Latest Content

A VOID – Dissociation

Trio franco-britannique (basé à Londres) qui n’en est pas à son coup d’essai (ayant sorti un EP – Roses As Insides en 2016 puis un premier long-format Awkward And Devastated deux ans plus tard), A VOID fait partie de cette jeune génération de groupes qui auraient bien voulu naître à Seattle au tout début des 90’s. Vous l’aurez deviné, c’est bien le grunge qui obtient là sa revisite, et avec un sens de l’accroche très affuté !

Ocean Grove – Up In The Air Forever

Deux ans après le nostalgique Flip Phone Fantasy et sa plongée en plein néo metal des plus efficaces, Ocean Grove fait son retour avec un line-up encore un peu modifié, passant cette fois de quartet à trio. Ainsi renouvelé, le groupe australien conserve la base de leur propos: du fun et des tubes immédiats !

Downward – The Brass Tax

Repéré il y a cinq ans avec un premier long-format éponyme, Downward est un quartet de l’Oklahoma fan de Hum, tirant d’ailleurs son patronyme de lyrics du groupe de shoegaze étant revenu il y a quasiment deux ans avec Inlet. Et si Hum est pour Downward une influence évidente, on ne doit pas les restreindre à une simple copie.

Modern Error – Victim Of A Modern Age

Modern Error, c’est le projet de Zak et Kel Pinchin, duo de vrais frères jumeaux fusionnels dans leur vie perso comme en musique. Victim Of A Modern Age, leur premier album, repose sur une écriture très riche, entre inspirations philosophiques et cinématographiques, tout en ayant une fiche promo un brin pompeuse décrivant leur concept à la manière du commentaire composé que tu écrivais au lycée (« C’est une vérité universellement reconnue: la vie est une question d’équilibre. La dualité de la lumière et de l’ombre; l’intérieur et l’extérieur; le social et le personnel. Thèse, antithèse et éventuellement synthèse », heu okay…).

Don Broco – Amazing Things

Technology fut un de mes coups de cœur de l’année 2018, ce nouvel album des anglais de Don Broco au titre prometteur était donc fort logiquement l’un de ceux que j’attendais le plus cette année. Pas de changement majeur dans le style du groupe et tant mieux, on retrouve avec plaisir le style de rock alternatif lorgnant sans complexe aucun vers la pop, mélodique en diable, grâce notamment à l’atout numéro un du groupe, à savoir son chanteur Rob Damiani. Don Broco poursuit aussi son évolution entamée avec Technology vers une musique plus musclée, davantage portée par les guitares, [...]

Superbloom – Pollen

Le revival grunge n’en finit pas de faire des petits ! Originaire de Brooklyn, voici Superbloom qui a débuté ses activités tout récemment mais n’aurait pas dépareillé dans le décor d’un Seattle en 1994. « 1994 », c’est d’ailleurs le titre d’ouverture de ce Pollen et ce n’est pas un hasard, tout est mis en place pour une dose de nostalgie pleine de plans familiers comme à l’époque de l’explosion du style.
Chemise à carreaux et jeans troués sont de rigueur. En effet, de très nombreuses mélodies nous emmèneront (inévitablement) du côté de Nirvana (les mélodies de « Spill » ou « Whatever », sonnant [...]

Paerish – Fixed It All

Paerish semble emprunter la route que tout groupe de rock souhaiterait prendre ! Des premières parties locales à l’album autoproduit (Semi Finalists – 2016, début très sympathique), aux tournées européennes en compagnie de groupes confirmés (Movements, Moose Blood, Silversun Pickups) voire de très grosses écuries (Sum 41), jusqu’à sa signature sur un label important de la scène punk californienne: SideOneDummy Records, qui a vu passer des pointures comme Title Fight, Superheaven, Violent Soho ou encore Pup. Excusez du peu !

Violent Soho – Everything Is A-OK

La saison des barbecues est ouverte ! Enfin à l’heure où j’écris ces lignes ce sera un barbecue solo sur ma cuisinière, enfin bref, si la situation s’améliore et qu’on peut enfin inviter des potes, ce nouvel album de Violent Soho pourrait bien passer en musique de fond. Car la musique des australiens possède soleil et insouciance en son sein, définitivement le genre de bande originale nostalgique calibrée pour l’été.

Microwave – Death Is A Warm Blanket

Les années 90 ont la cote en ce moment, que ce soit avec le retour du néo metal ou avec le grunge. C’est ici le second style qui nous intéresse avec Microwave, groupe d’Atlanta découvert pour ma part il y a trois ans avec son Much Love (contenant l’entêtant single « Vomit »). Plus emo qu’autre chose à ses débuts, voilà que le quartet a opéré un virage total en se dirigeant vers les cheveux gras, les chemises à carreaux sales et trop grandes et les thèmes désenchantés.

Homesafe – One

Originaire de Chicago, Homesafe est le side-project de Ryan Rumchaks, chanteur/guitariste de Knuckle Puck. Actif depuis 2014, le groupe a déjà sorti deux EPs et un album avant celui-ci, sortant sur Pure Noise Records pour l’occasion. D’obédience pop-punk, One renferme également de nombreux autres éléments lui permettant de se distinguer des autres albums du genre: une tonalité rock alternatif héritée des 90’s, couplée à une énergie punk et à des mélodies qui évitent soigneusement d’être putassières.