#2016

Goresoerd – Antikeha

On ne connait pas très bien la scène balte par chez nous, estonienne plus particulièrement. Mis à part Loits et Tommy Cash dans un tout autre style, peu de groupes ont réussi à faire parler d’eux en dehors de leurs frontières. Goresoerd vient de Tallinn, la capitale, et a déjà sorti quatre albums depuis sa création en 2004. La signature du groupe sur Inverse Records et une distribution internationale pourrait bien l’aider à se faire connaitre, alors musicalement ça donne quoi ?

Hjarnidaudi – Pain:Noise:March/PsykoStareVoid

Après Gribberiket il y a quelques mois, Dead Seed Productions poursuit ses rééditions de groupes ou projets un peu à part. Une fois de plus, c’est dans l’underground norvégien que nous emmène le label à la découverte de Hjarnidaudi, projet solo de Vidar « Voidar » Ersmejo, guitariste dans le groupe de black metal qui aime les céréales Koldbrann (surtout les Kellogg’s Koldbrann, désolé) et anciennement chez les slam/deatheux Kraanium. Autant dire que le gaillard correspond bien au nom de notre zine puisque avec Hjarnidaudi, il explore encore une toute autre facette musicale, celle du drone/doom.

The Barber – General Thrashing

Un peu moins en vogue qu’il y a quelques années, la scène southern hardcore fait quand même des petits un peu partout sur le globe. The Barber joue donc dans ce registre dans le sillage d’Everytime I Die à la manière d’une bande de rednecks lambda originaire du trou du cul des USA, amateurs de bières premier prix et de chemises de bûcherons sales, sauf que ces gars sont… russes !

Barque – Coffin Cutters

Si vous pensiez qu’avec un tel nom, Barque vous embarquerait sur une croisière pépère sur un petit lac champêtre, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au poignet, car en fait de croisière, les lillois nous entraînent dans une tempête des plus mouvementées ! S’attaquant à une mixture de screamo et de hardcore sombre parfois à tendance chaotique, c’est dans un tourbillon de violence et d’émotions à vif qu’officient les nordistes.

GDLH – « Gyrophares de la haine »

« Alerte ! Les Gyrophares de la haine arrivent ! Protégez-vous de leurs lueurs infernales ! Barricadez-vous chez vous et n’ouvrez à personne car ils ne viennent pas avec de bonnes intentions ! » Débarquant de Rouen avec ce patronyme pour le moins original et pouvant prêter à rire, on ne rit plus du tout lorsque l’on lance la première démo éponyme du groupe, semant la désolation – et donc la haine – partout où elle passe…

From The Wolves – Nightmares

*New Friend Request!* « Oh cool, une demande d’ajout d’un groupe inconnu qui joue du metalcore ! From The Wolves… Ok, ça vient du Canada et ça m’a l’air de sonner pas mal leur petit EP 3-titres, je les mettrai peut-être dans mon top 8 à côté des autres groupes de metalcore du moment pour leur faire un peu de pub ! »

Woes – S/T EP

Des groupes qui s’appellent Woes, il y en a quelques-uns actifs. Un sympathique groupe de blackened crust danois, un groupe de black metal anglais… et sûrement d’autres. Non ce Woes-là est aussi britannique mais officie dans un registre beaucoup moins agressif, plus concrètement dans une pop punk plutôt enjouée.

Sunndrug – Exit Wounds

Comprenant en ses rangs d’anciens Norma Jean/Spitfire, on était en droit de s’attendre à une déflagration de riffs chaotiques, de cris et de nerfs à vif chez Sunndrug. La surprise est donc de taille lorsque l’on lance ce Exit Wounds. Mélangeant rock alternatif, electro et autres atmosphères issues de bien d’autres styles, ce premier album ne sonne vraiment pas comme on l’aurait attendu !

Coldborn – Lingering Voidwards

Projet black metal fondé en 2007 en Belgique par un certain Norgaath, Coldborn aura pourtant attendu presque une décennie pour sortir un premier album. Il faut dire que le gaillard a été entre-temps très actif dans divers groupes comme Nightbringer, Grimfaug, Onirik ou encore en live/session chez Corpus Christii et Urzamoth (et bien d’autres). Bref, l’amateur de black metal averti aura certainement reconnu des noms parmi ses autres projets. Dans Coldborn (où il a été rejoint par un certain Menthor à la batterie), pas de surprise, Norgaath en joue aussi mais y ajoute une bonne dose d’atmosphères épico-glaciales…

To The Wind – The Brighter View

Avec To The Wind on sait ce qu’on vient chercher. Le groupe de Seattle en est à son troisième album avec The Brighter View, mêlant une fois encore metalcore et hardcore mélodique. Une (quasi invariable) ligne de conduite que les fans des albums précédents suivront les yeux fermés, mais qui peinera toujours à convaincre les autres.