#2019

Teeth – The Curse Of Entropy

Parmi les oubliés de 2019, The Curse Of Entropy vaut la peine de regarder dans le rétro pour peu que vous ayez des envies de death metal aussi brutal que dissonant. Composé d’anciens et actuels membres de Karas, Graf Orlock (et live pour Cloudkicker), Lake Of Blood ou encore Our Place Of Worship Is Silence (soient des groupes assez variés mine de rien), Teeth vient de Californie et signe un second album avec de nouvelles perspectives…

Within Nostalgia – Conjuring A New Reality

Considéré malgré lui comme fondateur du mouvement post-black metal, Agalloch aura cessé ses activités avant de voir éclore de nombreux nouveaux groupes ayant pour ambition, comme eux, de mêler black metal et phases atmosphériques immersives. Pourtant, peu de groupes sont vraiment allés explorer le sillage du groupe de Portland, la plupart préférant chercher dans les années 80 des influences venues du shoegaze. Within Nostalgia en intégrera lui aussi à son black metal, tout comme ces quelques influences « agallochiennes » dont je parlais, et ce jusque dans sa cover avec la présence d’un cerf…

The Warriors – Monomyth

La mode semble être aux retours après une très longue absence ! Après des groupes tels que Tool ou Bleeding Through (et avant celui de Poison The Well (?), programmé au prochain Psycho Las Vegas), voici celui d’un groupe dont la popularité était énorme sur Myspace: The Warriors. Un succès qui s’est bien vite éteint puisqu’en plein milieu de leur succès le groupe a décidé de tout arrêter.

Moonreich – Wormgod

Actif depuis 2008, Moonreich a su s’imposer au fil des albums sur la scène black metal française, voire européenne grâce à des albums tels que Fugue (2018) ou encore l’excellent Pillars Of Detest (2015), mix équilibré (et surpuissant) de black, de death et de pas mal d’inattendu.

The HU – The Gereg

Je ne pense pas avoir auparavant écouté de groupe de metal venant de Mongolie, c’est chose faite avec The HU (les huns). Venant directement de la capitale Oulan-Bator, ce groupe formé en 2016 a donc pris le pari de mélanger metal et musique traditionnelle, qu’il s’agisse d’instruments typiques du coin (électrifiés tout de même) et chant de gorge appelé khöömii. Le buzz opère en 2018 lorsqu’ils postent sur Youtube les clips de « Wolf Totem » et « Yuve Yuve Yu », clips abondamment visionnés qui leur vaudront une signature sur un label (Eleven Seven) pour un premier véritable album que voici.

Like Moths To Flames – Where The Light Refuses To Go

Rare survivant de cette seconde vague de metalcore imbibé de « post-hardcore » (avec guillemets car il s’agit ici de sa version ricaine bien sucrée), Like Moths To Flames a toujours eu un rythme de croisière pour ses sorties d’albums, une tous les deux ans. Sauf que début 2019, le groupe de Columbus, Ohio, a quitté le fameux Rise Records pour aller chez les australiens de UNFD. Une signature célébrée par ce Where The Light Refuses To Go, premier EP trois-titres où le groupe semble vouloir démontrer qu’il a toujours de l’énergie à revendre.

Sentient Ruin en 2019… (Part. 2)

Bon, on est déjà en 2020 (sans déconner ?!) mais il est toujours temps de revenir brièvement sur d’autres productions dignes d’intérêt de 2019 du prolifique Sentient Ruin Laboratories, de quoi se vriller les oreilles de façon plus ou moins brutale, plus ou moins insidieuse…
6th Circle – The Third Estate (indus/EBM)
Un peu d’indus à l’ancienne pour débuter avec 6th Circle et son premier véritable album. Avec sa pochette sans équivoque, le groupe de Columbus (Ohio) nous invite dans une discothèque satanique. Ces titres blindés de beats façon Skinny Puppy, Youth Code ou Front Line Assembly jouent sur [...]

Septa – Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit

On n’avait pas pris de nouvelles de Septa depuis 2014 et son EP Destroyer, c’est que le temps file ma bonne dame ! Depuis, le groupe ukrainien a poursuivi son bonhomme de chemin, alternant albums, EPs, live, covers et rééditions (tandis que son chanteur a aussi officié chez The Nietzsche en même temps), bref pas de temps mort pour eux ! Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit n’en contient pas non plus de temps mort, le nouvel album du groupe originaire d’Odessa est un nouveau mélange d’influences très variées sur fond d’une thématique plutôt originale: [...]

Stupid Karate – Snack Or Die

Après avoir démarré ses activités à toute blinde, Stupid Karate a un peu calmé ses ardeurs. En effet, après trois EPs explosifs sortis entre 2016 et 2017, le groupe lillois a fait une tournée d’adieu célébrant le départ pour le Canada d’un de leurs membres. Quasiment deux ans plus tard, le quartet s’est réuni afin de sortir Snack Or Die, nouvel EP au contenu toujours ultra énergique, délirant et blindé de références aux années 80 et 90 (la cover avec JCVD empoignant un Raider et une boite de Dinosaurus titillera déjà les nostalgiques).

Abigail Williams – Walk Beyond The Dark

Qu’ils sont loin les débuts « black metalcore symphonique » des débuts ! C’était autour de 2004-2007, Abigail Williams cartonnait sur Myspace avec son premier EP Legend au milieu de tous ces groupes de metalcore à mèche. Puis le projet a splitté. Deux fois. Ken Sorceron, sa tête pensante, fait finalement renaître le groupe sous sa forme actuelle en 2015, s’occupant (ou s’étant occupé) en même temps d’une foultitude d’autres groupes dont pas mal de bien connus (Lord Mantis, Aborted, Cobalt, Tombs ou encore The Faceless). Après avoir quitté Candlelight Records, c’est finalement Blood Music (label que je pensais fini, ils [...]