ambient/electro

Bad Sector – Kosmodrom


Cet album de l’italien de Bad Sector est dédié à Konstantin Tsiolkovsky, génie russe du 19ème et 20 ème Siècle qui a dévoué toute sa carrière à l’astronautique, à travers ce personnage Bad Sector libère une vision de la conquête spatiale russe, avec la contingence de cette guerre froide et de son endémisme champignonnaire on y voit se dessiner le spectre inquiétant d’une réussite pas totalement contrôlable, l’indus ici présenté traduit cette mécanique ou l’inconnu reste le terrain de jeu le plus probable pour l’aventure humaine et où l’angoisse n’est que pensée du futur, entre délicatesse et gravité [...]

Gnaw Their Tongues – An Epiphanic Vomiting of Blood

Impossible de mentir sur la marchandise, cet album de Gnaw their Tongues propose exactement ce qui est sur la couverture : se retrouver entouré de cordes façon bondage tandis qu’un homme au masque porcin vous étrangle.
De disque en disque, le talent de ce seul homme ne faiblit pas. Titres après titres aux noms toujours aussi évocateurs (« My body is nor a vessel, nor a temple, it’s a repulsive pile of sickness », « And there will be more of your children dead tomorrow »), sa musique continue de peindre la bande son d’une séance de torture dans un caveau profond, [...]

Ez3kiel – Battlefield

Electron libre d’une scène dub française devenue rapidement trop étroite pour les ambitions du trio du Pays de la Loire qui s’est vu, au fil d’albums remarquables -et remarqués- et de prestations scéniques qui ne le sont pas moins, entrer dans la catégorie « groupe attendu au tournant ». Signe que le groupe s’est toujours montré inspiré musicalement et a conquis un public fidèle attendant la prochaine livraison discographique comme le messie (j’exagère à peine). Mais si cette attente a pu à chaque fois être récompensée, le groupe n’a à mon sens jamais pu composer LE chef-d’oeuvre que l’on [...]

Venetian Snares – Detrimentalist

Venetian Snares ne produit pas des albums normaux, il produit des « albums de l’année ».
Un disque de l’année c’est un peu comme un homme de l’année. Par exemple, Barrack Obama, candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis, est indiscutablement un des « hommes de l’année ». Il est un des hommes qui aura le plus marqué l’actualité, par ce que l’on aura dit sur lui et l’impact qu’il aura eu par son action. Que l’on soit d’accord ou non avec lui n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est qu’il ait marqué l’esprit de chacun. C’est donc un des hommes de [...]

Jacob Bannon – The Blood of Thine Enemies

Cet EP constitué d’une unique chanson d’environ six minutes, le chanteur de Converge l’avait annoncé il y a quelques mois. Parole tenue. The Blood of thine Enemies est bien là. Ceux qui connaissent Supermarchiner ne devraient pas être désappointés… Mais ils pourraient découvrir quelques nouveautés. Jake Bannon offre ici une chanson ambient, épurée. On trouve une voix mi-parlée, mi-chantée, un rythme ultra-minimaliste, un piano à un doigt et de belles nappes oppressantes. Le résultat est relativement sympathique mais pas enthousiasmant. 5’37 de tension sans réel propos, sans direction. 5’37 qui auraient demandé à se développer sur le double de [...]

Endura – Liber Leviathan

A l’heure où vous parcourrez ces lignes, il est fort probable que j’aurai sombré dans la folie la plus totale. Au mieux espéré-je être frappé d’amnésie. J’ai rapporté ici les notes fragmentaires prises par mon oncle, l’ethnologue Howard Phillips, au cours de sa dernière expédition.
« Ce soir, je tenterai de descendre vers la grève. J’emporterai avec moi le gramophone afin de capter les sonorités des bacchanales dégénérées que je ne fais qu’observer de loin depuis mon arrivée. (…) Je distingue une polyrythmie de percussions obsédantes à laquelle se mêlent des voix fantomatiques (’Gods of the bent sea’). Cette [...]

The Cinematic Orchestra – Live At the Royal Albert Hall

Qui peut débourser 30(!) euros pour un concert sans sourcilier? Demandez à la foule qui composait le public du dernier concert du Cinematic Orchestra dans la capitale.. Rien d’anormal au fait d’être frustré quand dans le même temps on peut assister outre-manche, pour un coup moindre, au concert du même Cinematic Orchestra en configuration exceptionnelle. Un détail qui (me) fâche.
Pour cette soirée unique, et c’est là tout l’intérêt de l’enregistrement, le sextette de Jason Swincoe se voit accompagné de 24 musiciens de l’Heritage Orchestra et d’une pléiade d’autres qui portent le nombre total à 40. Cet élargissement alléchant [...]

No-man – Schoolyard Ghosts

Sur Eklektik on vous a souvent beaucoup saoulé avec Steven Wilson, son groupe principal Porcupine Tree ou encore son side-project Blackfield. A raison il faut dire, compte tenu de la qualité quasi-constantes de ses sorties. Il n’y a donc pas de raison de laisser sous silence le reste de ses activités et c’est donc aujourd’hui sur No-Man que nous allons nous attarder.
Pourtant il ne s’agit pas là d’un nouveau projet car il s’agit tout de même du 11e album du duo. Oui, comme Blackfield, No-Man est un duo et voit Steven Wilson s’associer avec l’anglais Tim Bowness. A [...]

The Cinematic Orchestra – Ma Fleur

Groupe britannique enfanté par un salarié du label Ninja Tune, The Cinematic Orchestra donnent dans le crossover jazz/électronique. Ou devrait-on dire donnait? Forts de deux albums de qualité Motion, Every Day et d’une B.O Man with a movie camera, ces gallois ont souvent été raccrochés à la locomotive Jaga Jazzist, référence alors indéboulonnable. Loin d’être idiote, on peut filer cette analogie jusqu’à ce Ma Fleur, qui, comme le What We Must des norvégiens deux ans plus tôt tente de lever l’ancre du port du nu-jazz.
Si pour vous Ma Fleur s’abreuve aux sources de la pop ou du post-rock [...]

Portishead – Third

Neurotool :
Les semaines, les mois, les années passent. Les disques aussi. Combien d’albums vous auront finalement marqué au fer rouge ? Lesquels possèdent vraiment cette aura d’essentiel, ce sentiment viscéral greffant à jamais votre vie à ces quelques notes de musique. Innocentes les notes de crier l’écho ! Certes, pour toutes celles qui prennent la poussière sur une étagère, dans le dossier oublié d’un disque dur ou pire encore au fin fond de votre mémoire…
A ce propos une anecdote me brûle les lèvres. Il y a peu je réécoutais le live aux Bains Douches de Joy [...]