Latest Content

Mind Mold – S/T

Je ne sais pas quelle est la fréquence de signatures de contrats chez Sentient Ruin Laboratories, mais le label californien a récemment mis les bouchées doubles, voire quadruples avec pas moins de quatre sorties en avril/mai depuis celle de Buioingola (que je ne peux m’empêcher de vous re-recommander parce que ça défonce). Si j’ai laissé passer le drone de Common Elder, King Eider (pas vraiment ma came), je pense quand même bientôt parler un peu de Show Of Bedlam (doom) et d’Abkehr (black metal). Un rythme très élevé qui n’altère en rien la qualité des groupes dénichés, souvent avant-gardistes. La preuve [...]

Unearthly Trance – Stalking The Ghost

Revenu d’entre les morts sept ans après son suicide, Unearthly Trance a retrouvé les portes de Relapse grandes ouvertes. Le trio newyorkais a profité de cette absence pour explorer les limbes les plus profondes et obscures afin d’en nourrir son sludge/doom (en restant toutefois actif dans d’autres projets pendant ce temps, tels que Serpentine Path ou The Howling Wind), en résulte Stalking The Ghost, résurrection comme si le temps ne s’était pas déroulé ou nouveau visage ?

Fange – Pourrissoir

Quelques mois seulement après Purge, le groupe sludge français parmi le plus vicieux qui soit vient remettre le couvert avec ce Pourrissoir. Visuellement parlant, Fange semble vouloir poursuivre dans son exploration anatomique: Purge nous offrait ainsi de « charmantes » viscères, Pourrissoir un « joli » anus. Et quoi de mieux qu’un anus pour signifier que cet album… pue ?!

GDLH – « Gyrophares de la haine »

« Alerte ! Les Gyrophares de la haine arrivent ! Protégez-vous de leurs lueurs infernales ! Barricadez-vous chez vous et n’ouvrez à personne car ils ne viennent pas avec de bonnes intentions ! » Débarquant de Rouen avec ce patronyme pour le moins original et pouvant prêter à rire, on ne rit plus du tout lorsque l’on lance la première démo éponyme du groupe, semant la désolation – et donc la haine – partout où elle passe…

Friendship – I&II

Un peu d’amitié provenant du pays du Soleil Levant, ça vous branche ? Repéré en décembre dernier suite à une féroce reprise du « Concubine » de Converge, Friendship a tout naturellement signé chez Sentient Ruin Laboratories pour un charmant premier album à la cover rafraîchissante, surtout si vous êtes sujet à des migraines, c’est radical !

Sycomore – Phantom Wax

La séparation d’Anorak aura été l’une des déceptions de l’année 2015, le groupe amiénois ayant signé des albums (ainsi que des concerts) excellents sans jamais avoir la reconnaissance qu’il mérite. Formé à la fin de la même année et comprenant deux de leurs membres (et un bassiste venant de Taman Shud), Sycomore aurait pu s’attaquer à un style similaire ou proche d’Anorak, or c’est vers quelque chose de plus groovy et massif que s’orientent ces arbres-là…

Oldd Wvrms – Ignobilis

Oldd Wvrms ne chôme pas ! Découvert en fin d’année dernière avec NØT, intéressant EP mêlant doom et sludge au sein d’une atmosphère au fort goût d’occulte. Le groupe belge a depuis sorti Ritae en avril dernier, une compilation regroupant toutes leurs premières démos et titres bonus (le tout réenregistré avec leur nouveau chanteur), puis voici Ignobilis, nouvel EP (de quarante minutes) à la cover confirmant que le groupe est toujours dans la même ligne directrice: ésotérisme, occulte et histoires de sorcières sont encore au menu.