Latest Content

Antethic – Mythographer

Connu pour ses choix musicaux essentiellement dans une mouvance hardcore au sens large du terme, Holy Roar Records apprécie parfois partir dans des choix plus originaux, Antethic en fait partie puisqu’il s’agit du premier groupe entièrement électronique du label anglais. Né en 2012 du côté de Saint-Petersbourg, ce trio officie dans une musique instrumentale quelque part entre ambient, post-rock et electro avec une prépondérance des synthés.

Plight Radio – When Everything Burns Within

Formé en 2011 du côté de Livourne (Italie), Plight Radio joue du post-rock ayant pour thématique apparente la nature. A la jolie cover forestière s’ajoute en effet des titres ayant pour sujet le vent ou l’horizon, histoire d’installer un décor. Et quoi de mieux qu’une musique immersive et émotionnelle pour totalement entrer en communion avec cette nature ?

Untitled With Drums – Hollow

Originaire de Clermont-Ferrand, Untitled With Drums sort avec ce Hollow son premier album. Pour l’occasion, le quintet a enregistré chez l’excellent producteur suisse Serge Morattel (Knut, Year Of No Light, Ventura…) et s’est donc paré d’un son très solide aux influences variées entre noise, post-hardcore, rock plus planant, le tout avec un agréable goût pour les 90’s (ça cite Failure, Slint, Cave In ou encore Shipping News duquel provient leur nom).
Hollow condense tout cela et propose un rock alternatif aux riffs puissants et immersifs, le tout dans une optique variée et très accrocheuse. « Play With Fire » débute les [...]

Fargue – Phosphène

Quand tu vois le pedigree des membres d’un nouveau groupe, tu peux anticiper sur le style auquel tu vas avoir affaire… ou pas. Fargue est un jeune duo composé de têtes déjà aperçues auparavant: Eeli Helin (Fawn Limbs, Mireplaner) et Samuel Vaney (Cortez), une joute entre Finlande et Suisse pour un chaos sonore extrême. Ah bah non ! Tout le contraire, ou presque…

hubris. – Metempsychosis

En ces temps difficiles où l’actualité est source d’inquiétude extrême, la musique sert souvent d’exutoire. Qu’elle soit violente pour extérioriser les tensions ou plus douce pour apaiser, son pouvoir est infini. Bref, vous prendrez ça peut-être pour des banalités mais voilà, cet album d’hubris. fait vraiment partie des albums issus de cette seconde catégorie, invitant au voyage sensoriel pour se déconnecter du monde réel, et cela fait un bien fou !