death/grind

Ruinas – Ikonoklasta

Projet monté par Rober Bustabad, tête pensante de Machetazo (groupe culte de la scène death/grind espagnole), Ruinas est le genre de groupe idéal pour se vider la tête en cette période de confinement. Le gaillard et son acolyte batteur (prénommé Angel) nous proposent en effet un son death/grind typique mais ponctué de séquences touchant au sludge voire au d-beat qui transforment un simple album défouloir bas du front en quelque chose d’un peu plus nuancé qu’il n’en a l’air.

Wax Vessel ou la seconde vie des perles oubliées de Myspace…

Abandonné par un maximum de (plus ou moins) trentenaires il y a de ça presque vingt ans pour aller chez le grand méchant Facebook, Myspace a eu beau être « a place for friends », c’était surtout une manière super simple de découvrir de la musique. Pour ceux qui auraient oublié ou qui seraient passés à côté à l’époque, n’importe quel groupe pouvait avoir sa page avec player intégré et en-dessous figurait un top huit comprenant souvent d’autres groupes (de potes ou d’influences la plupart du temps). Bref, il y avait de quoi passer des heures à passer de page en [...]

Chronicle – Demonology

Tiens, si on chroniquait Chronicle ? Chronicle est un groupe danois formé en 2012 et qui a sorti son premier album Primordial Fear trois ans plus tard. Demonology prend donc sa suite aujourd’hui et j’avoue avoir été un brin perplexe suite à sa première écoute. M’attendant à du death metal, plutôt brutal voire old school, à la vue de la pochette, voilà que je me suis retrouvé avec du death mélodique… mais plutôt pas mal troussé !

Kuroi Jukai – 黒い樹海

Kuroi Jukai est, comme son nom ne l’indique pas du tout, un groupe canadien basé à Edmonton qui a sorti avec cet album éponyme (oui, le titre est même nom, mais en japonais) son seul et unique album. Oui car cet album a vu le jour une première fois en 2015 et depuis, le groupe n’est plus. C’était sans compter sur Sentient Ruin qui nous a ressorti de derrière ses fagots ce groupe de powerviolence/noisegrind qui ne fait pas semblant d’être furieux.

Scáth Na Déithe – The Dirge Of Endless Mourning

Formé il y a cinq ans du côté de Dublin, Scáth Na Déithe est un duo de musiciens issus de la scène metal irlandaise. Cathal Hugues (chant, guitare, basse, claviers) et Tom Woodlock (batterie, en remplacement de Stephen Todd qui était en poste jusqu’alors) livrent un troisième album (après The Horrors of Old, EP de 2015 et Pledge Nothing But Flesh, 2017) The Dirge Of Endless Mourning, nouvelle plongée abyssale dans le folklore local.

Black Royal – Firebride

Si vous êtes comme nous passés à côté de ce groupe jusqu’à présent, sachez que ces finlandais ont déjà sorti en 2018 un premier album intitulé Lightbringer. Leur deuxième album, Firebride, est fraîchement paru (pour la blague le jour de la Saint-Valentin) à nouveau chez Suicide Records, petit label suédois, et vu la qualité du bousin, il serait injuste qu’on n’en parle pas cette fois. Du coup on en parle, car ce Firebride fait d’ores et déjà partie à notre sens des grosses sensations de l’année 2020 qui démarre décidément très fort.
Sur une base death old-school, les finlandais [...]

McClane – Sale Contre Tous

Certainement fan de Piège de Cristal, McClane est un projet parisien annonçant jouer du « black synth rave », appellation un brin énigmatique mais qui se décrypte tout de même. Ainsi l’on a une mixture de black metal et d’electro en mode vénère et plutôt provoc dans ses titres (l’album précédent s’appelant Tamerlapüth).

Blåådpalt – Sliced To Perfection

Le Blåådpalt, aussi connu sous le nom de blodpalt (« blood-cake »), est une spécialité scandinave faite à base de pommes de terre mais aussi de sang de renne (miam !). Et ce groupe finlandais semble tellement adorer ce plat qu’il en a adopté le nom puis qu’il en a sali sa pochette d’album ainsi que les vêtements de ses membres !

Konvent – Puritan Masochism

La promo faite autour de Konvent avait un peu appuyé la chose mais en 2020, les groupes 100% féminins sont tout de même assez rares, surtout dans le monde du metal. Basé à Copenhage, Konvent débarque sans crier gare avec ce Puritan Masochism, premier album d’un death doom ultra pesant mais non dénué de dynamiques.

Teeth – The Curse Of Entropy

Parmi les oubliés de 2019, The Curse Of Entropy vaut la peine de regarder dans le rétro pour peu que vous ayez des envies de death metal aussi brutal que dissonant. Composé d’anciens et actuels membres de Karas, Graf Orlock (et live pour Cloudkicker), Lake Of Blood ou encore Our Place Of Worship Is Silence (soient des groupes assez variés mine de rien), Teeth vient de Californie et signe un second album avec de nouvelles perspectives…