Latest Content

The Virginmarys – King of conflict

Cher docteur,
Depuis que vous m’avez diagnostiqué comme monomaniaque, j’ai pris la peine de me renseigner sur le sujet et, si je suis d’accord sur la conclusion, je le suis moins sur les causes et les dangers inhérents à une écoute continuelle depuis plusieurs semaines de King of conflict.
En effet, votre hypothèse d’une origine de ma maladie résidant dans la difficulté à gérer un double deuil me semble incomplète. Évidemment, je ne nie pas l’épreuve que fut pour moi le split des Australiens de Jet et la médiocrité du deuxième album de Taddy Porter (Stay golden est aussi [...]

Rival sons – Head down

Le magazine Classic rock fait sa « Une » avec ces jeunes Américains pour la rétrospective 2012. Et moi, vieux blaireau que je suis, qui pestais encore la semaine dernière sur le niveau plutôt faiblard de cette année en la matière ! J’étais donc scandaleusement passé à côté du groupe rock de l’année ? J’ai failli mal le prendre. Je n’aurais pas flairé, dès la sortie du précédant album Pressure and time (2011) – que j’avais pourtant écouté, le potentiel des Rival sons ? J’aurais failli à mon devoir d’éclaireur ? Je ne mériterais plus ce salaire mirobolant pour mes fonctions [...]

Zodiac – A bit of devil

J’ai beau ne pas apprécier l’expression « une fois n’est pas coutume », je suis bien obligé d’admettre que je ne vois pas meilleure introduction à cette chronique que : une fois n’est pas coutume, cette année, le salut du hard blues rock a probablement pour origine l’Allemagne.
Notez tout de suite qu’entre « hard » et « rock » il y a « blues ». Ne vous attendez donc pas, malgré le pedigree qui renvoie à la patrie de Goethe, à du hard tendance heavy-metal-cuir-qui-colle-au-scrotum.
Le doute n’aurait de toute façon pas pu passer le stade de la 3ème plage puisque Zodiac s’offre un petit plaisir en [...]

Seasick Steve – You can’t teach an old dog new tricks

Le temps (la météo) de merde a un intérêt : ça appelle à l’introspection. Et comme, en général, on se fait rapidement chier en s’écoutant, je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de se lancer à corps perdu dans la musique qui permet sans doute l’accès le plus direct aux profondeurs : le blues.
Ah ça y est, il a craqué, il est tout vieux, tout pourri, vous direz-vous !
Attendez, bande de teints palots (sauf si vous revenez d’Espagne) ! Rien de plus vivant que le blues ! Et même le blues le plus authentique, [...]

Electric Mary – III

La révélation sur la scène hard rock que fut la sortie en 2008 de Down to the bone n’avait pas fait beaucoup de malheureux. On peut même dire que les Australiens d’Electric Mary avaient fait sensation chez les oreilles affûtées (dont je faisais partie, vous vous doutez bien).
Trois ans plus tard, on remet le couvert. Et, autant être clair, la vague de suicide chez les fans de heavy rock musclé connoté 70’s n’est pas encore pour cette année.
Je n’attendais bien sûr pas le successeur en me rasant tous les matins mais il faut tout de même avouer [...]

The Brought Low – Third record

Ces saligots de Dirty Sweet ayant décidé d’offrir à leur superbe premier album une suite mollassonne, j’ai encore dû partir à la recherche de groupes susceptibles de me fournir ma dose de hard classic blues rock américain fort connoté 70’s.
Mais cette fois pas la peine de sortir le détecteur de bijoux, il aura suffit de suivre l’actualité d’un groupe qui avait déjà trouvé sa place dans ma discothèque : The Brought Low.
Après un très bon The Brought Low en 2002 et un non moins très bon Right on time en 2006, la bande de plus très jeunes [...]

Taddy Porter – Taddy Porter

Bon faut que je vous raconte un peu ma vie quand même avant de vous présenter les Américains de Taddy Porter.
Figurez-vous que le deuxième album de Whitestarr est l’un de mes albums rock préférés et que Whitestarr ont splitté.
Voilà, vous savez tout de moi, maintenant, je peux donc, sans que vous vous demandiez ce qu’il m’arrive, crier ma joie : youhouhouuu, enfin un groupe qui se situe dans la lignée de Whitestarr.
Un récent sondage SOFRES/EKLEKTIK (à paraître prochainement dans une grande revue scientifique) a déterminé que le QI moyen du lecteur de notre site était de 192. [...]

Bjorn Berge – Fretwork

Il en impose le norvégien, avec sa carrure de viking, ses tatouages et ses lunettes à la Klark Kent. On se demande même ce qu’il pourrait bien nous jouer, armé de sa 12 cordes acoustique, son bottleneck et ses onglets en métal. Depuis plus de 10 ans le malabar délivre seul, un blues-folk avec l’énergie d’un groupe au grand complet. Il s’est même fait une spécialité dans la reprise de standards du hard et du rock mais façon Bjorn. Ainsi, lors de ses différents albums – outre ses compos perso – on a pu le voir s’attaquer [...]

Clutch – Strange Cousins From the West

Après trois albums en compagnie de Mick Schauer, claviériste de son état, Clutch s’en sépare et continue sa route à quatre. Bien que toujours fidèles à leurs influences de toujours, le blues et le rock, l’auditeur que je suis, habitué au tango subtile entre les cinq instruments, se trouve privé d’un des intérêts de ce groupe et aura mis un peu de temps pour s’y habituer.
Il en est de même pour le groupe, à mon avis, car un vide s’installe dans les chansons. Comme une équation que l’on ne pourrait résoudre faute de la perte d’un membre essentiel. [...]

Charm City Devils – Let’s Rock n’ Roll

Après la sortie d’un Motley Crue des plus correct en 2008, le père Sixx prouve un an plus tard que, en plus d’avoir encore quelques beaux restes pour la composition, il a également (et désormais surtout selon moi) le nez creux – et je ne fais pas ici allusion à d’éventuels rails de farine, puisque les nouveaux venus de Charm city devils ont été la première signature de son label Eleven Seven Music.
Avec un nom et un label pareil, si je vous dis que ce quintet américain pratique du black death satanique vous allez me prendre pour un [...]