• slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.
  • White Lung - Deep FantasyRIRIMARTIGUES | 09 octobre 2014
    White Lung – Deep Fantasy
    Je découvre et suis déjà sous l'emprise. Ca t'attrape et tu ne lâches plus...
  • vampiresquid-nautilusworldshaq | 07 octobre 2014
    Vampire Squid – Nautilus World
    Merci pour la découverte, très bon album de Death technique-mais-pas-trop, bien produit, et en name your price sur bandcamp : aucune excuse de ne pas lâcher quelques ronds pour une galettes vraiment bien fichue.
Sommaire Article suivant

Gnarwolves – S/T

Gnarwolves-st

Après avoir compilé ses trois EPs sur The Chronicles Of Gnarnia, Gnarwolves débute un nouveau cycle en livrant un premier long format éponyme. 10 nouveaux titres poursuivant la perpétuelle quête de fun du trio keupon de Brighton.

Sommaire Article suivant

Slipknot – .5: the Gray Chapter

slipknot-the-gray-chapter-new

Elles sont étonnantes les réactions que suscite ce nouvel album des masqués de Des Moines… Ou plutôt elles montrent bien que le metalleux moyen reste décidément aveuglé par sa haine historique de Slipknot. Trop néo métal et jumpisant sur ces deux premiers albums, le groupe est devenu depuis deux albums trop mou et mélodique. Bref, jamais au rendez-vous des attentes.

Sommaire Article suivant

Fartbarf – Dirty Power

fartbarf-dirtypower

Originaire de Los Angeles, Fartbarf (quel nom, mes aïeux !) est un trio n’ayant pas vraiment la gueule de l’emploi. Officiant grimés avec des masques d’hommes préhistoriques plutôt dégueulasses ainsi que des combinaisons blanches (souvent estampillées NASA), le groupe aurait pu nous la jouer metal façon Slipknot mais non, ce serait plutôt du côté de Daft Punk qu’il faudrait aller voir (une autre comparaison de masqués).

Sommaire Article suivant

Catfish And The Bottlemen – The Balcony

catfish-thebalcony

Après The Kooks et autres Razorlight, voici la nouvelle sensation brit rock qui commence à faire parler d’elle. Originaire du Pays de Galles, Catfish And The Bottlemen est un tout jeune groupe actuellement en train de gentiment faire remuer le popotin de Kate et William (= faire parler de lui de l’autre côté de la Manche) grâce à des mélodies plutôt catchy, aux influences entre UK et USA.

Sommaire Article suivant

American Hi-Fi – Blood & Lemonade

americanhifi-blood

American Hi-Fi, voilà un nom que j’avais complètement effacé de ma mémoire avant que l’on me propose de chroniquer ce Blood & Lemonade ! Considéré comme groupe d’un seul single, en l’occurrence Flavor Of The Weak qui avait bien marché à sa sortie en 2001 (si si, ça vous dit certainement quelque chose !), le groupe mené par Stacy Jones (autrefois batteur chez Veruca Salt, ici au poste de guitariste/chanteur) a pourtant sorti trois autres albums avant celui dont on va parler dans cette chronique, trois autres albums dont vous n’avez sûrement, comme moi, jamais entendu une note… à moins que vous soyez un die-hard fan !

Sommaire Article suivant

Occultation – Silence in the Ancestral House

occultation - silence in the ancestral house

New-York 2014. Et pourtant à l’écoute d’Occultation on se croirait transporté en arrière, dans un vieux film d’horreur des années 70, la faute à cette ambiance occulte, légèrement surannée qui se dégage de la dernière œuvre de ce combo dans lequel on retrouve (et ce n’est pas anodin) Edward Miller (aka Nameless Void), le guitariste-chanteur des géniaux psychopathes de Negative Plane. On retrouve en effet immédiatement dès « The First of the Last » ce son et ces parties de guitare si singulières et caractéristiques de son style reconnaissable entre tous.

Sommaire Article suivant

Raw Justice – Artificial Peace

rawjustice-artificialpeace

Arrivant tout droit de Nantes, Raw Justice comprend en ses rangs des membres Regarde Les Hommes Tomber et Harm Done, notamment le chanteur de ces derniers, aussi proprio du label Straight & Alert. Le hardcore étant sa marque de fabrique, on ne manquera pas de rattacher Raw Justice au son typique straight-edge-old-school-youth-crew (oui oui, tout ça à la fois).

Sommaire Article suivant

Krieg – Transient

krieg-transient

Déjà 20 ans d’activisme dans le giron de l’USBM pour Krieg, une longévité n’étant pourtant pas du tout synonyme de repos sur ses lauriers. En attendant une suite à l’excellent The Isolationist (2010), la bande à Imperial a sorti de nombreux splits et EPs, et la majorité cette année ! (trois splits avec Ramlord, Wolvhammer et Moloch, ainsi que deux EPs). Transient revient donc à du long format, mettant en lumière les différentes facettes du groupes, du « classique » à du plus inattendu…

Sommaire Article suivant

ART 238 – Atavism (EP)

ART 238 - atavism

ART 238 est un combo français qui balance une mixture bien vicelarde, mélange d’indus et de métal extrême. On pense à un Red Harvest ou un old Fear Factory qui auraient passé pas mal de temps à cotoyer des groupes de metal extrême entre death et black. Atavism n’est pas leur première sortie puisque les rennais avaient déjà sorti en 2013 un premier album intitulé Empire of the Atom.

Sommaire Article suivant

Tyrant Of Death – Ascendancy

tyrantofdeath-ascendancy

Alex Rise est un mec sacrément étonnant. Ce canadien est seul aux commandes du vaisseau Tyrant Of Death qu’il pilote depuis quelques années. Ultra prolifique, le jeune homme en est déjà à sa quinzième sortie officielle (oui, ça calme). Ascendancy est donc le cru 2014 de Tyrant Of Death, projet affilé (pour une raison qui m’échappe un peu) au djent mais qui mélange en réalité metal extrême et indus (titillant même la drum’n bass de façon récurrente), une signature sonore quelque peu modifiée sur ce nouvel album puisque celui-ci ne contient que cinq compos. Oui mais cinq compos dépassant les 10 minutes chacun ! Alors que vaut le virage prog Tyrant Of Death ?

Page 1 sur 41312345102030Dernière page »