autres

Cremation Lily – Dreams Drenched In Static

Cremation Lily, c’est le projet d’un certain Zen Zsigo, mec pas si zen que ça puisqu’il dort très peu et souffre apparemment de dépression. Mais derrière l’aspect négatif de cette info se cache une créativité et surtout une incroyable productivité (comme l’attestent les très nombreuses sorties qu’on peut trouver sur son Bandcamp, ainsi que sa participation à de nombreux collectifs comme BLACKCLOUDSUMMONER par exemple) du gaillard. Pour Dreams Drenched In Static, il quitte même l’autoproduction en signant chez The Flenser, label réputé notamment pour avoir Have A Nice Life ou Planning For Burial dans son roster.

Kneel Before The Death – Memoir

Quartet originaire d’Helsinki, Kneel Before The Death a commencé ses activités en 2015 en sortant un EP puis un single « Miserere Mei » (2018), avant de prendre son temps pour lui donner une suite. Quatre ans auront donc été nécessaires pour façonner les trois titres de ce Memoir, nouvel EP faisant cohabiter deathcore et symphonique.

Biollante – J’espère Que Tu Danseras Quelque Part

Biollante, après avoir été adversaire de Godzilla, c’est la rencontre de Non Serviam et de Gobscrew. Si l’on a déjà croisé le chemin des premiers, expérimentateurs sonores faisant se côtoyer de très nombreux styles ensemble, c’est la première fois que j’entends parler de Gobscrew, collectif de rappeurs parisiens à l’état d’esprit nihiliste apparemment en phase avec leurs nouveaux (?) potes.

Tassi | 水树 – 北之国三 (Northland III)

Comme son nom l’indique, Northland III est le troisième volet des aventures de Tassi AKA Dryad (Bliss Illusion), multi-instrumentiste chinois (basé à Beijing) qui nous conte en musique les pérégrinations d’un barde faisant un voyage aussi mystique qu’ésotérique dans un univers paradisiaque à la recherche de son amour nommé(e?) Uni. Débutant même par le réveil du personnage central (« Star Palace », désolé par avance de ne pas écrire les caractères chinois), ce nouvel album est un concept-album (de type « voyage dans le temps ») très varié, nous immergeant dans un monde onirique doux-amer, plein de bruitages et de fragilité.

Bloodywood – Rakshak

A l’instar de The Hu et de leur rock/metal aux influences traditionnelles tibétaines, voici la nouvelle sensation de « world metal », provenant d’Inde cette fois. Bloodywood (le jeu de mots est sympa, avouons-le, le groupe a d’ailleurs débuté en tant que groupe parodique reprenant des titres de pop) vient donc du pays des mille et une nuits et entend mixer des éléments venus de leur traditions locales avec un metal moderne boosté aux hormones et plein d’énergie.

Hangman’s Chair – A Loner

Hangman’s Chair jusqu’ici c’était surtout pour moi un groupe atypique et travailleur qui a patiemment construit son parcours pour en arriver à cette signature chez Nuclear Blast, qui (quoi qu’on pense du label en lui-même et de son roster) représente forcément une sorte d’aboutissement et de consécration. Beaucoup d’estime et de respect de ma part donc, même si musicalement je n’avais jamais vraiment réussi à entrer dans leur univers. « Jusqu’ici » seulement car ce nouvel album m’a littéralement envouté…
J’ai d’abord complètement flashé sur le son de ce disque dès l’entame « An Ode to Breakdown », qui s’inscrit dans la continuité [...]

Kai Reznik – While The Town’s Sleeping

Il y a quelques mois, nous découvrions le premier EP de Fragile Figures (Silent Scars), oeuvre singulière à la fois cinématographique et surplombée d’une aura mystérieuse. Kai Reznik, l’une des deux têtes du projet se la joue ici solo, mais pas tout à fait puisqu’une voix, en l’occurrence celle de Sasha Andrès (Heliogabale, A Shape) participe à ce premier EP trois titres While The Town’s Sleeping, présenté telle la bande originale d’un film imaginé…

So Hideous – None But a Pure Heart Can Sing

Après six ans d’absence (suite à Laurestine), So Hideous sort enfin de l’autoproduction en signant sur le label de Michael Kadnar (pas n’importe qui puisqu’il est le batteur de The Number Twelve Looks Like You et de Downfall Of Gaia): Silent Pendulum Records. Et pour l’occasion le « label manager » a intégré le groupe derrière les fûts en même temps que le bassiste DJ Scully (Black Table). Une revue d’effectif qui ne modifie en rien les ambitions musicales de So Hideous, bien décidé à faire cohabiter post-black metal et orchestrations dans un même écrin.

Bière Noire – Pièce Secrète

Si Satan (le groupe) a déposé les armes il y a quelques temps, Throatruiner a apparemment tenu à garder contact avec eux, notamment son chanteur. Léo Vittoz, autrefois leader du groupe de black’n punk grenoblois, fait donc ses débuts en solo sous le nom de Bière Noire avec ce Pièce Secrète (qui a toutefois été précédé de deux EPs). Il apparaît ici sous un nouveau jour, un peu moins porté sur la folie (quoique ?) mais toujours expérimental.
Bière Noire tranche directement au niveau sonore, résolument lo-fi (l’enregistrement et le mix sont maison mais le mastering est signé Michael [...]

Mitochondrial Sun – Bodies And Gold

Seulement quelques petits mois après son dernier album (Sju Pulsarer, décembre 2020), l’ex-Dark Tranquility Niklas Sundin revient aux affaires avec un nouvel EP d’un peu moins d’une demi-heure. L’exploration électronique du gaillard s’étend ici au détriment de ce son black metal qui transparaissait encore sur l’album précédent, les paysages sonores se dessinant par ses synthétiseurs, mais plus du tout (semble-t-il) via les guitares, son ancien instrument de prédilection.