Latest Content

Assumption – Hadean Tides

Quatre ans après le très bon Absconditus, les italiens d’Assumption font leur retour à nouveau chargés d’un bon bloc de béton armé ! Entretemps, le duo est devenu quartet, comptant le renfort du guitariste slovène Matija Dolinar (Siderean) et du bassiste Claudio Troise (ayant fait ses armes dans pas mal de groupes UG, notamment Gravesite). Un dédoublement d’effectif permettant à Assumption d’encore plus densifier son impact sonore (déjà massif auparavant !).

Déhà – Décadanse

Pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas (encore), Déhà est un multi-instrumentiste belge à la tête de très nombreux projets solo et participant aussi à des groupes internationaux tels que Maladie, Cult Of Erinyes, Wolvennest, Slow ou encore We All Die (Laughing). Une profusion de projets pour un spectre musical très ouvert, où les influences metal extrême (au sens large du terme) côtoient parfois des influences plus étonnantes allant du classique à l’electro. Ultra prolifique pour son projet personnel (avec énormément de sorties entre 2020 et 2021, le covid l’ayant sûrement beaucoup inspiré), voici Décadanse, album de [...]

Golgothan Remains – Adorned In Ruin

Déjà quatre ans se sont écoulés depuis Perverse Offerings To The Void, premier album de Golgothan Remains, quartet australien originaire de Sydney. Officiant dans un death metal dissonant et non avare en ambiances ténébreuses tout en appuyant sur l’influence d’Ulcerate dans la fiche promo d’Adorned In Ruin, nul doute que ce second opus va décrasser quelques esgourdes !

Abstracter – Abominion

Etant apparus avec deux premiers albums post-metal/sludge (Tomb Of Feathers – 2012, Wound Empire – 2015), les californiens d’Abstracter ont choisi ensuite d’ajouter pas mal d’extrême à leur son, le rendant pour l’occasion encore plus destructeur et éreintant (par exemple sur le précédent Cinereous Incarnate – 2018). On pourrait parler de continuité avec ce Abominion, pourtant le groupe mené par d’anciens Atrament a vu en son sein quelques mouvements de line-up: le bassiste James Meyer (Vale, ex-Moral Void) est passé à la guitare, son remplaçant (G.) arrive de chez Mefitic tandis que Justin Enis (Ulthar, Void Omnia) est arrivé [...]

Perilaxe Occlusion – Raytraces Of Death

Souvent le death metal, c’est binaire. Tu as les traditionnelles histoires de démons et autres monstres, les comptes-rendus médicaux blindés d’hémoglobine, les récits historiques ou encore les porteurs de messages conscients. Puis tu as les geeks comme Perilaxe Occlusion. Un petit tour sur Metallum te montre combien ce jeune duo de l’Ontario (formé l’an dernier) a un concept un peu perché. Perilaxe Occlusion possède des lyrics concernant la modélisation 3D, le rendu technique, les ordinateurs et… la mort (ouf !). D’ailleurs, rien que le nom du groupe provient d’une technique de modélisation 3D, alors de là à imaginer deux [...]

Concilium – Desecration

Quand tu aperçois au détour des noms des autres projets des membres de Concilium des noms fleuris tels que Scum Liquor, Göatfukk, Spitgrave ou encore Cunnilingus, tu es en droit de s’interroger sur la teneur (et le sérieux !) de ce jeune projet (actif depuis deux ans seulement). Puis tu te lances dans l’écoute de ce Desecration, premier long-format comparable à une plongée dans des eaux putréfiées peuplées de créatures horrifiques hantant les alentours…

Hadit – With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path

Duo italien composé de XN (chant/guitare, ex-Infuria) et Fulgŭrātŏr (batterie, ex-Fuoco Fatuo), Hadit livre avec ce With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path son premier album à la thématique occulte/lovecraftienne. Enfin il paraît, car les lyrics ne sont pas très perceptibles au milieu du bordel sonore installé par les deux gars.

Hundred Headless Horsemen – Apokalepsia

En voilà du bestiau pas simple à apprivoiser ! Hundred Headless Horsement (qu’on va dorénavant appeler HHH) est un quartet finlandais anonyme qui ne veut pas faire les choses comme n’importe quel groupe lambda. Etiquetant son style comme du « psychedelic death metal », le groupe d’Helsinki incorpore pourtant à sa musique bien plus d’informations et de nombreuses surprises parsemant Apokalepsia, leur premier long-format au mastering signé Magnus Lindberg (Cult Of Luna).

Plague Weaver – Ascendant Blasphemy

Premier long format pour Plague Weaver, duo canadien ayant débuté ses activités en 2018 du côté de l’Ontario. Ascendant Blasphemy propose une mixture personnelle de black, de death et de doom sur fond de thématiques forcément evil vu son titre.

Heretical Sect – Rapturous Flesh Consumed

Après le court EP Rotting Cosmic Grief sorti en 2019 chez Vendetta Records (Afsky, Ultha…), Heretical Sect a fait son retour fin 2020 avec un premier album dans sa besace. Rapturous Flesh Consumed voit le jour chez Gilead Media (Krallice, Yellow Eyes…) et Redefining Darkness Records (Imperial Triumphant, Helleborus…), deux structures connues pour leurs groupes aussi virulents qu’aventureux, deux adjectifs qui siéent parfaitement aux quatre gars cagoulés du Nouveau Mexique puisqu’ils mélangent death, black et doom metal tout en intégrant moult atmosphères et dissonances.