Latest Content

Naked City – Torture Garden

Je me souviens avoir lu dans un vieux numéro de Metal Hammer que lors de la première représentation de Naked City, lors d’un concert organisé en hommage à un jazzman alors récemment décédé, une bataille avait eu lieu entre les membres du public qui l’adoraient et ceux qui considéraient ce groupe et cette musique comme une insulte à l’être illustre qui venait de nous quitter. Non, je ne me souviens pas qui était ce fameux bonhomme et je doute même maintenant de la véracité de cette histoire, n’ayant pas réussi à la retrouver, mais elle définit tout de même [...]

Anthurus D’archer – Plastofilene

Comment Oublier Maintes Progressions Littéralement Exquises, Toutes Ennivrantes, Machiaveliquement Et Naturellement Tordues? Forcément, Royale Alchimie Pourtant Particulièrement Esotérique…
Comment ca pas de short? Oublier Que tu n’as pas de short? Maintes fois je t’ai dit de prendre… « Progressions dans les discussions parlementaires ce soir, nous sommes… ». « Littéralement hors de contrôle, le gamin s’est fait renverser… ». Exquises ces quiches, quels fromages avez-vous utilisé? Toutes aussi belles les unes que les autres ces paires de fesses, diantre! Ennivrantes ces senteurs… c’est de l’encens indien? Machiaveliquement votre, ô César. Et merde, j’ai oublié mon short! Naturellement, faut que je retourne à la [...]

Ephel Duath – Pain Necessary to Know

A l’origine, Ephel Duath est un duo italien, en provenance de la Grande Venise pour être exact. Après une demo intitulée Opera, leur premier album Phormula, sorti de façon confidentielle sur l’excellent label transalpin Code666 en 2000, empruntait la voie d’un black sympho à la Limbonic Art, mélangé à du Emperor, mais déjà bien personnel. Malheureusement desservi par une production limite, cet album revoit le jour suite à la signature du combo sur Elitist/Earache, remasterisé et agrémenté de bonus, sous le nom de RePhormula. Histoire de faire patienter le chaland.
En fait, personne ne se doutait de la déflagration [...]

Coprofago – Unorthodox Creative Criteria

Il était attendu le retour des brillants chiliens, que certains ont un peu trop rapidement catalogué au rang de suiveurs de Meshuggah. Certes la filiation est assez indiscutable et il est vrai que Genesis, premier album des « mangeurs de caca » était fortement reminiscent des génies suédois.
On guettait donc la sortie du deuxième album du groupe pour, d’une part, confirmer les espérances mises sur le groupe, et d’autre part, voir comment Coprofago allait prendre la tangente par rapport à l’influence (parfois encombrante reconnaissons-le) des maîtres suédois.
Unorthodox Creative Criteria a vu le jour suite à un processus [...]

Jaga Jazzist – What We Must

J’avais déjà vu en concert Jaga Jazzist, véritable orchestre de 10 musiciens mélangeant jazz et électro, en 2002 et avais trouvé ça pas mal mais sans plus, la musique assez répétitive du combo ayant fini par me lasser malgré un impact scénique évident. J’ai eu l’occasion de les revoir début juillet au festival de Dour et ma réaction a été tout autre, j’ai vraiment trouvé le set génial, ce qui m’a donné envie de découvrir le dernier album des norvégiens, sorti ce printemps, What We Must.
Bien m’en a pris, et pour cause, le style du groupe ayant sensiblement [...]

Alarum – Eventuality

Ce 1er album des australiens Alarum date de 2004 mais ne sort que cet été en Europe sur Willowtip/Earache, malheureusement pour ce groupe, la virtuosité n’est pas vraiment ce qui attire les foules.
Leur style fait immédiatement penser à Cynic et Atheist, 2 groupes de death technique novateurs du début des années 90 qui métissèrent le jazz au metal extrême. On peut même limite parler de plagiat tant la ressemblance est parfois frappante mais vu l’excellence et le son unique des 2 groupes précités, ça ne peux pas être un reproche.On a donc affaire à un groupe qui [...]

Bohren Und Der Club Of Gore – Geisterfaust

L’artwork et le nom de ce nouvel album de Bohren und der Club of Gore fait tout de suit moins macabre que la tête de mort qui ornait Black Earth (sorti sur Ipecac aux US), mais la musique du combo jazz atypique n’a pas vraiment changé d’un iota. Car si le groupe a laissé de côté l’imagerie sombre, il fuit toujours la lumière et on a toujours affaire à une musique lugubre d’une lenteur extrême.Le groupe joue en concert dans le noir quasi complet, pour une ambiance feutrée, et ce n’est pas la joie de vivre qui transpire de [...]

Psyopus – Ideas of Reference

J’ai découvert Psyopus sur le net, et quelle découverte! Si vous aimez la scène chaotique et hardcore, vous allez adorer ce groupe. Si vous voyez en The Dillinger Escape Plan une des merveille du monde, je peux vous dire que Psyopus va venir faire vaciller votre équilibre musical.
Psyopus c’est moche comme nom, mais bon c’est pas grave on va pas s’arrêter à ça. En plus leur musique est super opaque, pas du tout facile d’accès… Tout ça fait que la route pour aller vers Psyopus n’est pas très engageante, enfin bon faut peut-être se lancer à un moment. [...]

John Zorn – Milford Grave

« 50th Birthday Celebration, Volume 2 »
Que fait du jazz sur un webzine à priori rock ? Deux raisons à cela : les bases du free-jazz sont de plus en plus utilisées par certains groupes rocks, il suffit, pour s’en convaincre, d’écouter les deux derniers Dillinger Escape Plan. La deuxième raison s’appelle John Zorn. Ce saxophoniste à joué avec quelques-uns des plus grands noms du rock parmi lesquels : Dave Lombardo, Mike Patton, Justin Broadrick, Bill Laswell, Mick Harris et j’en passe, la liste étant trop longue à énumérer. John Zorn est l’un des musiciens les plus célèbres et respectés [...]

Candiria – What Doesn’t Kill You

Après un sérieux accident de bus pendant leur tournée en 2002 qui leur valut plusieurs blessures graves, le groupe de Brooklyn Candiria revient avec un nouvel album, le bien nommé What Doesn’t Kill You…. La pochette de l’album laisse supposer le choc que ça a dû être.
Candiria est un groupe de métal/hardcore expérimental n’hésitant pas à insérer des morceaux pûrement hip hop dans leurs albums à côté de titres de hardcore chaotique complètement destructurés parsemés de passages jazz.
On ne pourra pas les accuser d’être immobiles, leur musique est en constante évolution, et varie extrèmement d’un morceau à [...]