dark/doom metal

Dvm Spiro – MMXIX – In Frigidvm Lectvm

Dvm Spiro est un groupe italien formé par des membres de Nihili Locus, groupe de black/death atmosphérique actif depuis une trentaine d’année (et annoncé comme culte). Formé en 2012, Dvm Spiro ne traite pas vraiment du même sujet, il est ici question de tristesse sur fond de tempo ralenti puisque pour son premier album, le quartet turinois s’attaque à un doom/death empreint d’atmosphères funéraires.

Chroniques Express – Encore des oubliés de 2019

Même constat que mon collègue Krakoukass dans son récent article, 2019 s’est écoulé bien trop vite (Bonne année d’ailleurs !) et moi non plus – malgré un rythme de publications assez soutenu – je n’ai pas pu parler de tous les albums qui ont marqué l’année venant de s’achever, c’est qu’il y en a eu un sacré nombre ! Bien moins détaillé que celui de mon collègue, voici un petit assortiment (incomplet) de perles oubliées de 2019…
Vi som älskade varandra så mycket – Det onda. Det goda. Det vackra. Det fula. (Moment Of Collapse/Zegema Beach)
Repéré en 2014 [...]

Sentient Ruin en 2019 (Part. 1)

Les amateurs d’extrémisme sonore connaissent désormais très bien Sentient Ruin Laboratories, label qui a su s’imposer (en sept ans d’existence) grâce à des sorties destinées aux oreilles exigeantes. Basé à Oakland (Californie), ce label aime tellement dénicher aux quatre coins du globe des groupes (ou projets solo) – tantôt black metal, tantôt death plutôt old school, tantôt plus expérimentaux, toujours singuliers – qu’il a simplement sorti 28 albums cette année, oui 28, ce qui est un sacré tour de force ! Si j’ai déjà parlé par ici de quelques unes d’elles, ces tarés ont un rythme de sorties est [...]

Stoned Monkey – S/T

Rien qu’à la gueule du logo rappelant fortement celui d’Electric Wizard, tu peux directement t’attendre à du gras et de la fumée « parfumée » chez Stoned Monkey. En même temps, rien que le nom ne laissait pas vraiment de doute sur le style pratiqué et les thèmes de prédilection de ce trio italien pour son premier album.

Blackwood – Of Flies

Derrière Blackwood se cache un homme, italien de son état, nommé Eraldo Bernocchi, ayant pour vocation de faire cohabiter (grosses) guitares et éléments electro afin de créer un univers cauchemardesque. Auteur il y a trois ans de As The World Rots Away (au titre annonçant la couleur), le gaillard récidive aujourd’hui avec Of Flies, nouvel EP qui voit la participation d’Emilia Moncayo (chanteuse de Minipony, groupe de breakcore/metal équatorien).

Nightfell – A Sanity Deranged

Connu pour être l’âme de Tragedy et anciennement de His Hero Is Gone ou Deathreat (entre autres), Todd Burdette (chant, guitare, basse) délaisse parfois son style de prédilection, à savoir le crust/punk/hardcore, pour quelque chose d’un peu plus « evil ». En effet, dans Nightfell, il officie avec un certain Tim Call (batteur de Mournful Congregation, Aldebaran, The Howling Wind ou encore en session live chez Saturnalia Temple) dans un death metal teinté de doom et de black metal. Autant dire qu’on est assez loin de la fureur in your face du crust dans Nightfell.

Praise The Plague – Antagonist II

Originaire de Berlin, Praise The Plague est un groupe appréciant mélanger les genres, en l’occurrence le doom et le black metal qui se voient fusionnés dans un magma menaçant grâce à une atmosphère ténébreuse travaillée dans les moindres détails. Après un EP nommé Antagonist (sorti l’an dernier), le groupe allemand récidive cette année et met les bouchées doubles. Non, pas plus de titres (seulement deux cette fois) mais un second EP sobrement nommé Antagonist II.