ambient/electro

Mal être – In Girum Imus Nocte Et Consumimur Igni

In girum imus nocte et consumimur igni est une démo tout ce qu’il y a de plus remarquable, non pas dans son application (quoique) mais dans son caractère brumeux et assez bien foutu qui nous rappellerait presque certains projets que certaines hordes ont mené en France dans les années 90.
Mal Être est un projet suisse de metal ambient mené par NP ou Nocturnal Priest, autant vous le dire tout de suite, je ne parle pas aux gens qui recherchent un gros son bien puissant -oui même en dark ambient/ indus ça existe- vous pouvez passer votre chemin, il [...]

Justice – Waters of Nazareth

Fer de lance de la nouvelle scène electro française, Justice fait aujourd’hui figure de sauveur tant ce que l’on aime à appeler la French Touch commençait quelque peu à s’essouffler. Après s’être fait remarquer grâce à d’excellents remixes dont notamment ceux de Soulwax, Daft Punk ou encore Simian, Justice signe avec « Waters Of Nazareth » sa première véritable production en tant que groupe. Sortie il y a déjà un petit moment, ce disque n’avait pour but que de nous faire patienter avant la parution du premier album du duo parisien, un premier album particulièrement attendu.
En terme de contenu, pas [...]

Erik Truffaz – Mexico (Feat. Murcof)

Erik Truffaz fait partie de ces artistes qui ont un tantinet le derrière entre deux chaises car venant du milieu jazz il se sera fait quelques ennemis en lorgnant du côté du hip-hop, de la musique concrète (son projet avec Pierre Henry) et cette fois-ci de l’électro.
Il est pour cela accompagné de Murcof, artiste mexicain jouant une electronica assez classique, aérée et extrêmement fouillée, proche de la musique de, par exemple, Boards of Canada. La rencontre entre ces deux artistes promettait donc d’être passionnante et autant dire que vous ne pourrez être déçu. Le résultat n’est, au niveau [...]

Raison D’etre – In Sadness, Silence and Solitude

Raison d’être n’est jamais une expérience facile. En bientôt dix-huit ans d’existence, ce fleuron du dark ambient géré en solitaire par Peter Andersson a suscité pas mal de perplexité chez les mélomanes et les journalistes. Certains y voyant un génial travail de fond dans l’apprivoisement d’ambiances sombres et ésotériques, d’autres un amas de collages sonores de valeur inégale, mais pratiquement tout le monde s’unissant pour reconnaître à la bête des allures de mystère insondable. In Sadness, Silence And Solitude offre une synthèse améliorée de l’œuvre de Raison d’être première époque, contenant certains des titres les plus aboutis d’Andersson.
A [...]

Othila – Continents


 
Othila n’en est pas à son premier essai, à chaque réalisation il se passe un truc, de l’ordre de l’irrationnel, y a des groupes comme ça, Othila est français, c’est aussi un duo, et derrière sa pseudo apparence ambient il cache plus d’un tour dans son sac.
Ce qui est important avec Othila c’est cette narration qui les caractérise tant, cette fluidité naturelle qui donne à l’expérimentation de nouvelles plages pour accoucher de petites merveilles.
Avec Continents, on se ballade littéralement dans le subconscient de l’humanité voyageant d’une culture à l’autre sous les auspices du processus électronique, [...]

Merzbow – Music For Bondage Performances


 
La mode est au porno chic et au bondage, quoi de plus naturel que de parler du Music for Bondage du japonais Merzbow, nous ne sommes pas en présence d’un album de noise mais bien d’un album au contenu beaucoup plus rituel marqué par son côté très cinématographique, ici les nœuds se font et se défont, les chaines grincent, les pièces métalliques s’entrechoquent dans une sorte de décor déshumanisé où les véritables acteurs sont devant les enceintes, le caractère angélique de Merzbow est ici ravivé à la flamme des interprétations de l’auditeur, pour certains ce sera juste [...]

Bad Sector – Kosmodrom


Cet album de l’italien de Bad Sector est dédié à Konstantin Tsiolkovsky, génie russe du 19ème et 20 ème Siècle qui a dévoué toute sa carrière à l’astronautique, à travers ce personnage Bad Sector libère une vision de la conquête spatiale russe, avec la contingence de cette guerre froide et de son endémisme champignonnaire on y voit se dessiner le spectre inquiétant d’une réussite pas totalement contrôlable, l’indus ici présenté traduit cette mécanique ou l’inconnu reste le terrain de jeu le plus probable pour l’aventure humaine et où l’angoisse n’est que pensée du futur, entre délicatesse et gravité [...]

Klaus Schulze – Timewind

S’il fallait garder quelques albums essentiels de l’école Krautrock, Timewind en ferait certainement partie, l’aventure cosmique de Schulze sur cet album atteint des sphères jusqu’alors inconnues, ce disque parle à votre subconscient comme s’il était en étroite relation avec le champs du domaine du possible, rien ne vient entraver cette marche aussi fluide que la mécanique la plus parfaite, le minimalisme dans son caractère le plus complexe vient décrire des formes de processus, de cheminements à la fois matériels et psychiques, de ces états en perpétuelles modifications se dégage une idée d’absolutisme totale,loin,par delà le bien et le mal [...]

Gnaw Their Tongues – An Epiphanic Vomiting of Blood

Impossible de mentir sur la marchandise, cet album de Gnaw their Tongues propose exactement ce qui est sur la couverture : se retrouver entouré de cordes façon bondage tandis qu’un homme au masque porcin vous étrangle.
De disque en disque, le talent de ce seul homme ne faiblit pas. Titres après titres aux noms toujours aussi évocateurs (« My body is nor a vessel, nor a temple, it’s a repulsive pile of sickness », « And there will be more of your children dead tomorrow »), sa musique continue de peindre la bande son d’une séance de torture dans un caveau profond, [...]

Ez3kiel – Battlefield

Electron libre d’une scène dub française devenue rapidement trop étroite pour les ambitions du trio du Pays de la Loire qui s’est vu, au fil d’albums remarquables -et remarqués- et de prestations scéniques qui ne le sont pas moins, entrer dans la catégorie « groupe attendu au tournant ». Signe que le groupe s’est toujours montré inspiré musicalement et a conquis un public fidèle attendant la prochaine livraison discographique comme le messie (j’exagère à peine). Mais si cette attente a pu à chaque fois être récompensée, le groupe n’a à mon sens jamais pu composer LE chef-d’oeuvre que l’on [...]