Latest Content

Spidergawd – V

Fondé en 2013, Spidergawd est un groupe plutôt très productif, puisque comme son nom l’indique, V est bien leur 5ème album. Pour ma part je n’avais jamais entendu parler d’eux avant de tomber sur une chronique élogieuse de ce nouvel album sur un zine américain. Il était plus que temps, car la qualité de leur musique mérite vraiment qu’on s’y attarde. Norvégien, le groupe a été fondé par plusieurs figures de la scène locale, comme par exemple Bent Sæther (bassiste qui a quitté le groupe depuis) et Kenneth Kapstad (batteur), tous deux membres de Motorpsycho.

Les oubliés du palmarès 2018 : Death Alley et Chapel of Disease

Chaque année c’est la même chose, on découvre tardivement des albums de l’année qui vient de se terminer, et dont on n’a (logiquement) pas parlé au moment de leur sortie. On a beau prendre son temps pour boucler son palmarès annuel, il y en a toujours qui viennent nous rappeler que suivre au jour le jour l’actualité du flot des sorties est une mission quasiment impossible ou qui nécessiterait d’y consacrer 100% de son temps…

Ribozyme – Argute

Ribozyme : Molécule d’ARN capable d’assembler des morceaux d’ARN selon les processus habituels aux enzymes (source : Wikipedia). On est bien avancé non ? Je me sentais obligé de chercher la définition de ce mot étrange (même si je n’ai évidemment rien compris) choisi en guise de patronyme par ce groupe norvégien sur lequel je n’étais encore bizarrement jamais tombé. Et pourtant! Argute est leur 7ème album… Le groupe existe depuis 1998, et on y retrouve l’ancien batteur des excellents Major Parkinson.

Shuffle – Won’t They Fade

Originaire de la Sarthe, Shuffle n’en est pas à son coup d’essai, le groupe ayant sorti Upon The Hill en 2015, premier album leur ayant permis de faire pas mal de concerts. Trois ans plus tard et avec un line-up un peu remanié, voici Won’t They Fade, nouvel album naviguant entre différentes eaux: progressives, alternatives et surtout avec des ambiances très travaillées.

Bring Me the Horizon – Amo

Peut-être l’album qui fera couler le plus d’encre numérique en ce début d’année 2019, ce nouvel album des anglais de Bring Me the Horizon va (fort logiquement) diviser. Le groupe s’y éloigne en effet encore plus drastiquement de ses racines metalcore pour proposer quelque chose de radicalement différent. Vraiment radicalement différent…

Papa Roach – Who Do You Trust ?

Je dois admettre que sans avoir jamais été passionné par le groupe, éternel second couteau de la scène rap-métal ou néo-métal, je n’ai en même temps pas grand chose à reprocher à Papa Roach qui a finalement toujours su proposer des albums, à défaut d’être marquants, plutôt corrects dans le style. Je me suis cependant arrêté au cru 2004, d’ailleurs chroniqué dans ces pages, sans vraiment avoir suivi la suite. Un leak très en avance de ce nouvel album durant une période creuse en sorties (en gros la fin de l’année 2018) m’a amené à y jeter une oreille [...]

Can’t Swim – This Too Won’t Pass

Après deux EP, Can’t Swim poursuit son chemin sur Pure Noise Records et passe au LP, l’occasion de se rendre compte que la marge de progression perçue sur Fail You Again continue. Sans foncièrement modifier sa manière de jouer ou de composer, le groupe du New Jersey maîtrise aujourd’hui ce qu’il fait, une pop punk à l’impact sur-développé évitant de tomber dans la facilité juvénilo-mièvre.

The Intersphere – The Grand Delusion

De l’intérêt de ne pas se précipiter à balancer son top annuel, on ne le dira jamais assez… Ou comment une découverte tardive peut une nouvelle fois venir chambouler les certitudes. En l’occurence si la découverte de cet album est tardive c’est d’abord et tout simplement parce que ledit album est sorti en toute fin d’année. Parfois on a de bonnes excuses… The Intersphere, ça ne s’entend pas du tout, sont allemands et n’en sont pas à leur coup d’essai puisque The Grand Delusion est leur 5ème album. Après quelques recherches il m’est apparu que j’étais déjà tombé sur [...]

Chroniques Express de Noël 2018

C’est toujours le même bordel en fin d’année. L’heure du bilan approche, et c’est là qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas écrit toutes les chroniques qu’on pensait avoir écrites, ou qu’on a complètement oublié d’écrire quelques mots sur tel ou tel album qui le méritait pourtant. Sans compter les albums parus en toute fin d’année comme des petits sournois…

Therapy? – Cleave

Avec ses trente ans d’existence pour quinze albums (belle moyenne !), Therapy? apparaît comme un vieux de la vieille mais semble toujours décidé à faire parler les décibels. Cleave montre qu’Andy Cains et sa bande (un peu modifiée par rapport aux débuts du groupe) n’ont pas l’intention de se taire.