#Suède

Grand Magus – Triumph And Power

Deux ans après The Hunt, revoilà le trio suédois du grand mage, mené de main (et de voix) de maître par le guitariste chanteur Janne « JB » Christoffersson (récemment remarqué sur le dernier disque d’Ayreon). Cette fois-ci ce n’est pas à la chasse que nous emmène le groupe mais à la guerre, et pas pour y prendre une rouste, le titre de l’album annonce la couleur d’entrée : l’épopée sera victorieuse.

Necrophobic – Womb of Lilithu

Le hasard et – surtout – l’envie de me déglinguer le cou en révulsant les yeux m’ont amené récemment à réécouter The third antichrist de Necrophobic ; et une réflexion m’est venue au détour d’un riff : finalement c’est un peu comme si Entombed ou Dismember tentaient de s’adonner au black metal. Voilà. Cette anecdote ô combien croustillante n’aurait pas dépassé le cercle de mes propres pensées si n’avait pas justement débarqué un nouvel album de Necrophobic plein de surprises concernant le line up.

Humanity’s Last Breath – S/T

« Le dernier souffle de l’humanité », tout un programme ! Derrière ce patronyme pas piqué des hannetons se cache un jeune groupe suédois ayant sorti auparavant deux EPs: Reanimated By Hate en 2009 et Structures Collapse en 2011. Peu d’évolution entre ces derniers et ce premier album éponyme, Humanity’s Last Breath évolue dans une mixture de deathcore et de djent mais avec un son beaucoup plus massif désormais.

Spiritual Beggars – Earth Blues

Afin de remplacer l’icône « chef d’œuvre » souvent utilisé à tort et à travers, notre bien aimé chroniqueur en chef Krakoukass m’a demandé de créer un nouvel icône « coup de cœur ». De ce fait, je suis bien décidé à l’exploiter un maximum, ce que je vais faire de ce pas avec le tout dernier album des Spiritual Beggars.

Ghost B.C. – Infestissumam

Avec leur Opus Eponymous, les mystérieux suédois de Ghost (rebaptisés apparemment Ghost B.C… ou pas, on ne sait jamais très bien avec eux) avaient jeté en 2010 un pavé retro-kitsch dans la mare du heavy metal, et nombreux jusqu’aux plus réticents à ce genre de sons, avaient succombé à ce cocktail de heavy metal old-school, d’imagerie satanique surannée et kitsch, et de refrains irrésistibles, le tout saupoudré d’une bonne couche de mystère (notamment sur le line-up même si le chanteur de Repugnant est soupçonné d’être le fameux Papa Emeritus). Un cocktail dont chaque ingrédient était résolument indispensable pour que [...]

Totem Skin – These Ghosts Are Haunting Our Halls

Encore un nouveau venu dans la sphère des « bandcamp/name your price ». Avec un nom pareil, Totem Skin aurait pu être un groupe russe ou fan de Sergei Eisenstein (du Cuirassé Totem Skin surtout… pardon aux cinéphiles) mais non, il s’agit seulement d’un tout jeune groupe suédois originaire de Borlänge et Falun, pas vraiment les patelins les plus fameux du coin.

Terra Tenebrosa – The Purging

Monté sur les cendres encore fumantes de Breach, fabuleux groupe suédois aux fondements de ce qu’on appelle aujourd’hui communément « postcore », Terra Tenebrosa nous avait surpris il y a deux ans avec son premier album The Tunnels, à l’atmosphère opaque et menaçante, entre messe noire et bande-son pour hôpital psychiatrique. Une première œuvre hallucinée au malaise latent renforcé d’autant plus par l’anonymat de leurs membres, dont le leader nommé The Cuckoo arbore un masque maléfique collant parfaitement à leur concept flippant (ses deux compères optant pour des têtes de cônes tout aussi joyeuses).

Katatonia – Dead End Kings

Katatonia fait partie de ces groupes à l’évolution constante, dont la musique ne cesse de s’étoffer à chaque nouvel album. Les ayant découverts sur le tard, je dois dire que The Great Cold Distance reste à ce jour mon opus favori. Riche, inspiré, mélancolique et rageur, ce dernier réunit en son sein, tout ce qui, pour moi, fait la richesse et l’ambiguïté de la musique du combo. Après un Night Is The New Day d’excellente facture, aux arrangements travaillés et créatifs, cultivant une ambiance lourde et intense, les suédois reviennent à la charge avec le très attendu Dead End Kings. Alors,qu’en [...]

Meshuggah – Koloss

Meshuggah est un nom qui se suffit à lui-même, et ce serait presque une mauvaise chose, car le jour où la première « fuite », savamment orchestrée par le label du groupe, a fait surface sous le nom « iamaleak » (il s’agit en fait de « Break Those Bones Whose Sinews Gave It Motion »), d’aucuns se sont dit « oh, encore du Meshuggah ». Les dysrythmies savamment calculées, les palm-mute graves et lourds, les gammes post-jazzy explorées dans les riffs et les soli : tout y était, et le deuxième titre lâché sur la Toile avant la sortie de l’album, « Do Not Look Down », a [...]

Miike Snow – Happy to You

Certes il fait un temps de merde et l’été paraît bien loin, mais on ne va pas rater une occasion de se projeter un peu vers les beaux jours, en se collant un peu de son léger dans les feuilles en attendant de pouvoir faire griller les merguez sur le barbecue.
Ça tombe bien, Ce 2ème album des suédois de Miike Snow, Happy To You, s’avère être un parfait candidat pour le job.  Leur son est un mélange de pop et d’électro, un peu dans la veine d’un Foster The People (dont je recommande chaudement le 1er album Torches, [...]