Chroniqueur

drommk

Chroniqueur instable depuis 2009, je me passionne pour les fouilles du web, en quête de groupes originaux ou/et méconnus. J'ai un faible pour les mélanges de genres. La formule parfaite est pour moi un équilibre entre originalité, technicité et émotion.

drommk a écrit 30 articles sur Eklektik.

Ephel Duath/Manuscripts Don’t Burn – Interview de Davide Tiso


Alors que l’actualité d’Ephel Duath semble au point mort, celle de son unique membre restant est, elle, plutôt fournie. Acolyte exclusif de Karyn Crisis qui lui a confié les rênes musicaux de son nouveau projet (Karyn Crisis Band), omnipotent maître d’oeuvre de Manuscripts don’t Burn, projet solo complet dont il a personnellement pris en charge chaque étape (composition, enregistrement, distribution, etc.), c’est un Davide Tiso amer mais lucide et qui revient avec nous sur ces différentes aventures, sa vision de l’industrie musicale, ses influences, bref beaucoup de choses, avec une rare sincérité.
Click here for the original english [...]

The Apparatus – Mecha organa vol 3 (compil Mathcore/tech-metal)

Amateurs de mathcore, tech metal et autres expérimentations violentes, voici pour vous une compilation en téléchargement aussi légal que suggéré.
Le projet est issu de la collaboration de The Apparatus et du Mathcore Index, communautésd’artistes et de mélomanes spécialisés dans ce type de musique et qui sortent là leur 3e volume.
Même si quelques noms commencent à faire un peu de bruit (Follow the white rabbit, Storm {O}, Koriza, Medic! Medic!, Tombstone Piledriver), la plupart reste complètement méconnue. Le tout est assez inégal, passant de l’expérimentation non maîtrisée et mal produite à la composition propre et surprenante.
Mais puisque c’est [...]

I Pilot Dæmon – Come What May

Ca devait être en 2006, je crois… Première écoute d’un tout jeune groupe curieusement nommé I Pilot Dæmon.
Rien qu’une petite démo, faite de bric et de broc, de Breach et de Botch…
Deux petits morceaux que je n’ai pu m’empêcher de me passer en boucle dans les mois qui suivirent. Dès lors, j’ai suivi de près l’évolution des toulousains. Il y’a d’abord eu l’EP Happily Depressed, voyage bipolaire sous perfusion d’adrénaline qui les a révélés, puis très vite après The Lighthouse is in our Back, split en cohabitation avec les allemands d’Anything But Yours, où leur style prenait [...]

Octaves – Greener Pastures

J’ai pu lire ici et là qu’on comparait généralement Octaves à des groupes comme La Dispute ou The Chariot… Conclusion ? Les gens sont fous.
Bon, pour le premier je peux à la limite comprendre. La Dispute c’est du screamo/post-hardcore un peu bluesy qui de loin dans le noir peut nous faire penser à ce que nous avons devant nous. Par contre pour The Chariot… Probablement un premier chroniqueur a t’il du écrire ceci en pleine montée de meths, rapidement pompé à outrance par toute une flopée d’admirateurs en manque d’inspiration.
Ou peut être comme beaucoup n’assument ils pas d’apprécier un groupe dans la [...]

Bilan 2009 drommk


Albums de l’année

Anorak – My Own HazeLa fureur et le désarroi face à une éponge sale

Giant Squid – The IchtyologistLa mélancolie du Kraken

Mastodon – Crack the SkyeA la poursuite d’octobre rouge dans l’hyper-espace

Rentokiller – Single Serving MusicOu comment profiter du paysage pendant un 100 mètres haies
Oranssi Pazuzu – Muukalainen PuhuuL’erruption solaire rencontre le trou noir
Paria – The Barnacle CordiousAlien Burnt By Predator
Zu Feat Patton – CarboniferousL’inévitable rencontre de monstres déstinés à créer ensemble
Totalt JäVla MöRker – SöNdra & HäRskaTJM invente le post-crustocore

Converge [...]

Burnt By The Sun – Heart of Darkness

Le grand retour des irradiés.
Premier véritable album depuis six années et d’ores et déjà annoncé comme le dernier, Heart of darkness était attendu de pied ferme par tous ceux qui considèrent le combo du new jersey comme déjà culte. Et la formule qui a fait le succès de BBTS est bien au rendez-vous : hardcore de chantier, peinture métalisée et grind sous-jacent; Ca bétonne, ça compacte et ça démolit sous le regard du charismatique chef de travaux Olender. La première écoute est même carrément jouissive, tant on a l’impression de vivre des retrouvailles avec un vieux pote [...]

Anorak – My Own Haze

On aura beau dire qu’on n’a pas de préjugés en matière de musique, qu’on prend toujours le temps d’écouter avant de se faire une idée : il n’en est rien. Chacun définit au fur et à mesure du développement de sa culture musicale un premier filtre, un petit test de passage inconscient qui détermine en une fraction de seconde si un album mérite ou non de franchir la lisière de ses oreilles délicates.
Quoi de plus logique ? alors qu’il est incontestable que l’immense majorité des artistes adhère plus ou moins consciemment aux codes les plus stéréotypés de la [...]

Shelter Red – Masters of the Universe

————–AVERTISSEMENT————ATTENTION, la lecture de cette chronique peut avoir de multiples effets secondaires indésirables :– Nausées aiguës et vomissements répétés dus à l’absurdité des propos – Violentes crises d’épilepsie causées par l’absence totale de logique, de plan ou d’une quelconque forme de cohérence– Irrépressible envie d’arracher un bras à son auteur pour le frapper ensuite énergiquement avec
Bien que nous ne puissions pas encourager l’usage de drogues ou d’alcool, il est vivement conseillé d’être dans un état second pour lire ce qui suit…au moins autant que l’était le chroniqueur au moment de sa rédaction.—————————————
Voilà une production bien intéressante, [...]

Fire On The Plains – Burning All Bridges Ep

Voilà un disque qui me laisse une impression étrange…et pas seulement à cause de cet artwork épileptogène qui n’a rien à envier aux graphismes amiga d’un combo harsh-noise-pornogrind.
Pourquoi ce sentiment mitigé alors ? Difficile à dire… J’ai beau faire un tableau avec les + et les – , je n’ai que peu d’éléments à mettre dans la colonne des défauts.
Reprenons donc depuis le début :
Fire on the plains, tout jeune combo californien qui signe ici son tout premier EP, a tout pour plaire. Habiles et énergiques, leurs compos rappellent Botch, Will Haven, Converge [...]

God’s Revolver – Little Black Horse Where Are You Going With (…)

Qui a dit que Lynn Strait était mort ?Personnellement, je n’ai jamais vu le corps. Certes, d’aucuns chipoteurs prétexteront que ma présence au cours d’allemand de Mme Charles au collège Mario Meunier de Montbrison (42) au moment des faits (soit à environ 9480 km de la Californie selon tous les atlas sérieux) suffit à expliquer ce phénomène. J’y ai moi-même longtemps cru, je l’admets. Mais force m’est de constater que j’ai comme tous les autres moutons pris pour parole d’évangile un leurre savamment orchestré. Sûrement par le FBI, ou bien peut être la NSA ?Car on ne me fera [...]