Latest Content

Boris – B.O. Mabuta No Ura

Les nippons de boris se montrent très prolifique cette année. Après un superbe at last feedbacker, voilà que le trio japonais nous gratifie, avec leur modèle expérimental, de deux albums : dronevil le bien nommmé, et une B.O de film (Mabuta No Ura), objet sonore qui est l’inspirateur de ces quelques lignes que vous êtes en train de parcourir plus ou moins en diagonale.
boris qui planche sur une B.O de film c’est intéressant à plus d’un titre: à quoi peut bien ressembler le film que ces trois énergumènes vont habiller, ou hanter? Les deux facettes de boris scient [...]

Swallow The Sun – Ghosts of Loss

A peine terminée la première écoute de leur précédent album The morning never came, je commençais à attendre plus ou moins patiemment le confirmation d’un talent qui m’a rapidement semblé indéniable. C’est chose faite avec l’arrivée de ce deuxième album et autant dire tout de suite que mes espoirs n’ont pas été détrompés. La Finlande est décidément un véritable vivier propice à l’émergence de groupes passés maître dans l’art du doom/death dépressif.
Ce Ghosts of loss m’a tout de même paru moins immédiatement appréciable ; et, si la qualité a été quasi immédiatement perceptible, l’accessibilité à toute la richesse [...]

Cathedral – The Garden of Unearthly Delight

2005 année du doom ? Cela pourrait très bien être le cas. En plus du retour culte de chez culte de Candlemass, on a aussi eu droit a des sorties de qualités tel que celles d’Ataraxie, Reverend Bizarre, du DVD de My Dying Bride et de Novembers Doom. Il ne manquait plus qu’un des ténors de ce style pour que la fête soit complète, le sacro-saint Cathedral. Saint Lee Dorrian et sa bande sont de retour en 2005 avec une nouvelle offrande d’une très grande qualité qui prouve que depuis The Seventh Coming, les maîtres du doom ont retrouvé [...]

Pelican – The Fire in Our Throats Will Beckon the Thaw

Le premier album de Pelican, Australasia, avait suscité un engouement certain à sa sortie -auquel j’avais pris part- se posant comme un ovni de 6 longs titres instrumentaux énigmatiques. Surfant sur la vague post-hardcore mise au goût du jour par Isis, Pelican explorait à leur manière les mêmes territoires à la croisée entre le doom et les ambiances apocalyptiques de Neurosis.
Après un sympathique mais pas indispensable EP sorti en début d’année, sorte d’introduction à cet album avec son unique morceau « March into the Sea » dans une version longue de 25 minutes, ils nous font maintenant part de [...]

Unfold – Aeon Aony

Le rock suisse est à l’honneur cette année. Pendant que The Evpatoria Report sort son premier album, de son côté Impure Wilhelmina refait parler de lui avec L’amour, la mort,l’enfance perdue.
Unfold, quant à eux, ont malheureusement splitté l’année dernière, certains d’entre eux donnant naissance à Vancouver (avec des membres d’Iscariote et Impure Wilhelmina) mais ce qui nous intéresse est que le dernier album du groupe, Aeon Aony, sorti en 2003, vient enfin d’être édité en Angleterre par Codebreaker Records puis aux Etats-Unis par Earache, et revient dans nos contrées en import.
Aeon Aony est le fruit d’une assez [...]

Novembers Doom – The Pale Haunt Departure

– Bonjour Monsieur, vous avez quelques minutes ?
– Ah non, encore un de ces fichus colporteur venu me vendre des rouleaux de papier chiotte au cannabis, une brosse à friser pour dindon ou un abonnement à « tracteur magasine ».
– Non Monsieur, je vous rassure, c’est pour vous faire tester une machine révolutionnaire mais pour cela j’ai besoin de connaître vos goûts musicaux.
– Ah bon ? Je vous préviens moi je suis surtout amateur de doom metal, pas de la zikmu de tata, einh.
– Aaahh je l’avais deviné à votre visage poupin et votre bonne [...]

Bohren Und Der Club Of Gore – Geisterfaust

L’artwork et le nom de ce nouvel album de Bohren und der Club of Gore fait tout de suit moins macabre que la tête de mort qui ornait Black Earth (sorti sur Ipecac aux US), mais la musique du combo jazz atypique n’a pas vraiment changé d’un iota. Car si le groupe a laissé de côté l’imagerie sombre, il fuit toujours la lumière et on a toujours affaire à une musique lugubre d’une lenteur extrême.Le groupe joue en concert dans le noir quasi complet, pour une ambiance feutrée, et ce n’est pas la joie de vivre qui transpire de [...]

Candlemass – Candlemass

Plus culte que ça tu meurs ! Déjà Candlemass à la base, c’est culte ! LE groupe qui aura chamboulé l’histoire du metal au milieu des 80’s, plus particulièrement du doom metal, en apportant à ce genre à peine naissant un certain lyrisme, un côté épique que des groupes comme Saint Vitus, Cirith Ungol ou Witchfinder General n’avaient pas. Epicus Doomicus Metallicus est un album Cultus. Mais voilà, il ne suffit pas de mettre Candlemass sur la pochette d’un disque pour être culte. Par exemple, quand le bassiste Leif Edling a reformé son Candlemass pour les albums Dactylis Glomerata [...]

Pantheist – Amartia

Ouh que j’ai eu du mal à rentrer dans cet album. Il faut dire que le genre pratiqué ici,à savoir un doom extrême, m’est plutôt inconnu. Mis à part My Dying Bride que j’ai quelque peu pratiqué il y a quelques années, j’avoue ma connaissance proche du néant concernant ce genre si particulier. Je tâcherai donc d’aborder la kronique de cet album, de façon vierge, c’est pourquoi n’attendez pas de moi une quelconque comparaison avec les autres ténors du genre, que je ne connais pas. Tout juste me risquerais-je à évoquer, à titre de comparaison, le funeral doom de [...]

Boris – At Last Feedbacker

Ecouter un album de Boris relève toujours de l’expérience. Affronter un mur de distorsions, être concentré pour saisir toutes les subtilités d’une musique à la fois lancinante et dure.
43 min pour 5 titres composent ce nouveau cd. 5 titres qui s’écoutent dans la continuité, sans appuyer sur la fatidique touche forward qui vous ferait rater le moment où la musique de rock progressif passe à un déluge de décibel et vire à un métal sombre et épileptique.
Après 2 min forcée de silence, la guitare s’envole. 4 min de rythmes plutôt rock, qui vous attirent sans [...]