Latest Content

Nails – I Don’t Want To Know You

Single avec une B-side ou court EP, à vous de voir comment vous prenez ce I Don’t Want To Know You. Nails revient en tout cas avec deux nouveaux titres, les premiers enregistrés avec leur nouveau second guitariste au joli patronyme Leon del Muerte (ex-Intronaut, Nausea, Exhumed etc. bref, pas n’importe qui !), le groupe sortant enfin du silence après leur acclamé You Will Never Be One Of Us datant d’il y a trois ans (déjà !).

Pound – ••

Pound est un duo de Seattle qui a récemment atterri sur Silent Pendulum Records, label dont s’occupe Michael Kadnar, aussi batteur de Downfall Of Gaia à ses heures perdues. Et à deux, ils en font un boucan ! Si Michael Sticknet martèle son kit de batterie comme un forcené, son compère Ryan Schutte malmène lui sa guitare, enfin sa « 9 string baritone guitar », soit une espèce de combo de guitare et de basse à neuf cordes lui permettant une multitude de possibilités. Et c’est ce qu’il va s’employer à faire sur ce nouvel album !

JØTNARR – S/T

Si l’on s’en était tenu à la simple lecture de son nom, tout porterait à croire que JØTNARR est un nouveau groupe venu de Norvège voire du Danemark, mais raté, ce trio barbu débuté en 2013 vient d’un peu plus au sud, de Grande-Bretagne plus précisément (Colchester). Mais forcément avec un tel patronyme, l’influence nordique transparaît dans leur musique. Le black metal occupe une place prépondérante mais se voit complété par des éléments venus du crust, du screamo comme du sludge, tout ça pour un résultat final bien loin de la mode « post-black » actuelle.

Moloch – Love Songs

Très productif ces dernières années, Moloch s’est surtout signalé par ses très nombreux splits sortis avec des groupes évoluant autour de la scène sludge/hardcore, avec parmi eux quelques pointures telles que Thou, Rot In Hell ou encore Cloud Rat. Faisant suite à A Bad Place, très bon premier LP sorti l’an dernier, ce nouvel EP aurait pu sortir en collaboration avec un autre groupe, sauf que les anglais ont décidé de la jouer perso afin de délivrer deux histoires d’amour rimant forcément avec violence et douleur.

Minors – Abject Bodies

Un peu plus d’un an après l’excellent Atrophy, les canadiens de Minors font leur retour, toujours chez Holy Roar Records, toujours aussi énervé ! Abject Bodies en est un solide successeur, mélangeant peut-être un peu plus de courants énervés pour une alchimie fatale !

Fange – Punir

Après nous avoir gratifié d’artworks morbides mais laissant faire l’imagination sur Purge (2014) puis sur Pourrissoir (2017), Fange passe au concret avec celui de Punir, qu’on pourrait qualifier de « mort-bide » cette fois. La représentation de ce gars décapité s’étant lui-même éviscéré repousse autant qu’il intrigue. Et si avec ce gros indice graphique, on s’attendait à ce que les limites audibles soient à nouveau repoussées, Fange surprend avec sa nouvelle approche…

Downfall Of Gaia – Ethic Of Radical Finitude

La scène post-black/sludge/post-metal/etc. est l’une des plus prolifiques de ces dernières années, au point où chaque mois tu découvres un nouveau groupe qui vient tenter de se forger une identité à partir d’une recette vue et revue. Sur la scène depuis déjà un paquet d’années, Downfall Of Gaia est apparu plus ou moins au début de cette mode il y a neuf ans avec l’excellent Epos avant de tailler sa route comme il l’entendait, se surpassant album après album. Ethic Of Radical Finitude, sixième sortie des allemands, débarque donc au milieu d’une masse d’albums plus ou moins similaires, et se [...]

Miscarriage – Imminent Horror

Vous connaissez le goregrind, ce sous-genre souvent débile du death metal avec ses voix pitchées au maximum et aux grooves souvent entraînants. Eh bien Miscarriage part sur ce style mais en diminue drastiquement la vitesse pour que l’on atteigne celle du sludge/doom. En résulte donc un mélange inédit, dans le genre « on repousse les limites le plus loin possible », la nouvelle signature de Sentient Ruin Laboratories, et son album Imminent Horror (portant très bien son nom, autant au niveau sonore que visuellement) devraient faire date au milieu du roster déjà infernal du label californien.