#Century Media

Architects – The Here And Now

C’est bien malheureux d’avoir à descendre un groupe dont j’apprécie beaucoup les premiers albums, dont je trouvais même l’image d’inconsistance qui a pu leur être apposée inappropriée; les voir s’enfoncer eux-mêmes là où leurs détracteurs les caricaturaient déjà…
Nightmares était une petite bombe haineuse, tendue de bout en bout entre excitation mathcore hystérique et screamo déchirante, Ruin poursuivait en optant pour des inspirations punk/hardcore et la puissance d’un son énorme, Hollow Crown accentuait encore plus cet aspect, misant tout sur l’impact de riffs martelés avec acharnement, appuyé par une production phénoménale, tout en se permettait également quelques refrains en chant [...]

The Haunted – The Haunted

1996. Le groupe suédois At the Gates se sépare après avoir livré au monde ce qui reste considéré comme un des chefs d’œuvre du death mélodique à la suédoise, Slaughter of the Soul. Le groupe implose et se sépare en 2 : d’un côté le chanteur Tomas Lindberg qui part fonder The Great Deceiver et Disfear, alors que ses 3 ex partenaires (le batteur Adrian Erlandsson, le bassiste Jonas Björler et le guitariste Anders Björler) partent de leur côté fonder The Haunted, en recrutant au poste de hurleur, le méconnu Peter Dolving, chanteur et tête pensante des excellents Mary [...]

Tesseract – Concealing Fate EP

La pochette de ce premier EP affiche une représentation d’un tesseract, figure géométrique complexe, il faut modéliser dans son esprit un cube auquel on rajouterait une 4ème dimension, celle-ci pouvant être une représentation des transformations du cube à travers le temps par exemple. On a bien affaire à des matheux qui se projettent dans un metal atmosphérique synthétique des plus actuels.
La musique qu’ils proposent est donc sans surprise un metal progressif moderne basé sur des confrontations entre des plans vectoriels différents, la complexité des signatures rythmiques de riffs saccadés dans les graves servant de structure à des mélodies [...]

Dark Fortress – Ylem

Je l’avoue, même si je l’avais noté correctement Eidolon le dernier album en date de Dark Fortress ne m’a, avec le recul pas autant emballé que ca, je crois ne plus l’avoir écouté depuis ma chronique… C’est dire… Du coup la sortie d’ Ylem n’a pas été forcément synonyme de jour de fiesta a la casa. Trainer les pieds, bouder, justifier une envie de choses plus calmes, j’aurais tout essayé et finalement la curiosité aura fait le reste.
Alors que s’est-il passé chez nos petits allemands depuis 2 ans, pas grand-chose je dois admettre. Du coup on s’attend [...]

Architects – Hollow Crown

Etant plutôt très amateur des anglais d’Architects depuis la sortie de leur premier album, je vous laisse revenir à nos chroniques de leurs précédents albums pour me concentrer sur ce nouvel album du groupe, qui commencent à réellement se faire un nom, survolant déjà la bouillonnante scène metal/hardcore anglaise, avec leurs compatriotes et potes de Bring Me the Horizon auxquels ils sont régulièrement comparés (et que je trouve beaucoup moins intéressants).
Après 2 albums et un excellent split sorti il y a quelques mois, le groupe avait annoncé une direction plus agressive et centrée sur l’efficacité sur Hollow Crown, [...]

Napalm Death – Time Waits For No Slave

Alors que certains se séparent pour tenter plusieurs années plus tard de revenir avec plus ou moins de succès, il est rassurant d’apprendre régulièrement la sortie d’un nouvel album des vétérans du grind Napalm Death. Nos anglais n’ont jamais déposé les armes depuis 1982 qu’ils les ont prises, au service d’une musique qui n’a jamais laissé la place au moindre compromis…
Je mentirais si je tentais de faire croire avec cette chronique que je suis un fan de longue date de Napalm Death qui connaît leurs nombreux opus sur le bout des oreilles. Il n’en est rien puisque c’est [...]

Jeff Loomis – Zero Order Phase

A l’écoute de ce disque, une chose est sûre : Nevermore ne se résume pas à Jeff Loomis. Néanmoins efficace, chaque chanson, bien que cohérente et bien écrite, est une occasion pour lui de montrer ses prouesses sur son instrument. S’il fallait donc encore discuter des qualités techniques de ce musicien, le débat s’arrêterait sans doute à la première chanson. Jeff Loomis est bon. Jeff Loomis sait très bien jouer de la guitare. Ses soli ont du feeling tout en ne s’éloignant pas des jalons metalliques posés par son groupe. Les dix titres de Zero Order Phase sont un [...]

Intronaut – Prehistoricisms

Seulement le 2ème album pour Intronaut et déjà une bifurcation notable dans le son de ce groupe dont je vénère toutes les sorties depuis l’EP Null de 2006. Pour situer, leur musique est un metal/hardcore complexe et massif, empruntant au sludge un son poisseux et au death sa technicité tout en se permettant une certaine subtilité infiltrée dans des progressions jazz fusion, cultivant ainsi un paradoxe entre finesse et chaos qui leur a permis de se forger une identité propre.
Le quatuor de Los Angeles continue son chemin en évitant de trop nous faire patienter entre les albums, on [...]

The Haunted – Versus

Dès le démarrage de « Moronic Colossus » il est difficile de ne pas aborder ce nouvel album de The Haunted avec optimisme. Dolving y chante en effet comme sur le premier et mythique album des thrashers suédois, il n’en faut dès lors pas plus pour imaginer avoir à faire à une bombe qui viendra faire habilement oublier la déception du précédent et médiocre The Dead Eye…
Et quelques titres plus loin, on en vient finalement à une conclusion plus mitigée. Certes bien meilleur que The Dead Eye, ce nouvel album qui fait la part belle à un thrash [...]

Machine Men – Circus of Fools

« La drogue c’est de la merde » disait le slogan. Et bien si vous le permettez, j’ajouterais « Pas tout le temps » suivi d’un « Ca dépend laquelle, d’abord ». Bref, comme vous le savez déjà, il est des groupes provoquant chez leurs fans ce que l’on pourrait appeler une méchante accoutumance. On ne compte plus le nombre d’accros prêts par exemple à dépenser 80 Euros pour aller, entassés comme des veaux sur la grand place d’Arras, se faire casser les oreilles par des croulants (sous les royalties) qui surfent sur leurs beaux jours de Thrash désormais envolés. Que les fans du dit [...]