl livre déjà sa troisième sortie après une démo et un album (Full Of Nothing – 2016), l’occasion pour les italiens d’un peu ouvrir leur hardcore, entre influences modernes et sonorités old school, et tout ça joué bien rapidement.

Split Cranium – I’m The Devil And I’m OK

Il y a tellement de groupes à mettre à l’actif d’Aaron Turner (l’ex-Isis qui se transforme peu à peu en ours d’après les photos): après Old Man Gloom, Twilight, Sumac et Mamiffer, voici Split Cranium, formé en 2012 avec quelques musiciens finlandais desquels il ne reste plus que Jussi Lehtisalo et Tomi Leppänen (tous deux dans le groupe Circle). Le reste du line-up étant complété par la compagne de Turner Faith Coloccia (Mamiffer) et par Nate Newton (Converge). Une réunion quelque peu disparate qui n’augurait aucunement du style appréhendé par ce désormais « supergroupe », le crust/d-beat !

Press To MECO – Here’s To The Fatigue

Après Good Intent (2015), voici un second album pour Press To MECO, groupe britannique ayant mis deux ans pour composer et mettre en boite ce Here’s To The Fatigue. Pour l’occasion, le groupe basé au sud de Londres est parvenu à signer sur un label dont j’ignorais l’existence: Marshall Records, oui bien le Marshall des amplis qui élargit ses activités, on peut donc s’attendre à du gros son qui crache sortant des enceintes. On peut confirmer cela du côté de la production, dont s’est occupé un certain Machine (Clutch, Lamb Of God…) qui a façonné un son très « metal » [...]

Combust – Demo

Venus directement de New York, voici Combust et sa démo aux influences très locales. Comprenant des membres de Vice et Impact, le groupe apprécie donc le hardcore des origines et entend bien se le réapproprier non sans une certaine part de nostalgie.

Lace – Human Condition

Lace est un groupe qui va vite et qui enchaîne les sorties, Human Condition étant la troisième en à peine deux ans d’existence. De la vitesse qui peut aussi s’observer dans la musique du groupe de Houston, mélangeant hardcore et post-punk pour un cocktail sacrément abrasif.

Moeist – Convincing Yourself

Savez-vous qu’il existe une scène hardcore plutôt active aux Philippines ? Personnellement je l’ignorais avant de tomber par hasard sur la page Bandcamp d’Acid Distribution, jeune label local mettant dernièrement à l’affiche Moeist. Après quelques recherches infructueuses quant à l’identité exacte de ce groupe (qui pourrait aussi très bien être un projet solo), on va plutôt s’intéresser au contenu musical de ce premier EP Convincing Yourself.

I Feel Fine – Long Distance Celebration

Jeune formation anglaise formée autour du guitariste/chanteur (ici à la batterie) de Chalk Hands (dont on attend de nouveaux titres avec une certaine impatience !), I Feel Fine marque une vraie différence avec ces derniers en jouant la carte de la nostalgie sur fond de chant a l’unisson. Le résultat est un joli premier EP très rafraîchissant.

Oural – Brumes

Découvert dans mes mails il y a quelques semaines, le premier EP d’Oural, décrit comme du hardcore moderne, aura mis quasiment un an pour arriver entre mes oreilles (car il est sorti en mai 2017). Et comme il n’est jamais trop tard, on va dire quelques mots de ce Brumes, carte de visite très crédible de la part des mulhousiens !

The Armed – Only Love

Déjà trois ans que le fabuleux Untitled a vu le jour, l’album qui a propulsé The Armed vers une nouvelle popularité (enfin !) et vers un label digne de ce nom, en l’occurrence Throatruiner Records qui va permettre une bien meilleure diffusion de leur nouvel album. Only Love a mis du temps à dévoiler ses infos, nous mettant l’eau à la bouche en annonçant notamment le recrutement d’un certain Ben Koller (Converge) à la batterie et en diffusant des photos promo où l’on ne reconnait quasiment plus personne (The Armed ayant ses membres changeant à sa guise, tel un [...]

Tendinite – EP1

Power trio rémois monté autour de l’ancien guitariste d’Anorak (tandis que d’autres membres sont partis monter Sycomore – dont vous aurez des nouvelles bientôt avec leur second album à venir !), Tendinite a choisi de troquer le chaos et la lourdeur avec l’authenticité du rock’n roll à l’ancienne. Ce premier EP mixe donc ces influences avec un côté garage et noise rafraîchissant.