Warsaw Was Raw – Chaajoth

3 Commentaires      685
Style: punk metal chaotiqueAnnee de sortie: 2009Label: Rejuvenation Records

Aussi bon cet EP puisse t-il être, la suite s’annonce déjà bien meilleure. Précédemment composé de cinq membres, deux chanteuses, un guitariste, un bassiste et un batteur, Warsaw Was Raw s’est élagué de lui-même. Il ne subsiste donc que batteur et guitariste/chanteur pour causer autant de chaos et de bruit que possible. C’est dans cette incarnation que j’ai connu le groupe et je fus par conséquent un peu déçu de découvrir qu’aucun enregistrement n’existe encore de ce nouveau chapitre de la vie du groupe.

Chaajoth sera la seule marque laissée par le quintet au temps où leur musique ressemblait encore assez aux débuts de The Locust ou Pg99. Une dizaine d’année plus tôt et Warsaw Was Raw aurait peut-être pu faire partie du label Robotic Empire à côté de The Now et Employer, Employee. Toutefois, en comparaison à ces deux derniers, le curseur tend ici plus vers le punk que vers le metal, même s’il y en a aussi. Sur l’intégralité des neuf plages les hurlements hystériques des deux chanteuses sautent avec les mouvements épileptiques du trio guitare/basse/batterie dont le trouble est tellement avancé que l’on pourrait suggérer une scission des deux hémisphères du cerveaux pour soigner à la dure tout le groupe.

Aujourd’hui les deux seuls membres restant continuent de tenir fièrement l’étendard de cette folie chaotique, entre punk, grind et plans metal barrés, et de faire plus de bruit que sur les chansons de Chaajoth. Sous la forme de cet EP d’un quart d’heure, la forme défunte de ce groupe parisien satisfait autant qu’elle frustre par rapport aux titres d’aujourd’hui. Cependant, il y en aura toujours qui auront vu ce groupe à cette époque sur les planches et qui apprécieront ce document. Voir même qui regretteront cette époque ! Solide mais rempli de points d’interrogation, Chaajoth a de quoi convaincre sans vraiment satisfaire totalement. L’aventure continue de toute façon et il y aura bientôt une suite à cet EP et une nouvelle occasion de se prendre une plus grosse tatane. Alors financez le groupe avec l’achat de ce disque pour continuer à en prendre plein la gueule!

  1. funeral
  2. real fun
  3. franklins feathered
  4. doctor jerkoff and mr hype
  5. you gotta fright for your right
  6. daily daggers damp dances dimends
  7. suction
  8. reign in blood… rest in piss
  9. a cat has only nine lives

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

3 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    Je dois me faire vieux, je trouve ça inqualifiable O_O

  2. Monster says:

    Punk metal chaotique c’est une nouvelle façon de dire grind ? Parce qu’en tout cas ça y ressemble. Niveau voix c’est follement rigolo en tout cas…

  3. WIL76 says:

    UNE TUERIE A CONSEILLER AUX AMATEURS DE LOCUST !!!!
    UN GRPE A SUIVRE……………………..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *