Styles

Ruinas – Ikonoklasta

Projet monté par Rober Bustabad, tête pensante de Machetazo (groupe culte de la scène death/grind espagnole), Ruinas est le genre de groupe idéal pour se vider la tête en cette période de confinement. Le gaillard et son acolyte batteur (prénommé Angel) nous proposent en effet un son death/grind typique mais ponctué de séquences touchant au sludge voire au d-beat qui transforment un simple album défouloir bas du front en quelque chose d’un peu plus nuancé qu’il n’en a l’air.

Code Orange – Underneath

Les extra-terrestres américains de Code Orange sont de retour (avec leur look plus WTF et justement… extra-terrestre que jamais), pour nous proposer leur nouvelle livraison de hardcore/metal new-school bien haineux et brutal. 13 nouveaux titres et une intro qui nous plongent dans l’ambiance bien glauque des américains, voilà ce qu’on retrouve au menu d’un Underneath bien riche et pas avare en contenu avec ses 47 minutes au compteur.
On est saisi d’entrée et mis sur le grill avec le monstrueux « Swallowing the Rabbit Whole », tout en haine et muscles dehors, mariant riffs surefficaces, grosses moshparts, hurlements, et bruitages indus. [...]

Bring Me The Axe – S/T

Originaire de Béziers, Bring Me The Axe est une jeune formation qui débarque avec une première démo aux influences doom, sludge et stoner. Une mixture personnelle que l’on retrouve dans ces deux titres plutôt longs (dix-huit minutes en tout et pour tout).

Portrayal Of Guilt/Slow Fire Pistol – Split

En voilà un split qui va faire mal ! Les infatigables Portrayal Of Guilt rencontrent ici les méconnus Slow Fire Pistol, groupe d’Atlanta contenant des membres de Criminal Instinct et Foundation, pour une joute tendue et sans compromis.

hubris. – Metempsychosis

En ces temps difficiles où l’actualité est source d’inquiétude extrême, la musique sert souvent d’exutoire. Qu’elle soit violente pour extérioriser les tensions ou plus douce pour apaiser, son pouvoir est infini. Bref, vous prendrez ça peut-être pour des banalités mais voilà, cet album d’hubris. fait vraiment partie des albums issus de cette seconde catégorie, invitant au voyage sensoriel pour se déconnecter du monde réel, et cela fait un bien fou !

laCasta – IN ÆTERNVM

Venant du sud de l’Italie, laCasta est un quartet bien énervé délivrant avec IN ÆTERNVM un premier long-format tendu et rageur. Mélangeant black metal et hardcore comme de nombreux groupes ces derniers temps, cet album parvient pourtant à sonner à part tant la violence est frontale et que l’atmosphère se maintient toute en tension.

Contre-feux – Mort/Vivant

En ces temps de confinement, écouter de la musique et écrire des chroniques sont de bonnes activités (parmi d’autres). J’ai reçu pas mal de demandes de la part de groupes, notamment celle de Contre-feux. Et en ces temps où n’importe qui cherche à s’exposer sur internet à travers divers réseaux sociaux, teasers sur Youtube et autres interactions plus ou moins directes, il y a certains groupes sortent totalement de cette mode actuelle. Contre-feux est de ceux-là. Leur vie sur internet se cantonne à une page Bandcamp et… c’est tout. Pas de Facebook ou de Twitter, on sait juste qu’ils [...]

Intronaut – Fluid Existential Inversions

Après quelques années en retrait, Intronaut sont de retour avec leur 6ème album. Le groupe fait partie de ceux que je suis depuis le début, leur premier EP comme celui de Baroness d’ailleurs était arrivé quelques années après les débuts fracassants de Mastodon, et les 3 groupes ont formé le cœur d’un genre à cheval entre sludge et metal progressif. 15 ans après Intronaut en sont encore un des fers de lance et des 3 groupes proposent la musique la plus expérimentale. Riffs coups de massue polymériques en pagaille, progressions aventureuses de morceaux s’affranchissant de tout type de structure [...]

Wax Vessel ou la seconde vie des perles oubliées de Myspace…

Abandonné par un maximum de (plus ou moins) trentenaires il y a de ça presque vingt ans pour aller chez le grand méchant Facebook, Myspace a eu beau être « a place for friends », c’était surtout une manière super simple de découvrir de la musique. Pour ceux qui auraient oublié ou qui seraient passés à côté à l’époque, n’importe quel groupe pouvait avoir sa page avec player intégré et en-dessous figurait un top huit comprenant souvent d’autres groupes (de potes ou d’influences la plupart du temps). Bref, il y avait de quoi passer des heures à passer de page en [...]