Latest Content

Edenic Past – Red Amarcord

Et hop ! Encore un nouveau projet à mettre à l’actif du stakhanoviste Colin Marston, pourtant très occupé chez Krallice, Indricothere (dont un nouvel album est prévu très prochainement), Behold…The Arctopus et une foultitude d’autres groupes. Rejoint par son pote de Krallice (mais aussi Nightmarer) Nicholas McMaster qui s’occupe de la basse et de la batterie (programmée, détail qui a son importance), le line-up s’est complété par le vocaliste Paulo Paguntalan (Encenathrakh). Seulement à cause de la pandémie, ce dernier n’a pas rencontré ses nouveaux comparses et a enregistré ses parties à la maison. Les protagonistes sont présentés, on [...]

Deformatory – Inversion Of The Unseen Horizon

Duo canadien (basé à Ottawa) composé de Charlie Leduc (chant/guitare) et de Neil Grandy (batterie), Deformatory est actif depuis 2010 et a déjà sorti deux albums (In The Wake Of Pestilence en 2013 et Malediction en 2016) avant celui-ci. Inversion Of The Unseen Horizon en impose déjà visuellement parlant – la cover ayant été signée par Paul Gerrard, concepteur graphique ayant bossé au cinéma pour des films comme Hellboy ou Hellraiser:Origins – mais aussi au niveau sonore puisque l’enregistrement a été géré par Topon Das (Fuck The Facts). Au niveau du concept de l’album, les deux canadiens poursuivent la [...]

Blindfolded And Led To The Woods – Nightmare Withdrawals

Actif depuis une dizaine d’années, Blindfolded And Led To The Woods est un quintet néozélandais déjà auteur de deux albums (et un EP) autoproduits avant ce Nightmare Withdrawals. Adepte d’un metal protéiforme puisant des influences dans différents courants du death metal, ce nouvel album est une énorme déferlante de violence complexe. Attachez bien vos ceintures !

Antropofago – A Propensity For Violence… Cruelty Enslavement

Cela fait déjà pas mal d’années (treize pour être précis) qu’Antropofago a fait irruption dans le monde du brutal death (à tendance technique) français. Le groupe montpelliérain a déjà signé deux albums chez feu-Kaotoxin (Beyond Phobia en 2013 puis Aera Dementiae en 2015) puis l’EP A Propensity Of Violence (2018) chez Great Dane Records. C’est là que vous vous dites: « Hé mais le titre de l’EP est presque identique à celui de l’album chroniqué ! », et cela est bien normal car ce troisième long-format reprend intégralement le contenu dudit EP mais y ajoute quatre titres additionnels. L’occasion de (re)découvrir [...]

Killitorous – The Afterparty

Autoproclamé « party grind », on était en droit de s’attendre à une grosse poilade avec Killitorous (sorte de dinosaure qui tue ?), or il se trouve que cet animal-là est bien plus qu’un délire débilisant. Déjà quand on voit qui se trouve aux commandes du groupe – Aaron Homma (guitare – Annihilator, ex-Vital Remains), Nick Miller (guitare – First Fragment, Unleash The Archers), Youri Raymond (basse/chant – Unhuman, ex-Cryptopsy, ex-Secret Chiefs 3), Eric Morotti (batterie – Suffocation, Blind Witness) et Mathieu Dhani (chant – ex-Epiphany From The Abyss) – on est forcément dans l’attente de se prendre dans la face [...]

Omniarch – S/T

Alors que des groupes comme The Black Dahlia Murder (qui vient de sortir son neuvième album Verminous – dont on parlera peut-être bientôt), Revocation, Allegaeon ou encore Inferi dominent les débats de cette scène death-progressivo-technico-mélodique, il reste encore de la place pour des outsiders. Omniarch est de ceux-là. Le jeune groupe d’Edmonton débarque sans prétention avec un premier album autoproduit qui a bien des arguments.

Chronicle – Demonology

Tiens, si on chroniquait Chronicle ? Chronicle est un groupe danois formé en 2012 et qui a sorti son premier album Primordial Fear trois ans plus tard. Demonology prend donc sa suite aujourd’hui et j’avoue avoir été un brin perplexe suite à sa première écoute. M’attendant à du death metal, plutôt brutal voire old school, à la vue de la pochette, voilà que je me suis retrouvé avec du death mélodique… mais plutôt pas mal troussé !

Eschaton – Death Obsession

Originaire du Massachusetts, Eschaton est un groupe de death technique qui a la particularité d’avoir pour batteur l’un des plus actifs du milieu. En effet, Darren Cesca joue (ou a joué) avec des groupes plutôt réputés comme Deeds Of Flesh, Arsis, Goratory ou encore Hideous Deformity. Le gaillard possède un jeu plutôt ahurissant de technique et ses comparses sont au diapason. Death Obsession est seulement le second album du groupe (ça fait assez peu en quinze ans d’existence) et il se trouve que cet album comprend un réenregistrement de l’intégralité de leur premier EP Wake Of The Ophidian.

Wormed – Metaportal

Fer de lance du brutal death européen depuis déjà vingt ans, Wormed fait son retour avec un EP quatre-titres trois ans après le très bon Krigshu. Les espagnols (et leur concept personnel basé sur un mix d’astronomie, de science-fiction et de biologie entre autres) naviguent toujours entre chaos dissonant et brutalité façon rouleau-compresseur.

The Big Jazz Duo – Scion – Soothsayer

Tout n’est que tromperie ! Quand tu vois un groupe nommé The Big Jazz Duo, tu te dis « ah bah ils se sont pas foulés pour trouver leur nom ! », puis tu réalises qu’ils ne sont pas deux et qu’ils ne font pas de jazz, tous tes repères foutent le camp ! Non, pas à ce point quand même mais il faut avouer que trouver derrière ce patronyme un quintet de deathcore n’était pas si évident ! Né en 2013 en Italie, le groupe a depuis sorti quelques EP et un album (Enemy – 2015) et participé à de [...]