#Etats Unis

Dead Kennedys – Fresh Fruit for Rotting Vegetables


Dead Kennedys über die welt
1980 est et restera à tout jamais une date essentielle dans le monde du punk. Les Dead Kennedys gravent leur premier opus dans une Amérique en plein chambardement, et viennent poser ici une pierre supplémentaire à l’édifice contestataire des artistes d’Outre-Atlantique.

Battle Dagorath – Cursed storm of ages

Les fêtes de fin d’année approchent avec leurs lots de mièvreries. Parmi elles, le second volet de la trilogie « Bilbo le Hobbit » dont on peut imaginer qu’il sera aussi insipide que le premier. Pour autant, il ne faut pas désespérer de l’univers de Tolkien car nombreux sont les amateurs à s’en inspirer pour délivrer une musique glaciale, épique et noire. Les Américains de Battle Dagorath ne sont pas les plus inintéressants en la matière, loin s’en faut.

John Zorn – Templars (In sacred blood)

”Qu’est-ce que le jazz aujourd’hui ?”
Vous avez 2 heures !
Plus sérieusement, vous pouvez ramasser vos crayons (à moins que l’idée de disserter là-dessus ne vous branche vraiment). Le prolifique saxophoniste new-yorkais John Zorn nous donne un début de réponse avec ce disque sortit l’an dernier sur son label, Tzadik. Un disque issu d’une impressionnante discographie qui s’étoffe au minimum de 20 nouvelles livraisons par an. Comment s’y retrouver au milieu de cette œuvre protéiforme et insaisissable ?

Midlake – Antiphon

En l’espace de 3 albums, les Texans de Midlake se sont forgés une place de choix dans le monde du rock indé américain… pas une mince affaire compte tenu du nombre de groupes en activités. Encore plus difficile quand on choisi de s’orienter vers un folk vintage, une des tendances les plus suivies ces dernières années. Mais avec The courage of others, le groupe a su tirer son épingle du jeu avec un disque totalement envoûtant et hors du temps.
Alors que le groupe travaillait sur une suite logique, le leader Tim Smith jette l’éponge (insatisfaction du travail accompli [...]

Rose Windows – The Sun Dogs

Après les excellents albums de Wolf People et Hexvessel (et dans une moindre mesure, Goat, plutôt axé world/rock), c’est au tour de Rose Windows de nous livrer sa propre conception d’un folk-rock psyché contemporain, et cela avec les influences propres à leur origines. Ce jeune groupe (formé en 2010) déboule donc avec un premier album signé chez Sub-pop (excusez du peu) mais n’entretient que peu de liens avec la musique que nous évoque ce label (Nirvana, Mudhoney…).

Alice in Chains – The Devil Put Dinosaurs Here

Qu’il était attendu ce nouvel album d’Alice au titre énigmatique!
Il fallait en effet confirmer la bonne santé de la troupe à Cantrell après un fabuleux retour il y a déjà 4 ans (cf chronique).

Metallica – Master of Puppets


 
Une bombe lâchée du Building Metallica !
ME-TA-LLI-CA..voici autant de syllabes que le nombre de personnes composant le groupe ; les Four Horsemen. Metallica c’est des dizaines et des dizaines de millions d’albums vendus à travers le monde, connus, reconnus également dans le monde entier. Là où le groupe passe en concert c’est SOLD OUT assuré. Il faut remonter aux années 60 et un autre « Four », cette fois-ci les Fab Four de Liverpool pour voir autant d’engouement (fan, notoriété publique, affluence aux concerts, disques vendus,..) autour d’un groupe. (sans omettre les Stones et quelques combos à groupies)

Ash Borer – Cold Of Ages

La scène black metal américaine connait un sérieux regain de forme ces dernières années. Outre la forte activité de Leviathan ou Wolves in the Throne Room, on peut se pencher sur le cas Ash Borer qui, en l’espace de deux ans, a multiplié les sorties jusqu’à cette année 2012, date de livraison de leur premier véritable album Cold Of Ages.
Fort heureusement, multiplicité des sorties ne veut pas dire perte de qualité, au contraire même ! Le black metal atmosphérique des californiens, déjà particulièrement captivant au demeurant, prend ici une nouvelle ampleur. En seulement quatre longs morceaux, Ash Borer [...]

Days Of The New – Days Of The New

Le premier album de Days of the New sort en 1997, soit en plein dans la vague grunge qui déferle de l’Etat du Washington, il s’insère sans peine dans ce mouvement grâce à ses mélodies mineures, sa thématique mélancolique, mais la musique du groupe a une particularité bien spécifique, les guitares sont acoustiques. Ce format donne une cohésion sonore remarquable à cet album et met en valeur la voix de Travis Meeks, seul maître à bord, compositeur talentueux et guitariste de surcroît.
Ses compositions touchent en fait autant à la country, au folk, mais reflètent un état d’esprit propre [...]

Put To Death – Put To Death

Alors comme ça on se fait des petites escapades en douce. On prévient personne, on ferme les volets, on fait croire qu’on est en vacances alors qu’en fait on tape un petit navire de guerre dans son salon pour aller jouer sur les mers d’huile quand les épiceries sont fermées et qu’on ne peut plus acheter de rhum après 1h du mat ?
Voilà Put To Death c’est le genre de produit bien aligoté et assez explosif à mettre sur la platine quand les enceintes sont bien dégagées et qu’on va faire parler le gros son à en faire pleurer [...]