Styles

Sentient Ruin en 2019… (Part. 2)

Bon, on est déjà en 2020 (sans déconner ?!) mais il est toujours temps de revenir brièvement sur d’autres productions dignes d’intérêt de 2019 du prolifique Sentient Ruin Laboratories, de quoi se vriller les oreilles de façon plus ou moins brutale, plus ou moins insidieuse…
6th Circle – The Third Estate (indus/EBM)
Un peu d’indus à l’ancienne pour débuter avec 6th Circle et son premier véritable album. Avec sa pochette sans équivoque, le groupe de Columbus (Ohio) nous invite dans une discothèque satanique. Ces titres blindés de beats façon Skinny Puppy, Youth Code ou Front Line Assembly jouent sur [...]

Septa – Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit

On n’avait pas pris de nouvelles de Septa depuis 2014 et son EP Destroyer, c’est que le temps file ma bonne dame ! Depuis, le groupe ukrainien a poursuivi son bonhomme de chemin, alternant albums, EPs, live, covers et rééditions (tandis que son chanteur a aussi officié chez The Nietzsche en même temps), bref pas de temps mort pour eux ! Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit n’en contient pas non plus de temps mort, le nouvel album du groupe originaire d’Odessa est un nouveau mélange d’influences très variées sur fond d’une thématique plutôt originale: [...]

Frogg – A Reptilian Dystopia

Frogg est un projet débuté en mode one-man band par un certain Sky Moon Clark, jeune gars du Connecticut fan de death metal progressif et technique. Ayant l’ambition de renouveler le genre, le gaillard (au chant et à la guitare) s’est finalement entouré de trois compagnons, en l’occurrence Siebe Sol Sijpkens (basse), Anthony Barrone (batterie) et Liam Zintz-Kunkel (guitare rythmique) pour livrer A Reptilian Dystopia.

Ryte – S/T

On peut trouver ça amusant ou désespérant mais j’aime bien décoder le style d’un groupe rien qu’à la vue d’une pochette d’album. S’il existe parfois des groupes qui sortent des sentiers battus en proposant des covers originales, la plupart respecte au détail près des codes graphiques qui font que l’on se trompe rarement quant au contenu dudit album. Et en parlant de trompe, celle du mammouth visible sur la cover du premier album de Ryte n’est pas visible, planquée sous un nuage de fumée (sur lequel pousse des champignons magiques) entourant une pyramide…

Stupid Karate – Snack Or Die

Après avoir démarré ses activités à toute blinde, Stupid Karate a un peu calmé ses ardeurs. En effet, après trois EPs explosifs sortis entre 2016 et 2017, le groupe lillois a fait une tournée d’adieu célébrant le départ pour le Canada d’un de leurs membres. Quasiment deux ans plus tard, le quartet s’est réuni afin de sortir Snack Or Die, nouvel EP au contenu toujours ultra énergique, délirant et blindé de références aux années 80 et 90 (la cover avec JCVD empoignant un Raider et une boite de Dinosaurus titillera déjà les nostalgiques).

…And You Will Know Us by the Trail of Dead – X : The Godless Void and Other Stories

Jusqu’ici, the Trail of Dead et moi, ça n’avait bizarrement jamais collé. Ce n’est pas faute d’avoir essayé à plusieurs reprises de rentrer dans l’univers des américains qui avait tout pour me parler sur le papier, et avec 9 albums au compteur, autant dire qu’il y avait largement de quoi faire. Impossible pourtant pour moi d’apprécier un album en totalité, je n’étais certes pas insensible à quelques titres par-ci par-là, mais dans la globalité aucun album ne me donnait envie de rester, ou de remettre le couvert.

Abigail Williams – Walk Beyond The Dark

Qu’ils sont loin les débuts « black metalcore symphonique » des débuts ! C’était autour de 2004-2007, Abigail Williams cartonnait sur Myspace avec son premier EP Legend au milieu de tous ces groupes de metalcore à mèche. Puis le projet a splitté. Deux fois. Ken Sorceron, sa tête pensante, fait finalement renaître le groupe sous sa forme actuelle en 2015, s’occupant (ou s’étant occupé) en même temps d’une foultitude d’autres groupes dont pas mal de bien connus (Lord Mantis, Aborted, Cobalt, Tombs ou encore The Faceless). Après avoir quitté Candlelight Records, c’est finalement Blood Music (label que je pensais fini, ils [...]

UNITYTX – Madboy

Pure Noise a toujours eu tendance à varier les plaisir, alternant ces derniers mois les sorties de hardcore metal bien fat (Left Behind), la pop punk plus gentille (Hawthorne Heights) et même un quelques songwriters qui la jouent acoustique (Cory Wells par exemple). Le label californien marche au coup de coeur et c’est ainsi qu’il est tombé sur UNITYTX. Mixant hip-hop et gros son hardcore metal, le groupe originaire de Dallas dénote forcément dans le roster !

Fantom Limb – Self Titled

Des envies de chaos à l’ancienne ? Fantom Limb est fait pour vous ! Pas vraiment nouveau venu sur la scène US (car actif depuis 2013), le groupe texan déboule avec un (seulement ?) premier court EP ultra vénère marchant dans les traces de Botch, Breather Resist ou encore Coalesce. Le hardcore chaotique est ici cru, infusé de metal et de noise avec plein de contretemps et de cris déments à s’en décrocher la glotte.

Dvm Spiro – MMXIX – In Frigidvm Lectvm

Dvm Spiro est un groupe italien formé par des membres de Nihili Locus, groupe de black/death atmosphérique actif depuis une trentaine d’année (et annoncé comme culte). Formé en 2012, Dvm Spiro ne traite pas vraiment du même sujet, il est ici question de tristesse sur fond de tempo ralenti puisque pour son premier album, le quartet turinois s’attaque à un doom/death empreint d’atmosphères funéraires.