Irate + Die… My Demon + Count To React + Purgatory + Divine – 29 juin 2005 – Espace Curial – Paris

Pas de commentaires      823

L’espace Curial, salle du 19e arrondissement, ne devais pas se douter qu’elle accueillerait ce soir là l’un des meilleurs concerts hardcore de l’année sur Paris. Oui, c’est le cas de le dire, ce concert fut une tuerie sur plusieurs points.

C’est Divine qui commence les hostilités. Ce groupe nous délivre un metalcore à la Killswitch Engage avec chant mélodique du début à la fin. C’est pas mal fait, mais ce n’est pas vraiment mon trip. Les zicos s’en sortent plutôt bien, sont vivaces, mais le chanteur semble quelques fois avoir un peu de mal. Le public ne réagit pas, puisque la salle n’est même pas au quart remplie. Normal, il est tout juste 19h30.

Purgatory débarque. La boucherie. Ce groupe limogeais nous délivre un edgemetal à moshparts, très efficace, très rentre dedans. Imaginez Arkangel avec des parties dansantes. Le son est assez bon, on entend beaucoup les basses, le chanteur hurle ses paroles, s’en donne à cour joie. Les titres phares du groupe sont joués, la plupart provenant du très bon album Hate and Fear. Le public réagit au quart de tour, formant un pit en folie, avec beaucoup de moshers. Les moulinets, kicks etc volent dans tous les sens, et le groupe est évidement le premier ravi. Pour finir ce très bon set, le quintet reprends du Warzone et du Biohazard. Du tout bon pour ce deuxième concert du groupe.

Ensuite arrive Count To React. Premier groupe de beatdwon de la soirée, et premières emmerdes. Le son. On entend pas les guitares, quasiment pas l’un des deux chanteurs, ce qui raccourcira le set du groupe de quelques titres. Pour se faire pardonner, le groupe (avec un nouveau chanteur, l’ancien étant désormais dans Onesta, et un nouveau guitariste) fini son set par une moshpart géante. Dommage.

Le temps de changer et accorder le matos, et ce sont les belges de Die. My Demon qui débarquent avec leur hardcore à la sauce new-yorkaise, mixe de Madball et Crawlspace. Le public est moins présent, seuls les connaisseurs sont dans le pit. Les chours sont repris par le public, le set est énergique, moins violent que Purgatory, mais efficace tout de même.

Irate fini le concert. Le groupe du Bronx est heureux d’être là, et le fait savoir grâce à son imposant et charismatique chanteur. La plupart des titres joués sont tirés de New York Metal le dernier disque et de 11 :34 le précédent. Le public réagit très bien, un pit énorme se forme là aussi. Beaucoup de moshers, violent dancing à gogo. C’est le bordel intégral dans le pit, c’est du rarement vu sur Paris depuis relativement longtemps. Le groupe enchaîne ses titres, le son est très bon, lourd et puissant, le chant est hurlé grave à l’identique que sur les albums. Le groupe est très rentre dedans, efficace à souhaits. Le dernier morceau joué est « Vendetta », et c’est l’apocalypse. Tout le public bouge, qu’il headbangue, qu’il mosh ou qu’il chante au micro du chanteur, personne ne reste de marbre devant une telle claque.

Un concert metalcore violent comme pas possible, avec une concentration de moshers importante mais un esprit bon enfant. Les groupes n’ont pas déçu (sauf CTR mais problèmes de son.) et certains se sont mêmes révélés, tels que Purgatory qui a marqué de gros points. Irate et Purgatory en bouchers de services, Divine en apéro, CTR et Die.My Demon en entrée. Un concert qui nique sa mère, comme on dit dans le 19e.

Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *