beunz

We Fucked Our Lives – Tribute To Tantrum

C’est un fait, Montpellier est une ville réputée pour sa scène noise. De nombreux groupes du genre éclosent et s’assoient de solides réputations tandis que les cadors internationaux font très régulièrement étape dans la capitale héraultaise. Cela dure depuis déjà quelques années et s’il y a un groupe qui a lancé ce mouvement, c’est bien Tantrum ! Défunt depuis maintenant quelques années, l’un des leaders de la scène noisecore hexagonale (voire européenne) a laissé derrière lui un héritage entretenu par de nombreux groupes dont seize d’entre eux ont tenu à rendre hommage. En résulte We Fucked Our Lives, compilation [...]

Belong – Common Era

Après des débuts dans un style ambient/shoegaze rampant sur le premier album October Language, Belong a ensuite transité sur l’EP Colorloss vers des rivages plus pop tout en conservant cette touche expérimentale. L’apparition du chant (avec notamment l’excellente reprise de Late Night de Syd Barrett) marquait alors une premier mutation version retour en arrière pour le duo. Une mutation qui se poursuit donc sur ce Common Era, Turk Dietrich et Michael Jones (oui un autre) assumant désormais leur goût prononcé pour le post-punk-cold-wave.
Common Era se pare donc volontiers de boites à rythmes nostalgiques tandis que la basse prend [...]

Run Of Lava – Node

Une promesse de chronique suivie d’un déménagement puis d’un emploi du temps bien chargé, voilà pourquoi ce second album des bisontins de Run Of Lava est complètement sorti de mon esprit pendant ces derniers mois. Pourtant, en remettant la main sur l’objet par le plus grand des hasards (« meeeerde, c’est qu’ils doivent un peu l’attendre leur chronique ! »), je ne m’attendais pas à me remémorer exactement les impressions que j’en avais eu quelques mois auparavant, ce qui est bon signe et nous mène vers le constat suivant: le Run Of Lava nouveau garde ses vertus malgré le temps qui [...]

Pord – Valparaiso

La progression était visible. Des premières parties expédiées en à peine vingt minutes (il y a quelques années) au statut de groupe de tête d’affiche attendu au tournant, il n’y a qu’un pas. Le trio lozérien Pord est en effet aujourd’hui un groupe recueillant les avis dithyrambiques de la majorité de ceux qui ont assisté à un de leurs concerts, cela sans faire de chichis sur internet ou ailleurs, juste en faisant parler la poudre sur scène.
Et ce nouvel album Valparaiso ça donne quoi alors ? Et bien l’intensité si caractéristique au groupe ne faiblira pas aujourd’hui, le [...]

Seven Sisters Of Sleep – S/T

Tombé complètement par hasard sur le clip de CCEC, aux images tirées de La Montagne Sacrée d’Alejandro Jodorowski, en fin d’année dernière, j’ai alors ardemment guetté la sortie du premier album éponyme de Seven Sisters Of Sleep. Début 2011 mes attentes ont enfin été comblées et c’est donc sur le label, actuellement très en vue, A389 Recordings (Pulling Teeth, Rot In Hell, Gehenna etc.) que ce premier opus des plus prometteur a vu le jour. Un jour orageux plus précisément…
Composé d’ex-membres de Tafkata (fortement recommandé aussi, notamment leur sympathique reprise des T-Rex), SSoS distille un hardcore sombre et [...]

Jack and the Bearded Fishermen – Places to Hide

Jack et ses potes au système pileux fourni amateurs de poiscaille sont de retour ! Une excellente nouvelle que ce premier véritable album après l’excellente surprise qu’était l’EP Hunting Isn’t Easy… When Dogs Become Wolves ! Pour l’occasion, les bisontins se sont offert un son rendant enfin justice à leurs compos. Et avec aux manettes Serge Morattel (Knut, Impure Wilhelmina et tant d’autres…) la question ne se pose même pas, ce dernier a comme à son habitude concocté une production aux petits oignons ultra massive.
Une évolution au niveau de la qualité sonore mais aussi du son lui-même ! [...]

Stuntman – The Target Parade

Maintes fois repoussé, le voilà enfin ce Target Parade, le nouvel album des  noisecoreux chaotiques héraultais Stuntman. Au regard de la pochette se distinguant diamétralement de celle du split avec Chère Catastrophe, on aurait pu penser que le groupe allait changer son fusil d’épaule en allant vers quelque chose de plus « metal-de-satan-lol ». Mais finalement non, cette cover a beau ne pas être très reluisante avec ses monstres, ses nibards et ses croix dans le logo, elle s’accorde parfaitement avec le contenu du disque.
Et ce contenu parlons-en, c’est crû, primaire, bas du front et ça ne s’encombre d’aucun artifice [...]

Salving Thy Amiss – Amid All This Mess, A Weak Splendour!

Déjà cinq ans qu’on attendait des nouvelles des franciliens de Salving Thy Amiss ! Leur première démo trois titres avait fait son effet à l’époque, celui d’un implacable rouleau-compresseur mais… stoppé net dans l’élan de sa course folle à cause de sa trop courte durée.
Une actu discrète et des changements de line-up, c’est comme si le groupe avait volontairement tout fait pour se faire oublier pour mieux éclore à nouveau aujourd’hui ! Car en effet les choses sont aujourd’hui telles que le groupe les avait laissées cinq ans auparavant et ce premier full-length de 26 minutes en est [...]

Sofy Major – Permission To Engage

Après divers EPs et splits, les clermontois de Sofy Major franchissent le cap du premier long-format en sortant ce Permission To Engage sur Basement Apes Industries conjointement avec quatre autres labels (Prototype, Bigoût, Atropine et Odio Sonoro). Et à changement de durée, changement de son ! En effet, le son contraste totalement d’avec tout ce qu’on avait pu entendre du groupe auparavant. A la fois puissant et d’une impressionnante lourdeur (merci à la paire Andrew Schneider (mixage) /Nick Zampiello (mastering), pointures ayant à leur tableau de chasse des groupes comme Made Out Of Babies ou Converge), les Sofy Major [...]

Agrimonia – Host Of The Winged

Comprenant deux membres de Martyrdöd (enfin plus qu’un depuis que le bassiste se soit barré l’an dernier), Agrimonia pourrait sur le papier représenter un nouvel ersatz de crustcore virulent et cradingue made in Götebörg, et pourtant on a affaire à presque tout l’inverse !
En effet, si Sekt, le petit dernier des martyrs, en a calmé plus d’un en 2009 par son aspect cru et sans concession, Agrimonia poursuit son introspection au travers d’un crust posant une véritable atmosphère progressive et sinueuse. La démo éponyme de 2008 avait déjà donné une idée de ce que le crust pouvait donner [...]