Latest Content

Gawthrop – Deterioration

Si la K-pop connait un énorme succès actuellement, les groupes sud-coréens affiliés « metal » (au sens large) ne connaissent malheureusement pas une telle exposition. Et c’est parfois bien dommage puisque cela peut faire passer à côté de perles. Gawthrop en fait partie, et cette perle-la, elle est en plomb.

Moonreich – Amer

Déjà quatre ans que Wormgod est sorti, un EP qui laissait alors entrevoir de nouvelles perspectives pour Moonreich au black/death metal alors déjà très aventureux. Pour ses quinze ans d’existence, le groupe parisien revient avec Amer, son cinquième long-format venant confirmer ses nouvelles ambitions.

200 Stab Wounds – Masters Of Morbidity

Découvert avec l’implacable Slave To The Scalpel (2021), 200 Stab Wounds semble avoir commencé sa mutation en grosse machine du death metal. En effet, parti de chez Maggot Stomp (Kommand, Abraded, Tribal Gaze…), le groupe de Cleveland, désormais quartet (puisque vient d’arriver le guitariste Raymond Macdonald – ex-Frozen Souls), a été débauché par Metal Blade Records chez lequel sort ce court EP.

Thulcandra – Hail The Abyss

Projet parallèle du guitariste/chanteur d’Obscura débuté il y a vingt ans tout pile, Thulcandra est instantanément apparu comme un groupe-hommage très appuyé à Dissection, tant dans son approche mélodique de son black/death metal que dans ses visuels (les covers étant dans les teintes bleues-noires si chères à Necrolord, auteur des artworks de leurs premiers albums). Hail The Abyss est le cinquième album du groupe qui marque le coup en prenant un certain Dan Swanö (Edge Of Sanity, qui a aussi produit Dissection tiens tiens…) derrière la console.

Vomitory – All Heads Are Gonna Roll

Vétérans de la scène death suédoise, Vomitory fait enfin son retour sur album. Il faut dire que ce neuvième album était assez inespéré pour leurs fans, le groupe ayant décidé de splitter en 2013 avant de refaire une apparition live quatre ans plus tard au Summer Breeze festival et décider de se remettre officiellement en selle en 2018 pour célébrer ses trente ans d’existence. All Heads Are Gonna Roll n’entend rien d’autre que renouer avec le swedeath des origines.

The End Of Six Thousand Years – S/T

Après dix années de pause, The End Of Six Thousand Years fait enfin son retour ! Le quintet italien (comptant en ses rangs des actuels et ex membres de Hierophant, Postvorta ou encore Viscera///) aura connu plusieurs évolutions durant sa carrière: des débuts mélodeath façon At The Gates avant d’inclure des influences crust et sludge sur Perpetuum (2012), son dernier album en date. Des envies d’ouverture qui se poursuivent sur ce nouvel EP éponyme où le groupe n’a jamais sonné aussi extrême !

Cattle Decapitation – Terrasite

Hautement respecté dans le monde du death metal, Cattle Decapitation est dans la place depuis bientôt trente ans (vingt-sept plus précisément), œuvrant dans l’extrême brutalité sur des thématiques loin des clichés du genre (l’environnement en péril et la condition animale étant toujours leurs sujets de prédilection). Franchissant le cap des dix albums avec ce Terrasite, la bande à Travis Ryan n’a plus rien à (se) prouver et poursuit dans la lignée de ses dernières livraisons, The Anthropocene Extinction et Death Atlas.

Nightmarer – Deformity Adrift

Jusqu’ici trio américano-allemand composé du chanteur John Collett (ex-Success Will Write Apocalypse Across The Sky, ex-Gigan), du batteur Paul Seidel (The Ocean, ex-Burning Skies) et du guitariste Simon Hawemann (ex-War From A Harlots Mouth), Nightmarer a récemment connu du renfort en accueillant à son bord deux nouveaux membres. Le guitare Keith Merrow (Conquering Dystopia) et le bassiste Nicholas McMaster (Krallice, Edenic Past) sont ainsi venus donner encore plus d’impact et de dissonances au death metal ultra sinueux de Deformity Adrift.

Nekus – Sepulchral Divination

Trio italo-allemand monté par des membres de Putridarium ou Into Coffin, Nekus débarque dans le roster de Sentient Ruin après avoir sorti un EP (Death Nova Upon the Barren Harvest – 2020) chez Blood Harvest puis un split avec Impure Declaration (death/doom polonais) en 2021. Au vu du lexique de la fiche promo où figurent les mots « abysse », « enfer », « monstrueux », « laideur » ou « cauchemar », Sepulchral Divination apparait comme un vrai challenge pour l’auditeur, mais le bousin se révèle écoutable entre deux crises de spasmophilie.

Shodan – None Shall Prevail

Troisième album pour Shodan, trio polonais que vous avez peut-être déjà croisé avec Protocol Of Dying (2016) puis Death, Rule Over Us (2020), si ce n’est pas le cas, vous pourrez vous rattraper après écoute de ce None Shall Prevail, nouveau brûlot plein de variété. Le groupe de Wroclaw part du death metal bien massif et y incorpore énormément d’éléments additionnels pour ne jamais sonner redondant.