#indie

Kampfar – Ofidians Manifest

Si l’avant-dernier album en date de Kampfar, Profan, était sorti un peu plus d’un an après le monumental Djevelmakt, il a cette fois-ci fallu attendre plus de 3 ans pour voir les norvégiens revenir avec ce tout nouvel album, Ofidians Manifest.
Problèmes internes ou break salutaire, on ne se lancera pas dans des spéculations hasardeuses, d’autant que, et c’est bien là le plus important, le groupe revient en très bonne forme, puisqu’Ofidians Manifest est encore une fois une insolente réussite dans un genre sur lequel les norvégiens règnent indubitablement en maîtres.
Du reste, il n’y a pas de changement [...]

Maraton – Meta

Encore un album qui va défier les catégorisations faciles, et compliquer l’existence des chroniqueurs… De prime abord j’ai eu envie de vous parler de ce groupe en le rapprochant de groupes que j’ai pu mettre en avant récemment comme les anglais de Black Peaks mais surtout les norvégiens de Ribozyme dont j’ai chroniqué le dernier album en date récemment. Tentation d’autant plus grande que Maraton partagent plusieurs points communs avec Ribozyme, à commencer par la nationalité (norvégienne donc) mais aussi le fait que les deux groupes sont signés chez Indie Recordings.

Palehørse – Palehørse

On sent depuis quelques temps une volonté nouvelle chez le label Indie Recordings d’aller chercher des groupes qui brassent les genres, passant du metal au rock, voire même en allant jusqu’à la pop, pour venir compléter un roster dans lequel on trouve également des valeurs sûres du death (Obliteration par exemple), du black/pagan (Kampfar) aux côtés d’autres comme The Erkonauts, et In Vain. On salue cette initiative dans laquelle on se retrouve carrément (en tout cas pour ma part). Après Ribozyme dont j’ai déjà pu vous parler en début d’année, voici donc maintenant Palehørse, et nous aurons l’occasion de parler très prochainement [...]

Kampfar – Djevelmakt

Je ne me suis jamais vraiment penché sérieusement sur Kampfar, au-delà d’une écoute distraite de quelques titres à un moment où je m’intéressais au black viking. Mais la donne est différente avec ce nouvel album qui m’a littéralement captivé dès la première écoute. Djevelmakt sort l’année du 20ème anniversaire du groupe norvégien dont on ne peut qu’admirer la ténacité et l’engagement au service d’une musique sincère, sur laquelle le compromis n’a jamais eu droit de cité.

Steak Number Eight – The Hutch

Qu’est-ce qui peut bien passer par la tête des membres d’un groupe pour avoir l’idée saugrenue de se baptiser « Steak Numéro 8 »?  On imagine avec peine le déroulé de la réunion qui a donné lieu à une intense réflexion pour aboutir à… ça. On en a vu des patronymes débiles (souvent dans le math-rock, pensez à Papaye, Pneu, Cheveu, et autres), mais celui-là se classe indubitablement en bonne place dans le top… On mettra ça sur le compte d’une private joke après un soir de beuverie en attendant d’avoir peut-être un jour le fin mot de l’histoire… [...]