Styles

Willzyx – I Don’t Feel Anything

Avec le mathcore, on est souvent en droit de s’attendre à tout (et parfois n’importe quoi) tant certains groupes ne se mettent aucune limite. Originaire de Manchester (pas l’anglais, celui du New Hampshire), Willzyx (beaucoup de points au Scrabble !) est de ces groupes allant dans de très nombreuses directions simultanément sans que l’on ne comprenne vraiment où nous sommes. Mais du haut de ses six nouvelles compos, I Don’t Feel Anything a un nom sonnant comme si les quatre gaillards se mettaient à la place de l’auditeur lambda, égaré et pouvant être interloqué face à ce gloubiboulga sonore.

Orbit Culture – Shaman (EP)

On ne chôme pas chez les suédois d’Orbit Culture… Un an après avoir sorti leur excellent 5ème album Nija, les voilà déjà de retour avec un consistant EP de 5 titres pour plus de 25 minutes de nouvelle musique.
On démarre assez brutalement avec « Mast of the World », qui calme le jeu sur son refrain (en growl) appuyé par un clavier façon orgue qui fonctionne très bien, et qui est rejoint par un violon vers la fin du titre, avant une conclusion tout riffs dehors. La suite est à l’avenant, le groupe n’a rien perdu de son mordant et [...]

Midnight Street Of Rage – Modern Desert

Midnight Street Of Rage, un tel nom ne peut que raviver de bons souvenirs de soirées jeux vidéo (pour peu que vous ayez une MegaDrive !). Streets Of Rage (le jeu) qui narre les aventures d’Adam Hunter, Alex Stone et Blaze Fielding, bien décidés à remettre de l’ordre dans la ville, semble en effet avoir inspiré le groupe parisien, délivrant une synthwave qui aurait bien pu servir de bande-son au jeu, mais pas uniquement celui-ci car outre des sessions de beat them up, cela pourrait aussi s’apparenter à la bande-son d’un road-trip.

Shihad – Old Gods

Il aura fallu attendre près de 7 ans pour enfin voir les néo-zélandais de Shihad donner une suite au très bon Fvey, sorti en 2014, toujours signés sur la major Warner. Dommage qu’un tel label ne mette pas en place une distribution mondiale correcte puisque la distribution des exemplaires physiques de ce nouvel album semble (pour le moment ? ) apparemment limitée à la plaque australienne bien malheureusement (distribution retardée au moment où j’écris ces lignes, comme la sortie de l’album initialement prévue en août et repoussée finalement par 2 fois pour a priori être prévue le 8 octobre, [...]

Infinite Hex – Simulacrum & Stimuli

Infinite Hex, c’est Otis Chamberlain, non pas un ascenseur qui se cache pour mourir mais un néo-zélandais qui apprécie faire du bruit en bidouillant des consoles pleines de potards, de câbles et de boutons lumineux, vous pouvez d’ailleurs directement en juger en matant la photo de sa page Bandcamp. Une page où il explique en détail son approche musicale si singulière où se mêle influences de la scène metal chaotique, expérimentations électroniques et un fond philosophique postmoderne revendiqué par le titre de cet album Simulacrum & Stimuli inspiré par Jean Baudrillard (qui a signé un Simulacra & Simulation, d’où [...]

Etxegiña – Herederos del Silencio

Etxegiña est un mot basque signifiant « constructeur de maison », c’est aussi le surnom donné au grand-père de Waldo Losada (chant/basse, officiant aussi chez Acedia Mundi – tout comme son compère guitariste), fondateur du groupe qui a tenu à lui rendre hommage ici. Car cet homme, le journaliste anarchiste Eduardo de Guzmán, a combattu les troupes fascistes durant la Guerre d’Espagne pendant laquelle il a été emprisonné et torturé. C’est donc logiquement avec un fond ancré dans l’antifascisme que le groupe joue du black metal, souhaitant montrer que le genre, quand il traite de politique, n’est pas uniquement l’apanage de [...]

Gvllow – Spiritwalker

Apparu au milieu de la mouvance trap-metal actuelle, Gvllow s’est mis tout de suite à part en intégrant au milieu de titres hip hop dans l’esprit d’un Ghostemane ou d’un Bones, des morceaux carrément post-punk. Les influences des années 80 parsèment donc son premier album éponyme (sorti l’an dernier) mais prennent encore plus de place sur ce Spiritwalker, nouvel EP qui envoie totalement bouler toute influence rap au profit d’un son entre goth, post-punk et electro.

Rivers of Nihil – The Work

J’avais bien aimé le précédent Rivers of Nihil, Where Owls Know My Name, album qui a connu en 2018 un certain succès, tout en étant également qualifié par ces détracteurs de « hipster métal » la faute sans doute à ces passages de saxo pourtant plutôt pas mal amenés. Je n’étais cependant déjà pas parfaitement convaincu et n’avais d’ailleurs jamais franchi l’étape de l’achat du disque. Avec ce nouvel album je vais sauter tout de suite à la conclusion pour faire gagner du temps à tout le monde car je dois dire que j’aurais désormais tendance à me ranger du côté [...]

A Pale Horse Named Death – Infernum In Terra

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, A Pale Horse Named Death est le groupe de Sal Abruscato, batteur et membre fondateur de Type O Negative (jusqu’à 1994) mais aussi de Life Of Agony (jusqu’à 2017). Le gaillard mène donc aujourd’hui A Pale Horse Named Death depuis onze ans et ce Infernum In Terra propose une version remaniée du groupe: un bassiste (Joe Taylor, qui a notamment officié chez Doro) et un batteur ont été ajoutés, ce qui signifie qu’Abruscato ne s’occupe ici que de la guitare et du chant (finie la batterie !). Annonçant ce nouvel album comme un [...]