Les films Kults d’Eklektik – American Beauty

2 Commentaires      1 867
Annee de sortie: 1999

American beauty (1999) réalisé par Sam Mendes.

Casting :

Kevin spacey : Lester Burnham
Annette Bening : Carolyn Burnham
Thora Birch : Jane Burnham
Wes Bentley : Ricky Fitts
Mena Suvari : Angela Hayes
Chris Cooper : colonel frank Fitts
Peter Gallagher : Buddy Kane
Allison Janney : Barbara Fitts

Scénario :

Une maison de rêve, un pavillon bourgeois discrètement cossu dissimule dans une banlieue résidentielle, c’est ici que résident Lester Burnhamm, sa femme Carolyn et leur fille Jane. L’agitation du monde et sa violence semblent bien loin ici. Mais derrière cette respectable façade se tisse une étrange et grinçante tragi-comédie familiale ou désirs inavoués, frustrations et violences refoulées conduiront inexorablement un homme vers la mort.

Avis :

Pour un premier film, c’est un coup de maitre pour Sam Mendes qui offre à Kevin Spacey, un de ses plus grands roles.Il est excellent dans la peau du père de famille qui vit la crise de la quarantaine et qui n’est surement pas aidé par son entourage.
Entre sa femme, capricieuse et égocentrique et sa fille, ado renfermée et intelligente qui supporte de moins en moins le quotidien, coincée entre des parents qui ne s’entendent plus.Le refuge, elle le trouve auprès de son voisin, le mystérieux et excentrique Ricky fitts, jugé comme étant un mec bizarre au collège.Ce dernier n’est pas plus heureux, il se coltine un père castrateur et réac’ traumatisé par la guerre et homophobe notoire.Sa mère est totalement renfermée et soumise.

J’en dis pas plus mais voilà pour le cadre.Ce qui ma marqué : Les personnages sont travaillés, complexes et tous touchants, de par leur désespoir mais aussi leur besoin de s’épanouir, de retrouver leur bonheur, une raison de vivre aussi…De plus, Il y a un coté rêveur que je trouve très prenant.Lorsque Lester fantasme sur Angela Hayes, la meilleure amie de sa fille, il y a des scènes énormes dont ressort ce romantisme naïf et un peu pathétique, qui montre que Lester veut retrouver des sensations d’homme que sa femme ne sait plus satisfaire.

C’est un film qui parle de plusieurs sujets, dont l’hypocrisie, les apparences trompeuses (le cadre est bourgeois, mais derrière ces belles maisons, ces beaux jardins, il y a un vrai mal-être), et le fait que la société ne peut offrir à tout le monde son bonheur.

Bref un film intelligent, superbement réalisé avec d’excellents acteurs et des scènes vraiment émouvantes.en un mot : culte. :Inclassable28:

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=6Q3ltyPJJMQ

par Heavydeavy

Equipe Eklektik

Chroniqueur

Equipe Eklektik

Eklektik est un webzine francophone sur les musiques à guitares saturées et autres musiques actuelles créé en mars 2004.

Equipe Eklektik a écrit 38 articles sur Eklektik.

Up Next

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Ennoia says:

    Très beau film, aussi dur qu’il est empreint de poésie. Les personnages et la réal sont effectivement d’une rare finesse.

  2. Passenger says:

    Film magnifique.
    Ne passez pas à côté de sa sublime bande son par Thomas Newman

Répondre à Ennoia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *