#2021

Dvne – Etemen Ænka

En voilà un que j’attendais avec une très grande impatience, après l’amuse-bouche Omega Severer offert l’an passé qui contenait justement un morceau de ce nouvel album (« Omega Severer » donc) et le réenregistrement d’un ancien titre sublimé (« Of Blade and Carapace »). Et la déception n’est heureusement pas à l’ordre du jour alors que l’on peut enfin tous apprécier le deuxième album long format des écossais.
Etemen Ænka est un beau bébé de 67 minutes exposant de fait le groupe au risque de tomber dans l’écueil des albums trop longs : se retrouver avec du trop plein ou des passages peu [...]

Cara Neir – Phase Out

Metal et jeux vidéo ont toujours fait bon ménage. Ces deux communautés sont souvent mélangées tandis que de nombreux groupes revendiquent leurs influences du côté du gaming, au point pour certains d’avoir contribué à la création d’un genre: le nintendocore (avec HORSE the Band en tête de file). Les très productifs Cara Neir, évoluant habituellement dans un style entre black metal atmosphérique et punk hardcore, ont donc décidé de célébrer leur amour pour les vieilles consoles 8-bit sur ce Phase Out.

Lacrima – Cartography

Nouveau venu sur l’échiquier du screamo US, Lacrima est pourtant composé d’illustres acteurs de la scène. Des membres de Funeral Diner, Hundreds Of AU, Massa Nera et Coma Regalia qui ont décidé de jammer ensemble. Le premier fruit de cette rencontre est ce Cartography, court EP de cinq titres (tous sous les deux minutes) correspondant aux canons du genre.

Mefitis – Offscourings

Ne vous laissez pas rebuter/repousser par cette pochette un peu bizarre/moche : c’est en effet du très très lourd que nous propose Mefitis avec son deuxième album longue durée Offscourings. Les américains vont d’ailleurs nous mettre sans attendre dans le bain dès l’entame pied au plancher de l’excellent « Wandering the Tideland » pour ne (presque) plus nous lâcher, 38 minutes durant, pour notre plus grand plaisir.
Les californiens pratiquent un death metal tirant sur le black (notamment en raison de la voix très éraillée utilisée) qu’ils décrivent eux mêmes comme du dark metal (ce qui ne veut pas dire grand [...]

Radio Supernova – Takaisin

La scène indé finlandaise de ses dernières années est en train doucement mais surement de devenir un incontournable musical absolu. De l’hyperactive reine de la pop psyché et prog Litku Klemetti, en passant par les artistes folks pop Laura Moisio et Rosita Luu ainsi que la petite perle de noise pop Lauluja ihmisistä ja eläimistä de Henna Emilia & Houreet, Radio Supernova s’inscrit parfaitement dans cette dynamique nationale. En effet ils débarquent en 2019 après deux singles avec leur premier LP Tähtiin et comment dire que ce dernier fut plus qu’une révélation, il combinait toutes les facettes historiques du [...]

Dreamwell – Modern Grotesque

Il y a quatre ans que The Distance Grows Fonder, premier album de Dreamwell est sorti, je n’en ai pas parlé ici car je l’ai découvert sur le tard, mais je vous recommande d’y jeter une oreille pour peu que vous soyez amateur de groupes tels que Touché Amoré. Mais on va se rattraper avec leur second album Modern Grotesque venant tout juste de sortir.

DSKNT – Vacuum γ-Noise Transition

Duo suisse ayant sorti l’étouffant PhSPHR Entropy en 2017, DSKNT fait son retour avec un petit frère tout aussi opaque et malfaisant. Et comme pour ce dernier, Vacuum γ-Noise Transition correspond à tous les qualificatifs utilisés pour de nombreuses sorties de Sentient Ruin: glauque, lourd, oppressant, dissonant et peu recommandable en cas de soucis de santé mentale.

The Dark Overlords – I Am The Dark Overlords

Tiens Uprising Records est de retour ? Le label ricain ayant lancé Fall Out Boy, Emmure ou encore Racetraitor aurait repris ses activités ? Ah mais non, il s’agit d’Uprising! Records, le point d’exclamation a son importance ! Il s’agit d’un jeune label danois spécialisé en metal extrême qui nous livre ici la première livraison de The Dark Overlords, groupe compatriote au nom pas vraiment engageant vous en conviendrez.